Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

La FCGA récompense le génie entrepreneurial des TPE !

XIe Trophée national des Ailes de l'Entreprise Individuelle

http://www.fcga.fr/pages/accueil/accueil.php

La dernière édition du prestigieux concours organisé par la Fédération
des centres de gestion agréés a révélé une nouvelle génération d'entrepreneurs dont les qualités de gestion, les aptitudes managériales et l'esprit d'innovation ont ébloui le jury. Présentation des huit lauréats distingués par la FCGA.

La cérémonie de remise des prix s'est déroulée à Paris, le 24 janvier 2006, dans les salons du Cercle National des Armées, en présence de nombreuses personnalités du monde économique et de responsables de la Direction du commerce, de l'artisanat, des services et des professions libérales (DCASPL).

Etaient également présents à cette réception, animée avec brio par Pierre Morançais, vice-président de la FCGA, les représentants des trois principaux partenaires de l'événement : Banques Populaires, Société Générale, Generali Proximité Assurances. Après avoir rendu hommage au difficile travail de sélection des dossiers assuré par le jury du concours, Philippe Paillet, nouveau président de la FCGA, a chaleureusement félicité les heureux récipiendaires.

Les 8 lauréats 2005

1- Prix « Service clients plus » : Sylvie Ribaut-Ruyffelaere (CGA Alsace)
La fée de la décoration florale
Un magasin ouvert 7 jours sur 7, tous les jours de l'année (jours fériés compris), une disponibilité totale, des créations florales d'une rare beauté, un site Internet d'une redoutable efficacité commerciale : Sylvie Ribaut-Ruyffelaere et son équipe se mobilisent avec une même passion pour satisfaire toutes les exigences de leurs clients. Anonymes ou prestigieux. Qu'il s'agisse de la confection d'un simple bouquet « jardin » en boutique ou de la préparation d'un somptueux décor exotique pour un événement de dimension internationale, Sylvie recherche en permanence à offrir du bonheur à tous ceux qui lui font confiance.

2- Prix « Innovation » : Daniel Pelletier (CGA de la Sarthe)
Le phénix de la distillation
Profession : bouilleur ambulant. Sur une carte de visite, l'inscription suscite souvent la même interrogation : « c'est quoi ce métier ? ». Le bouilleur ambulant est un professionnel de la distillation des fruits pour en faire de l'alcool. En clair, Daniel Pelletier travaille avec un alambic, la fameuse machine à produire de l'eau de vie à partir des fruits préparés par ses clients. Ce métier artisanal est en voie de disparition. Une loi datant de 1953 a supprimé la transmission des droits de distiller. Ces derniers s'éteignent avec le décès du bénéficiaire. Dans quelques années, la profession s'éteindra également. Pour assurer la pérennité de son affaire, Daniel a développé une autre activité (tout aussi rare d'ailleurs) : le triage de grains. En offrant ce nouveau service aux producteurs céréaliers, il leur permet de créer leurs propres semences en toute autonomie. Une innovation futée qui méritait bien un prix.

3- Prix « Pérennité » : Xavier Babé (CGA Reims Epernay)
L'artisan des enseignes
C'est son père qui lui a transmis les secrets du métier. Aujourd'hui, comme son initiateur, Xavier Babé est ferronnier d'art. Et comme lui, il est spécialisé dans la fabrication artisanale d'enseignes commerciales. Dans la région, la ferronnerie Babé est une véritable institution. Michel, le papa de Xavier, a réalisé sa première enseigne en 1972 à Hautvillers. Aujourd'hui, ce petit village niché au cœur du vignoble champenois, compte une centaine d'enseignes créées par la maison Babé. Rapidement, d'autres villages situés aux alentours, séduits par la qualité des réalisations artisanales, contactent l'atelier. Les clients sont des professionnels (pharmaciens, restaurateurs, boulangers, charcutiers-traiteurs...) qui souhaitent équiper leurs points de vente d'une enseigne originale et attractive. La réputation de la ferronnerie Babé a largement dépassé le marché local et national. Des commandes arrivent maintenant d'Allemagne, d'Italie, des Etats-Unis et même du Japon !

4- Prix « Nouvelles technologies » : Olivier et François Garde (CEDAGE Lyon)
Passion vidéo en duo
Manhattan Studio Productions. La dénomination commerciale de la société dirigée par Olivier et François Garde fait rêver. Des scènes cultes du cinéma américain défilent aussitôt sur l'écran de notre imagination. Mais Hollywood est loin de Seyssins, cette commune de l'Isère où Olivier et François possèdent leur structure professionnelle entièrement équipée : caméras TV, matériel de reportage dernier cri, studio de montage, poste de duplication, stations informatiques... Adhérents du CEDAGE Lyon, ils proposent à leurs clients une offre audiovisuelle complète : de la réalisation au montage. De quoi séduire une clientèle diversifiée à la recherche d'une structure à taille humaine pouvant assurer la totalité des travaux (conception, tournage, prise de son, duplication, bande musicale, livraison du produit fini, assistance technique...). Pour rester compétitifs, Olivier et François Garde se forment en permanence à l'utilisation de nouveaux logiciels et aux nouvelles techniques multimédia.

5- Prix « Dynamisme du conjoint » : Magali Constantin (CGA Indre-et-Loire)
Mise en scène boulangère
6 recrutements en 7 ans, un chiffre d'affaires qui a quadruplé, une clientèle fidélisée. Mais quel est donc le secret de la boulangerie-pâtisserie Constantin ? Située à Saint-Martin-le-Beau (Indre-et-Loire), cette entreprise artisanale a su s'imposer - dans un environnement fortement concurrentiel - par la qualité de ses produits, l'accueil réservé à la clientèle, mais aussi par l'attractivité de ses vitrines. Domaine réservé de Magali Constantin, l'animation des vitrines et la décoration intérieure du point de vente participent directement au dynamisme commercial de la boulangerie. Tous les mois, elle met en scène la production de la maison au travers d'un spectacle visuel qui varie en fonction des saisons, des événements locaux ou des périodes de fêtes. Très attentive aux formes et aux couleurs, Magali prend également soin de la décoration intérieure afin d'offrir à ses clients le meilleur confort d'achat. En plus de ses activités, elle coordonne les actions de promotion commerciale de l'ensemble des commerces du bourg.

6- Prix « Emploi et Formation » : Robert Tomassino (CGA Côte d'Or)
Success story à la française
En 1996, Robert Tomassino, artisan dans le bâtiment, démarre seul dans des conditions difficiles. Pas de véhicule, pas de matériel, pas de dépôt. Dix années plus tard, son EURL emploie 17 salariés et il contrôle deux autres SARL qui occupent 8 personnes. Soit un effectif total de 25 salariés. Success story à la française. Mais Robert garde la tête froide. Il n'a pas oublié ses débuts difficiles et sait, à son tour, donner ce qu'il a reçu. Chaque année, il forme en moyenne 3 apprentis et les embauche ensuite à l'issue de leur formation. Il investit également beaucoup dans la formation continue de son personnel aux nouvelles techniques et aux normes de sécurité professionnelle. Les activités de ses trois structures couvrent les domaines suivants : couverture, zinguerie, plomberie, chauffage, maçonnerie générale, travaux d'aménagement intérieur. En 2006, cet entrepreneur très dynamique envisage de construire un nouvel entrepôt avec des bureaux, une salle d'exposition, un espace réservé à l'archivage et une zone de stockage. Et il se pourrait bien qu'il reprenne aussi une nouvelle entreprise de chauffage...

7- Prix « Nouvel Adhérent » : Grégory Pitois (CGA de Haute-Normandie)
Un jeune traiteur au talent prometteur
A 26 ans, Grégory Pitois, traiteur et organisateur de réceptions installé au Havre (Seine-Maritime) incarne à merveille cette nouvelle génération d'entrepreneurs individuels qui exploitent tous les outils de la modernité pour optimiser la gestion de leurs affaires. Sens du marketing, travail en réseau, présence sur Internet, formation continue, esprit d'innovation, politique commerciale mûrement réfléchie, supports de communication efficaces : le jeune artisan normand travaille comme les grands. Sans complexes. Et ça marche ! L'entreprise emploie 4 salariés - dont son épouse (à mi-temps) en charge des relations avec la clientèle et de l'animation des stands sur les foires et salons -, et fait appel à des extras pour faire face aux pics d'activité. Afin de garantir à ses clients une prestation complète de qualité, Grégory a su s'entourer d'un réseau de partenaires fiables : fleuristes, décorateurs, transporteurs, agences de voyage, photographes... Concentré sur la partie « traiteur », il a mis fin, en juillet 2005, à son activité de vente de produits de charcuterie. La surface commerciale a été transformée en show-room. Différents articles y sont exposés : vaisselles, nappages, décors de tables, menus, sonorisation, échantillons de produits... Un prélude sensuel aux plaisirs gastronomiques.

8- Prix Spécial du Jury : Hélène Quidet (CGA du Loiret)
Une bijoutière-joaillière citoyenne
Déjà couronné par plusieurs distinctions professionnelles, le talent de cette bijoutière-joaillière installée depuis 1983 n'est plus à démontrer. Formée à la chambre syndicale de la haute-joaillerie à Paris dont Hélène Quidet sortira major de promotion, elle maîtrise parfaitement son art. A Orléans, Filigrane, est d'ailleurs une enseigne réputée pour la beauté de ses créations sur mesure et l'excellence de ses travaux de réparation ou de restauration. Les clients apprécient aussi les photos des bijoux qui accompagnent ses factures (pour les assurances), son service de réparation express en une heure ou encore son service de dépôt-vente. Mais l'essentiel, chez Hélène, est peut-être ailleurs. Dans sa manière de concevoir son statut de chef d'entreprise. Pleinement impliquée dans la vie de la cité, elle s'investit avec enthousiasme au sein de multiples structures professionnelles et associatives locales. Pour promouvoir son métier évidemment, mais aussi pour donner une dimension citoyenne à ses responsabilités de chef d'entreprise.

À propos de la Fédération des centres de gestion agréés (FCGA)

Créée en 1978, la Fédération des Centres de Gestion Agréés est une structure associative régie par la loi du 1er juillet 1901. Elle regroupe 114 centres de gestion agréés qui comportent près de :
- 400 000 entreprises
- 2 000 000 d'emplois salariés et non salariés
- 70 milliards d'euros de chiffre d'affaires
- 6 000 experts-comptables correspondants.
La FCGA forme ainsi le réseau d'information et d'assistance aux petites entreprises le plus dense du territoire national et capitalise une expertise économique et sociale unique de la TPE. Elle dispose d'outils d'observation et d'analyse particulièrement fiables qui alimentent régulièrement une base de données statistiques sans équivalent.

Contact journalistes : Guylaine Bourdouleix
Tél : 01.42.67.80.62 email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.