Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

HMONG REFUGEES SOS from HUAY NAM KHAO

communiqué  - urgent -
HMONG SOS de HUAY NAM KHAO
Vendredi 20 juin 2008
- JOURNÉE MONDIALE DES RÉFUGIÉS -

URGENCE HUMANITAIRE ASIE  - urgent RELEASE -
HMONG SOS from HUAY NAM KHAO
Friday, 2008 june 20th - WORLD REFUGEES DAY -


A QUI DE DROIT....

TO WHOM IT MAY CONCERN...



Et n'importe lequel d'entre nous devrait se sentir concerné pour AGIR, simplement pour des motifs humanitaires!

And any one of us should be concerned, simply for humanitarian reasons!



Les réfugiés Hmong du camp de Huay Nam Khao, dans le nord de la Thaïlande, colline de Tambon, au nord de Kek Noï, province de Petchabun, viennent de nous envoyer très récemment de nouveaux SOS et appels AU SECOURS.

Hmong refugees from Huay Nam Khao camp (Tambon hill)north of Kek Noï, in the north of Thaïland, Petchabun disctrict, have very recently left us SOS messages, begging us to come to save them.



Le camp de réfugiés Hmong de Huay Nam Khao, ceinturé par des barbelés et gardé par l'armée royale Thaï, a, en grande partie, été ravagé par un incendie le 23 mai 2008 dernier.

The Hmong refugees camp of Huay Nam Khao, surrounded by barbed wires and kept by Thaï Royal army, has been devastated by fire last 2008, may 23rd.



Les uns nous disent que ce sont les militaires Thaï qui ont mis le feu aux baraques, en représailles à la grève de la faim menée par les Hmong, elle-même déclenchée par les réfugiés pour protester notamment contre l'arrestation arbitraire d'un de leurs leaders et pour réclamer l'aide des Nations Unies, emmené de force hors du camp par les soldats.

Some tell us that the Thaï military triggered the fire, in retaliation to the hunger strike activated by some refugees to protest namely against the recent arbitrary arrest of one of their leaders and to claim United Nations help, taken by force out of the camp by the soldiers.



Les autres prétendent que ce sont les réfugiés Hmong eux-mêmes qui ont mis le feu à leurs abris, pour attirer l'attention de l'Organisation des Nations Unies, dont le Secrétaire Général, Ban KiMoon, était de passage à Bangkok.

Others claim that Hmong refugees burned themselves their own shelters, to catch United Nations Organization attention, while General UN Secretary Ban KiMoon was transient in Bangkok.



Nombre d'entre eux (5200, nombre à confirmer), suite à l'incendie du camp et la destruction d'une des barrières de barbelés, sont aujourd'hui sur la route, en direction de Kek Noï au sud, dans une dernière tentative désespérée d'aller ailleurs... demander, notamment à la France et aux Etats Unis, le droit d'asile, car ils refusent d'être rapatriés de force au Laos.

Many of them ( 5200, to be confirmed ), after the camp blaze, and one of the barbed wires fence destruction, are now on the road again, going south to Kek Noï, in a last desperate attempt to go elsewhere...to beg, namely to France and United States, for asylum, because they refuse to be repatriated by force to Laos.



Les militaires Thaï ont visiblement tenté de les stopper, pour l'instant en se limitant à des tabassages dont trois nous ont été reportés : 3 personnes en sang, inanimées, sur la route, sans qu'on sache si elles sont vivantes ou non.

The Thaï military have visibly tried to stop them, limiting their interventions to beating ups. Three cases have been reported to us : three bloody bodies lying on the road, without anyone around able to say whether they were still alive.



Un telle situation ne peut que se dégrader encore plus et conduire à une catastrophe.

Such a damaged situation can only get worse, and lead to a tragedy.



C'est pourquoi Urgence Humanitaire Asie appelle d'URGENCE toutes les personnes responsables, dignes, humaines et concernées, quelles que soient leurs origines, à ENTENDRE les SOS des Hmong, et agir concrètement pour les sauver, traqués au nord du Laos, ou réfugiés dans le nord de la Thaïlande, et à ne pas se rendre plus longtemps coupables de non assistance à ces populations en danger.

This is why Urgence Humanitaire Asie is appealing URGENTLY every responsible, dignified, human and concerned person, belonging to any State or NGO, to hear the HMONG SOS and act concretely to save the Hmong, still chased in the north of Laos, or refugeed in north of Thaïland and to no longer behave as blind and deaf, guilty for not providing help to theses populations in danger.



Il faut que la "RESPONSABILITÉ DE PROTÉGER" s'applique concrètement, sur le terrain, au delà des manuels de procédures de l'ONU, sinon ce 20 juin 2008, journée mondiale des réfugiés, n'aura aucun sens pour les Hmong.

The "RESPONSIBILITY TO PROTECT" has to be concretely applied, on the spot, beyond the United Nations procedure manuals, otherwise, today, 2008 june 20th, WORLD REFUGEES DAY, will not make sense for the Hmong.


Urgence Humanitaire Asie
http://www.uhasie.org



Contact Presse :
Personne de contact pour les journalistes :
Rémi FRITSCH
président
Urgence Humanitaire Asie
 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.uhasie.org





Ce communiqué a été diffusé par et sur Categorynet.com (http://www.categorynet.com).
Ce communiqué de presse porte la référence POGF9HK4