Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Le marché français de la Carterie : La carte, le remède antimorosité !

Le marché français de la Carterie :
La carte, le remède antimorosité !

Dévoilée lors du Congrès de l’Union Professionnelle de la Carte Postale (UPCP) qui s’est tenu à Paris le vendredi 16 mars dernier, l’étude UPCP-GfK retrace l’évolution du marché de la carterie (cartes postales, cartes de vœux et emballages cadeaux) en France entre 2010 et 2011.

Bilan affiché : un CA de 404 millions d’euros et 330 millions de cartes vendues par an. Deux beaux chiffres !

Les dépenses des ménages français :

Depuis la crise généralisée de 2009, les achats d'impulsion des ménages Français diminuent . Une tendance qui se confirme encore en 2011 dans le secteur des biens culturels (-3 % en valeur) , à la différence des biens d’équipement (+1,1% pour le grand électroménager et +3,8% pour le petit électroménager). Le moral des Français rime ainsi avec morosité, priorisant les dépenses utiles aux achats plaisirs.

Une exception toutefois pour les achats de cartes de vœux puisque le marché français de la carterie, lui, progresse de +0,6% en valeur et reste stable en volume. A noter également, les perspectives de développement intéressantes pour le secteur -croissance des circuits spécialisés-, et la forte progression des produits « verts ».

Stabilité des ventes pour le marché de la Carterie

Le marché reste stable en volume avec 330 millions d’unités vendues tous circuits de distribution confondus.

Les Cartes Postales (Cartes simples représentant par exemple un site touristique)
→ Marché stable en volume (+0,4%)
→ Marché en forte progression durant le pic de saisonnalité (période estivale)
→ Prix moyen : 0,39€, identique par rapport à 2010

Les Cartes de Vœux (Carte qui s’ouvre que l’on envoie à l’occasion d’une naissance, un mariage, un anniversaire ou la bonne année…)

→ Marché stable en volume (+0,2%)
→ Bonne performance en volume et en valeur des Hypers, Supermarchés et des papeteries
→Une saisonnalité maintenue : un dernier trimestre en baisse sur l’ensemble des circuits de distribution mais qui représente toutefois 30% du CA.

→ Le secteur a du potentiel au regard des habitudes de consommation des Français, très en deçà de celles de leurs voisins européens (7 cartes envoyées en moyenne par habitant en France contre 54 en Grande Bretagne ou 42 aux Pays Bas).
→ Prix moyen : 2,86€, identique par rapport à 2010

Les Emballages Cadeaux (Tout ce qui sert pour emballer un cadeau : papier cadeau, sac cadeau, bolduc, papier de soie…)
→ Croissance continue en volume (+1,2%)
→ Croissance en valeur dans les hyper et supermarchés (+0,83%), dans les grands magasins (+1,54%), dans les surfaces culturelles (+2,72%) et chez les fournituristes (+0,39%). L’analyse de la répartition par produit (emballages cadeaux, cartes de vœux, cartes postales) fait apparaître une hausse des emballages cadeaux de +0,96% en valeur
→ La saisonnalité est très marquée sur les mois de Novembre à Décembre puisque depuis 4 ans, le dernier trimestre génère environ 65% du CA.
→ Ce segment tire le marché vers le haut en apportant du CA additionnel
→ Prix moyen : 2,30€, identique par rapport à 2010

La croissance des produits « verts » !

Fort de sa considération pour l’environnement, les orientations de la filière sont centrées sur l’éco-gestion du papier et de ses procédés de fabrication (Cf. la parution du Guide « Le développement durable et la carte postale » en Juillet 2011 par l’UPCP). Plusieurs actions concrètes ont déjà été menées par les acteurs de la carterie : utilisation de papier certifié FSC, PEFC, impressions ‘propres’ (encres à eau et encres végétales, marquage des produits à piles conforme à la réglementation, éco-contribution à leur filière du recyclage…).

Les produits « verts » restent un segment mineur sur le marché des produits d’écriture mais enregistrent toutefois la plus forte progression en valeur (+10%) comme en volume (+12%) par rapport aux autres produits d’écriture.

Longue vie à la Carterie

Achat plaisir ou achat utile, les cartes de vœux sont ancrées dans les habitudes de consommation des Français, qui les privilégient largement (70% -sondage Yvon-GfK ISL 2009) face au numérique pour exprimer leurs émotions, vœux et souvenirs. Pour preuve, malgré un contexte économique difficile, le marché de la carterie est en progression. Qui plus est, les efforts de la filière en matière de développement durable commencent à porter leurs fruits. Une croissance qui sort un peu plus du lot si on le met en parallèle de la consommation des ménages Français (-0,4% en volume). Achat plaisir, oui, et respectueux aussi !


Méthodologie de l’étude GfK/UPCP : Elle a porté sur les ventes en sortie de caisse des cartes postales, des cartes de vœux et des emballages cadeaux de janvier 2011 à décembre 2011. 7 000 points de vente ont ainsi été audités, soit plus d’une cinquantaine d’enseignes différentes. Ainsi, les tickets de caisse en hyper et supermarchés, grands magasins, papeteries, surfaces culturelles et fournituristes ont été passés au peigne fin.



--
Contact Presse:

Empresarial
Antoine Brasseur
0981935940
www.empresarial.fr
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=55418



--

Communiqué envoyé le 23.03.2012 12:47:32 via le site Categorynet.com dans la rubrique Economie

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______