Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Après 2 ans d’essais rigoureux, les vêtements en DuPont™ Nomex® sont toujours aussi performants

L’inauguration officielle du RAGTAL* à Mertert en 2009, centre de formation régional luxembourgeois dédié aux utilisateurs d’équipements de protection respiratoire, a marqué le début des tests d’essais de longue durée sur les vêtements de protection contre l’incendie en DuPont™ Nomex®. Deux ans plus tard, les premiers résultats sont disponibles et concluants.

Doté de simulateurs et d’une unité d’embrasement généralisé, le centre de formation RAGTAL accueille des pompiers de toute l’Europe dans ses installations de formation à la lutte contre l’incendie. Les programmes de formation consistent à expérimenter les bonnes tactiques à adopter pour combattre un incendie à l’intérieur d’un bâtiment et à s’exercer à lutter contre un incendie dans des conditions difficiles (par exemple en cas de visibilité réduite, les techniques de sauvetage d’urgence en situations extrêmes et d’utilisation de caméras vidéo pour détecter les personnes et les incendies). Former environ 1.000 stagiaires par an est source d’un stress physique relativement important pour chaque instructeur de l’équipe d’entraînement aux situations de feux de compartiment (Compartment Fire Behaviour - CFB). Ce constat explique l’importance, aux yeux des formateurs, de la fiabilité et des performances du vêtement de protection po
rté pendant ces programmes. Les essais ont porté sur 50 vestes et pantalons fabriqués par les entreprises Consultiv, S-Gard, Texport, Viking et Vorndamme. La structure des vêtements, tous certifiés conformes à la norme EN 469, est composée de 3 couches : une couche extérieure en DuPont™ Nomex® Tough, une membrane, et une doublure en Nomex®. Celles-ci sont portées par les formateurs incendie du RAGTAL pendant toute la durée des exercices pratiques.

Quatre sessions de formation par jour
En 2010, plus de 1.200 pompiers actifs ont été formés à plus de 60 scénarios différents, notamment à la résistance à la chaleur et à la fumée, à la lutte contre l’incendie d’un réservoir à essence et aux flash over à l’intérieur d’un conteneur en bois. Au cours de chacun de ces exercices, les vêtements ont été soumis à un niveau élevé de contraintes mécaniques, à une salissure importante et à quatre pics de chaleur extrême par jour dûs à l’allumage de combustibles à l’intérieur de l’unité d’embrasement.

Un programme de maintenance documenté
En raison de leur utilisation intensive pendant ces sessions de formation, tous les vêtements sont soumis à un programme d’entretien en 5 étapes après chaque journée d’exercices pratiques. Ce programme comprend un prélavage à froid destiné à éliminer le gros de la saleté, puis un lavage à 60 °C.
Ensuite les vestes et les pantalons sont retournés sur l’envers, pendus à température ambiante pour être pré-séchés puis séchés entièrement dans un sèche-linge. Suit un contrôle visuel de l’envers et de l’endroit, incluant un examen minutieux des membranes. Toutes les étapes et les résultats du processus d’entretien sont consignés, ainsi que les impressions des formateurs concernant le confort et les observations pratiques. Les résultats sont adressés aux fabricants afin que la conception des vêtements puisse être améliorée le cas échéant.

Performance optimale après 80 utilisations soumises à de fortes contraintes et cycles de lavage
Les vêtements Nomex® sont utilisés depuis 2 ans et ont été soumis à 80 chaleurs intenses dans des conteneurs et à 20 cycles de lavage. Bernd Schmeltzle, formateur incendie du RAGTAL, résume les résultats : « Malgré une utilisation intensive dans un environnement difficile, l’ensemble des 50 combinaisons sont en parfait état, à la fois sur l’endroit et sur l’envers ». Visuellement, les vestes et les pantalons rouge foncé ont très peu changé par rapport à leur aspect initial. Après 24 mois d’utilisation, les bandes réfléchissantes, les fermetures à glissière, les coutures et les membranes semblent comme neuves. Il n’y a aucun signe de boulochage sur la couche extérieure. Seul un modèle présente un degré d’abrasion minimum sur une zone spécifique, ce qui était apparemment dû à la conception qui a été modifiée depuis lors. « Nous transmettons nos impressions et nos données d’expérience aux fabricants qui utilisent ensuite ces i
nformations pour améliorer les vêtements », explique Bernd Schmeltzle en commentant la coopération avec les fabricants.

Des préférences personnelles sur des détails spécifiques
En ce qui concerne le confort, il n’y a pas de différence entre les conceptions de vêtements. Toutefois, les formateurs incendie du RAGTAL ont des préférences personnelles pour diverses caractéristiques. L’un des formateurs préfère, par exemple, une coupe large au niveau des jambes avec du Velcro® car il lui est ainsi plus facile d’enfiler le pantalon lorsqu’il porte des bottes. Un autre apprécie particulièrement le renfort généreux au niveau du genou car il lui fournit une zone de protection plus large lorsqu’il s’agenouille ou lorsqu’il rampe. D’autres préférences personnelles portent sur divers mécanismes d’ajustement de la longueur des bretelles, différentes boucles en métal, des clips en plastiques et des bandes élastiques résistants à la chaleur. Pour résumer les différences, Bernd Schmeltzle affirme : « Les cinq systèmes montrent qu’une conception identique peut être abordée de diverses manières, tout en restant aussi conv
aincante ». Avec un système de fixation accessible manuellement, par exemple, l’utilisateur peut ajuster la longueur des bretelles d’une simple traction. Une autre solution consiste en un système de clip et de pointe en métal permettant à l’utilisateur d’ajuster la fixation des bretelles à la taille.

Protection généralisée contre les flammes et la chaleur encore présente après 10 ans d’utilisation
Les essais de flammes ont montré que les vestes et les pantalons en Nomex® n’ont perdu aucune de leurs propriétés de protection, même après avoir été portés pendant plus de 10 ans. Le même résultat est invariablement obtenu avec le test DuPont™ Thermo-Man® qui soumet le vêtement à une flamme intensive pendant 8 secondes : après avoir été portés plusieurs années, les vêtements de protection en Nomex® offrent toujours le même niveau de protection contre les flammes et la chaleur qu’à l’origine. « Il est bon de savoir que même après plusieurs années d’utilisation et de nombreux cycles de lavage, nous pouvons encore nous fier aux propriétés de protection contre la chaleur et les flammes de nos vêtements Nomex® », déclare Bernd Schmeltzle, qui poursuit l’essai à long terme sur le port des vêtements Nomex® avec ses collègues formateurs incendie.

*Regionale-Atemschutz-Geräte-Träger-Ausbildungsanlage

L'ovale DuPont, DuPont™, The miracles of science™ et Nomex® sont des marques ou des marques déposées de E.I. du Pont de Nemours and Company ou de ses sociétés affiliées.


--
Contact Presse:

André Sudrie Relations Presse


www.andresudrie.com
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=60371



--

Communiqué envoyé le 25.01.2012 17:51:19 via le site Categorynet.com dans la rubrique Défense / Sécurité

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______