Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Les atouts de la réutilisation des eaux usées traitées en assainissement non collectif.

Les atouts de la réutilisation des eaux usées traitées en assainissement non collectif.


A la date du 9 mai, vingt départements sont déjà concernés par un arrêté préfectoral limitant l’usage de l’eau. La Charente et la Charente Maritime sont principalement touchées, avec des niveaux établis de « crise renforcée ».

Devant ces évènements qui ne sont pas sans rappeler le grave épisode de sécheresse de 1976, l’intérêt de la réutilisation des eaux usées traitées revient sur le devant de la scène. Cette possibilité est désormais ouverte aux particuliers ou aux professionnels disposant d’un système d’assainissement non collectif. Pas question bien entendu de faire entrer ces eaux traitées dans la maison, le risque sanitaire apparaissant trop élevé.

La principale possibilité concerne l’irrigation souterraine des plantes d’ornement, des haies, des arbres… Cet emploi des eaux traitées est d’ailleurs clairement exprimé dans l’arrêté du 7 septembre 2009, précisant dans son article 12 : « …les eaux usées traitées sont :
-soit réutilisées pour l’irrigation souterraine de végétaux, dans la parcelle, à l’exception de l’irrigation de végétaux utilisés pour la consommation humaine... »
-soit drainées.

Encore faut-il pour réutiliser ainsi les eaux domestiques traitées, disposer d’une installation adaptée. Quelques spécialistes de l’assainissement non collectif proposent des solutions intéressantes.

Parmi ceux-ci, la société STOC Environnement, pionnier dans la réutilisation des eaux usées traitées (REUSE).

Après un traitement dans une filière règlementaire compacte Zéofiltre® ou une filière ultra compacte agréée Oxyfiltre®, la société propose le système « IRRIGO® », solution d’irrigation simple, économique et dont la mise en œuvre est facile, puisque ce « réseau de distribution sous pression » est installé dans des rigoles de 30X30 centimètres environ, supprimant les tranchées et les zones d’épandage qui dénaturent et hypothèquent une précieuse surface de terrain… A ce gain foncier s’ajoutera le gain journalier d’eau traitée qui, pour le même prix, sera utilisée une seconde fois

Le retour sur investissement est dans ce cas très rapide, de l’ordre de 18 à 30 mois.

Chaque année impose des restrictions plus étendues et plus précoces.

Ne doutons pas que ces solutions retiendront l’attention de tous ceux qui malgré celles-ci tiennent à conserver intact leur « patrimoine végétal ».

Tous les renseignements sur ces techniques sont disponibles auprès du Réseau « Assainiste » présent sur tout le territoire (N° AZUR 0810 110 083).

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - http://www.stoc-environnement.fr

Télécharger le communiqué au format pdf (logopdf Les atouts de la réutilisation des eaux usées traitées en assainissement non collectif. - 300 Ko)