Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Réaction de la Fédération Nationale de la Fourrure et de l'IFTF suite à l'annonce par la Commission

Communiqué de Presse

Réaction de la Fédération Nationale de la Fourrure et de l'IFTF
suite à l'annonce par la Commission européenne de l'interdiction du commerce de la fourrure de chiens et de chats.
 

Paris, le 11 décembre 2006 – La Fédération Nationale de la Fourrure et l'IFTF ont décidé de s'exprimer sur le commerce de fourrure de chiens et de chats au lendemain de l'annonce de la Commission européenne. Un commerce qui n'a plus cours depuis des années dans une profession qui a adopté un étiquetage de la fourrure.

Cela fait des années que la fourrure de chiens et de chats n'est plus commercialisée en Europe. Les membres de l'IFTF (International Fur Trade Association) ont signé en 2002, de leur propre chef, un accord sur non-commercialisation de fourrure de chiens et de chats. Il n'existe pas la moindre preuve que ces produits fassent l'objet d'un tel commerce. Chaque fois que nous avons demandé que soit produite une preuve convaincante de cette affirmation produite, cela n'a jamais été le cas.
 

Une interdiction sans conséquence

L'interdiction de l'Union européenne n'aura donc aucune conséquence en matière de commerce de la fourrure, puisque dans les faits cette interdiction est déjà volontairement appliquée en notre sein. La Fédération Nationale de la Fourrure et l'IFTF s'interroge sur la nécessité de gaspiller du temps et de l'argent à mettre en place une législation interdisant un commerce inexistant.
 

Un système d'étiquetage déjà en vigueur

Il y a plusieurs  années que l'IFTF et ses membres ont lancé un système d'étiquetage qui permet d'identifier clairement chaque animal avec son appellation scientifique en latin, en Anglais et dans la langue du pays. Nous ne comprenons pas le point de vue de la Commission européenne au sujet de l'étiquetage qui serait selon elle une lourde charge pour les acteurs du commerce de la fourrure. Cet étiquetage est déjà en vigueur (cf. note étiquetage de la fourrure). Nous croyons que l'étiquetage est synonyme d'information et de transparence pour le consommateur et qu'il lui fournit une possibilité de recours en cas d'étiquetage non conforme de la fourrure.

L'IFTF et la Fédération Nationale de la Fourrure suggèrent que la législation mette l'accent en priorité sur l'étiquetage plutôt que sur un commerce sans existence avérée.

À propos de la Fédération Nationale de la Fourrure :

La Fédération Nationale de la Fourrure est l'organisation qui représente en France tous les secteurs de l'industrie de la fourrure : de l'élevage à l'apprêtage jusqu'au design en passant par la confection et la vente au détail. Patrick Terzakou préside cet organisme à but non-lucratif, par ailleurs membre de l'IFTF.      

À propos de l'IFTF : L'IFTF est un groupe international de 36 associations et organisations nationales de la fourrure œuvrant à la promotion de la fourrure, à la protection des intérêts de son commerce et à la mise en place de normes en faveur du bien-être des animaux. Site Internet : www.iftf.com   

Contact presse :
Annelise CLOAREC - Courriel :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tél. : 01 47 70 90 43 – Fax : 01 47 70 90 44


Étiquetage de la fourrure
 

Le marché de la fourrure s'emploie activement à démontrer son ouverture et son professionnalisme pour tout ce qui touche à ses produits. Il attache ainsi une grande importance à la transparence. Un étiquetage clair des pièces en fourrure en constitue une marque significative.
 

Genèse de la démarche

Aux États-Unis, l'étiquetage de la fourrure a été introduit en 1952. La loi sur l'identification des produits en fourrure ("Fur Products Identification Act") exige que tous les articles en fourrure portent une étiquette indiquant le nom exact de l'espèce et le pays d'origine. Au Canada, l'étiquetage et la publicité sont réglementés par la loi sur la concurrence ("Competition Act").
 

Avancées de l'étiquetage en Europe

En 2003, le marché européen de la fourrure a lancé une démarche d'étiquetage de la fourrure ("Fur Labelling"). Une étiquette fixée ou cousue sur les produits garantit que l'ensemble des articles en fourrure sont identifiés avec l'appellation de l'espèce en anglais, dans la langue du pays et son nom scientifique en latin.

OA : un label d'appellation d'origine assurée

L'IFTF travaille actuellement sur la mise en place d'une initiative d'étiquetage complémentaire afin de procurer aux consommateurs une information sur l'origine de la fourrure présente dans les  articles qu'ils achètent. Dans le cadre de ce programme, un label d'appellation d'origine assurée (OA) leur donnera l'assurance que leurs produits proviennent d'un pays respectueux des règles de production de fourrure. Ce programme pour l'heure dans sa phase de préparation devrait s'appliquer dans le courant de la saison 2006/2007.



IFTF – International Fur Trade Association

Un code de pratiques très strictes et une approche humaine très prononcée

 

L'IFTF et ses associations membres du monde entier s'attachent à promouvoir l'adhésion à un code de pratiques qui respecte ou va au-delà des nombreux textes nationaux et internationaux relatifs au bien-être animal.

L'industrie de la fourrure dans son ensemble s'élève contre les mauvais traitements à l'encontre des animaux et agit pour lutter contre de telles pratiques.

Les règles prennent en compte la protection de l'environnement et des consommateurs avec le souci du développement durable, et garantissent des méthodes humaines d'élevage. Les professionnels et les organisations de la fourrure ont investi des sommes substantielles dans la recherche scientifique indépendante afin de s'assurer que les critères de production soient en phase avec les normes les plus élevées de bien-être animal.
 

Télécharger le communiqué au format pdf

Vous n'avez pas Acrobat Reader ? Téléchargez-le GRATUITEMENT ici

getacrobate Réaction de la Fédération Nationale de la Fourrure et de l'IFTF suite à l'annonce par la Commission