Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Orphelins de Duplessis des Droits encore bafouer au Quebec

Communiqué
(Pour diffusion immédiate)
!
Montréal, le 01 juim 2015
(Province du Québec, Canada)

Le Québec a une histoire d'horreur à cacher.

Les enfants arrachés à leurs mères pour d'obscures questions religieuses. Les malheureuses mères qui avaient un enfant hors mariage catholiques devaient abandonner leurs nouveaux nés dans les institutions catholiques du Québec. Les enfants les plus chanceux pouvaient être VENDUS sur le marché noir des États Unis, surtout à New York.

Le pire est arrivé aux petits québécois qui sont restés dans les sombres sous-sols des couvents du Québec. Les enfants abandonnés sont nombreux et les ressources ne suivent pas assez rapidement.

La solution du Gouvernement du Québec est la tragique transformation des orphelinats en asiles psychiatriques sans moyens. En effet, le Premier Ministre du Québec, Maurice Duplessis, ordonne que ses orphelins sains de corps et d'esprit soient tous déclarés idiots, imbéciles, dont le placement serait impossible.

Le but de cette opération financière crapuleuse, récupérer les généreuses subventions de la fédération canadienne. Le Gouvernement du Canada donne l'argent sans se préoccuper des droits humains des très jeunes patients sains devenus administrativement des débiles mentaux.

Ils reçoivent de faux diagnostics mais des traitements chimiques vraiment dévastateurs et destructeurs.

La situation s'aggrave encore. Les orphelins subissent de nombreuses agressions physiques, sexuelles, psychologiques. Ils ont de la difficulté à dire les atrocités qu'ils subissent. Ensuite, lorsqu'ils trouvent la force de dénoncer leurs bourreaux, personnes ne les écoutent, ni à Montréal, ni à Québec, ni à Ottawa. Les Américains réagissent les premiers, obligeant une
timide réaction du Québec.

Après une tempête médiatique de grande ampleur, le gouvernement du Québec, sous la pression populaire, adopte une position ordurière, en proposant simplement trois millions de dollars canadiens aux médecins psychiatres pour revoir chaque Orphelins de Duplessis individuellement. Les professionnels qui leurs ont gâché la vie profiteraient d'un cadeau bien ficelé. Le Comité des Victimes refuse !

Un petit programme d'aide à la lutte contre la PAUVRETÉ est rapidement mis en place pour vite fermer la gueule des victimes, seul Québec participe sans reconnaître ses fautes.

Les médecins et institutions catholiques n'ont toujours pas reconnus les faits, leurs complicités dans la tragédie.

Pensons-y, à peine 15.000$ canadiens pour des années d'emprisonnement, de sous alimentation, de sévices, d'agressions sexuelles et de blessures physiques, psychologiques. Ce programme ressemble aussi à une injure, mais elle est acceptée.

Soixante ans après les pires méfaits, quinze ans après le prise en considération de la tragédie par le Gouvernement du Québec, le temps de dire la vérité est arrivé.

Le 9 juin 2015 à Montréal, le Comité des Orphelins et Orphelines de Duplessis Victimes d'Abus se rendra en Commission d'Accès à l'Information du Québec au 500 boulevard René-Lévesque Ouest, 18ème étage. Les Victimes de toute cette affaire criminelle réclament une chose, la vérité HISTORIQUE.

Le Gouvernement du Québec s'objecte par tous les moyens à faire toute la lumière sur cette humiliante affaire. Mais, ses obstructions sont sa plus grande honte. Ne pouvant revenir sur les erreurs du passée, la population du Québec préférerait que son gouvernement actuel se porte à la hauteur du scandale, se porte à la défense des Victimes, se comporte comme le protecteur de ses pupilles.

Le CODVA vous invite à venir voir qu'elles positions vont prendre les Gouvernements du Québec et du Canada dans cette triste affaire qui traitent avant tout des droits humains passés, présents et futurs.

Merci d'être présents. D'être des militants des droits humains.

Le CODVA regroupe une poignée d'Orphelins bénévoles armés de leur seule volonté pour l'aide aux victimes, sans la moindre subvention ni du Québec, ni du Canada.

Pour plus d'informations, contactez Jonathan Heinrich au
+ 1.514.927.8400 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Heureusement le sénateur Pierre-Hugues Boisvenu défend les Victimes, contactez le
+ 1.613.943.4030

Pour avoir le point de vue du Gouvernement du Québec, contactez le
+ 1.418.643.4810

Pour avoir le point de vue du Gouvernement du Canada, contactez le
+ 1. 613.957.4222

Pour joindre la Commission d'Accès à l'Information, contactez le
+ 1.888.528.7741

--
Contact Presse:

CODVA
Jonathan Heinrich
+ 1 514-927-8400


--

Communiqué envoyé le 02/06/2015 02:38:25 via le site Categorynet.com dans la rubrique Droits homme

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______