Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Loi de Finance 2006 ... Un Bon Coup pour 2007 ?

Le conseil des ministres s'est réuni hier après midi pour la présentation du projet de loi de finances pour 2006.

Le Premier Ministre a publié le rapport du Conseil dans l'après-midi.

En voici quelques éléments :

- Le gouvernement table sur une croissance entre 2 et 2.5%

- Le déficit prévu est de 46,8 milliards d'euros, soit 2.9% du PIB en 2006.

- Le gouvernement entend engager une réforme fiscale de fonds ;

- Remporter "la bataille de l'emploi" ;

- Accorder des moyens supplémentaires à la recherche pou "préparer la France aux défis de demain".

Qu'en est-il vraiment ?

Cette année entre en vigueur la Loi organique relative aux lois de finance, la LOLF. Le but affiché est d'obliger l'Etat à présenter les budgets de manière lisible et sincère.

Nous reconnaissons donc implicitement que jusque là, tous les gouvernements de tous bords nous ont emmené en bateau !

Que devons-nous penser de ces ambitions ?

Les moyens supplémentaires, d'abord. Il s'agit d'un milliard d'euros. Quel progrès gigantesque, ramené au budget de l'état, nous avons ici 0.3% du budget. Quelle mobilisation ... mais encore petite face aux chantiers qui attendent le pays !

Nous nous félicitons de stabiliser nos dépenses à 276 milliards d'euros. Quelle prouesse ... avec un déficit de 46 Mds, soit 16% des dépenses, 20% des recettes prévues !

Il ne faut pas oublier que le remboursement de la dette de la France est le premier poste de dépenses de l'Etat, suivi par l'Education et l'Armée. Et on parle de progrès ?

Aucune PME, aucun créateur d'entreprise ne pourrait tenir avec un tel Business Plan à son banquier, "sous peine de se faire jeter !"

Plus de justice, plus de simplicité et plus d'attractivité dans le système fiscal ... Il faut dire qu'on ne peut faire plus compliqué, plus injuste et plus repoussant ... Les professionnels eux-mêmes s'y perdent.

Ceci dit, on nous annonce des mesures. Ce n'est donc pas une réforme !

Quand à la "bataille de l'emploi" ? Nous misons sur le plan "services à la personne".

- Ont-ils demandé aux entrepreneurs s'ils avaient envie de créer des emplois dans un système sclérosé ?

- Ont-ils essayé de baisser les coûts de l'emploi ?

- L' Etat va-t-il se donner les moyens d'une vraie évolution du système social ?

Nous avons donc beaucoup de bonnes intentions à l'aube de 2007.

De beaux discours à l'orée de la campagne pour les élections présidentielles ...

Mais nous voulons maintenant des faits, des actions, du concret, des évolutions et de la flexibilité pour les TPE - PME.

A force de faire des "mesurettes", nous risquons de perdre la place que la France tenait par le passé dans le mon de des affaires ... si ce n'est pas déjà fait !

Il faut changer les mentalités :

- Faire comprendre que les 35 heures ne sont peut être pas applicables partout,

- Faire comprendre qu'il faut se mettre au travail pour gagner plus,

- Faire comprendre à l'Etat que la France dépense largement trop d'argent dans tous les secteurs,

Faire comprendre à tous et au Gouvernement, que la France est une entreprise et que cela se gère ... faute de quoi nos politiques seront interdits de gestion et pourront aller ouvrir une LTD en Grande Bretagne, puis ensuite ouvrir une succursale en France pour y conduite leurs affaires ... comme certains de nos entrepreneurs grillés par un échec !

www.portaildespme.com