Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Protection au feu du réseau de ventilation et de désenfumage de la ligne 1 du métro RATP: un chantier complexe.

Après sept ans de travaux, la mise aux normes du tunnel de l’A14 s’est achevée il y a quelques mois.

Alors que la première étape avait permis la mise en place d’un bouclier thermique composé de 248 000 m² de plaques PROMATECT®-T pour protéger du feu les murs latéraux et le plafond du tunnel de l’A14, une seconde phase de travaux débuta en 2015. Objectif : sécuriser le réseau de ventilation et de désenfumage de la ligne 1 du métro RATP, traversant le tunnel de l’A14.

Les travaux menés par Promat concernaient la partie située au niveau de Puteaux. Deux énormes gaines, aux dimensions imposantes (20 mètres de long, 2,9 mètres de hauteur et de 3,5 mètres de large) permettent d’évacuer les fumées et de transporter l’air frais générés par les ventilateurs.

L’opération qui consistait à mettre aux normes de sécurité ces conduits s’avérait plutôt complexe du fait de leur envergure et des contraintes inhérentes au chantier (trafic intense, obligation d’effectuer les travaux de nuit, réhabilitation successive des gaines afin de maintenir le système de ventilation en activité).

La constitution des gaines devait garantir, en cas d’incendie, une résistance extérieure au feu très élevée de niveau N3 (HCM 120 °C/CN 240) et assurer, à l’intérieur des gaines, une protection thermique aux fumées chaudes de niveau N1 (CN 120).

Répondant parfaitement à ces hautes exigences, 2 000 m² de plaques PROMATECT®-T de Promat (largeur 1,20 m, longueur 2,5 m), renforcent la structure du système de désenfumage et de ventilation.

--
Contact Presse :

Promat


Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

--
Communiqué envoyé le 2017-04-19 12:53:51 via le site Categorynet.com dans la rubrique Défense-Sécurité

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______