Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Crédit : Le coût de l’emprunt encore plus cher !

La BCE, comme prévu, a augmenté son principal taux directeur d’un quart de point, jeudi 3 juillet, passant ainsi à 4,25%.

Après 13 mois de statuo quo, le conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) a donc décidé de relever son principal taux directeur. Ce dernier, qui fixe le coût du crédit dans la zone euro, est à son plus haut niveau depuis 7 ans.

Cette augmentation, tous les analystes économiques l’attendait. Non seulement parce que l’inflation a atteint des pics records au mois de mai. Et plus récemment encore, en juin, les prix à la consommation ont augmenté de 4% sur un an à cause du pétrole, toujours plus cher. C’est tout de même le double de l’objectif de la BCE qui s’est fixé de garder l’inflation à moyen terme sous la barre des 2%.

Par ailleurs, il y a un mois à peine, le président de la BCE, Jean-Paul Trichet, annonçait déjà sa volonté de resserrer la vis du crédit. « Les risques inflationnistes sur le moyen terme se sont encore accrus au cours des derniers mois. Dans ce contexte, le risque de voir se créer une spirale salaires-prix inflationniste est aigu, notamment où il y a indexation nominale des salaires sur la hausse des prix », s’était inquiété Jean-Paul Trichet devant la commission des Affaires économiques et monétaires du Parlement européen.

Quel impact sur votre argent ?

Cette augmentation des taux ne va pas arranger les emprunteurs, loin de là… Ils sont déjà pénalisés depuis un an par des taux de crédits toujours plus chers à cause de la crise financière. Ce mois-ci, toutes les banques vont sans aucun doute augmenter leurs taux. D’où une hausse des mensualités et donc du coût du crédit.

Et ce n’est pas prêt de s’arrêter. En effet, le président de la BCE n’a pas exclu une hausse d’un quart de point encore d’ici la fin de l’année. Ce qui ne fait pas le jeu de pays comme la France ou l’Espagne qui voient leur économie s’essouffler rapidement et qui auraient préféré une baisse des taux pour relancer leur croissance.

Le bonheur des uns fait souvent le bonheur des autres. Car si c’est une mauvaise nouvelle pour les emprunteurs, c’est aussi une bonne nouvelle pour les épargnants. En effet, le taux du Livret A, fixé à 3,50% en février dernier, pourrait passer à 3,75% voire 4% net d’impôts le 1er août. Tout comme le LDD (ex-Codevi) qui devrait connaître une hausse similaire. À moins que le gouvernement n’invoque des circonstances exceptionnelles, comme il y a 5 mois, pour en limiter la progression.

La rémunération des SICAV monétaires et des comptes à terme devrait aussi être boostée par l’augmentation des taux d’intérêts des prêts à court terme. Certains comptes bloqués à terme offrent aujourd’hui des taux minimum garantis proches des 5%. Un constat à nuancer, tout du moins, à cause de l’inflation, très forte en mai : 3,3% sur un an !

Dans cette tourmente, vous voulez toujours emprunter ? Argent-Mag (http://www.argent-mag.com) vous permet de trouver tout au long de l’année les meilleurs taux de crédit du web ! Prêt personnel, crédit affectés, réserves d’argent… Le comparateur met en concurrence les meilleurs taux de prêt d’une vingtaine de sociétés de financement. Trouvez dès maintenant le crédit le moins cher sur http://www.argent-mag.com/credit-consommation.php.

Plus sur : Argent-Mag.com
CONTACT PRESSE
John-Pierre Clark
Executif Director
Kohdao Limited.
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.




Contact Presse :
Personne de contact pour les journalistes :
John-Pierre Clark
Director
Kohdao Ltd
 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.argent-mag.com





Ce communiqué a été diffusé par et sur Categorynet.com (http://www.categorynet.com).
Ce communiqué de presse porte la référence 2LR3BJ6T