Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

NIELSEN - plus d'optimisme début 2015 notamment en Europe du Sud

En ce début d'année, la confiance des consommateurs a légèrement augmenté ou est demeurée stable sur tous les continents sauf en Amérique Latine. Le rebond est net en Europe (Ouest et Sud), mais Russie et Ukraine sont des exceptions notables.
 

Cergy - 27 mai 2015 -  La confiance des consommateurs dans le monde a débuté l'année 2015 avec un score de 97, soit une augmentation d'un point par rapport au dernier trimestre 2014, selon la dernière étude de Nielsen, leader mondial des informations et d'insights sur ce que les consommateurs regardent et achètent. L'indice de confiance des consommateurs Nielsen mesure la perception des perspectives d'emploi locales, les finances personnelles et les intentions de dépenses immédiates, auprès de plus de 30 000 répondants internautes répartis dans 60 pays à travers le globe.

"La confiance que l'on mesure dans  plus de la moitié des pays du globe, est demeurée relativement stable au premier trimestre, même s'il existe des écarts considérables entre les pays", explique Louise Keely, vice-présidente de Nielsen et présidente de The Demand Institute. "Les principaux marchés émergents comme le Brésil et la Russie ont subi de fortes baisses de confiance pour le deuxième trimestre consécutif, avec la baisse du prix du pétrole et l'instabilité politique au Brésil. La Chine a chuté d'un autre point en ce début d'année, un recul qui survient après une perte de quatre points au trimestre précédent, et qui reflète le ralentissement récent du PIB".

UN BILAN TOUT EN CONTRASTES
Comparativement à fin 2014 et le recul de la confiance observé sur l'ensemble des marchés, le début d'année est résolument plus optimiste en 2015. La confiance a légèrement augmenté ou est restée stable sur tous les continents, Amérique Latine exceptée. Ainsi la confiance des consommateurs est restée stable en Amérique du Nord (106) et a augmenté d'un point en Asie-Pacifique (107) tout comme au Moyen-Orient / Afrique (96) et en Europe (77). En Amérique Latine, la baisse est de 2 points et le score atteint son plus bas niveau (86) depuis 2011.

Les intentions globales de dépenses ont diminué ou sont demeurées stables au 1er trimestre quelque soit le poste de dépenses étudié. Ainsi 3 répondants sur 10 (32%) prévoient de dépenser pour leurs vacances, idem pour de nouveaux vêtements (31%), en sorties (28%)… des scores en baisse ce trimestre de 2 ou 3 points.
Inversement, les intentions d'épargne ont montré une légère augmentation : + 2 points pour investir dans des actions et fonds communs de placement (22%) et +1 point pour l'épargne-retraite (11%). Environ la moitié des répondants mondiaux a prévu d'épargner  (48%), un score stable par rapport au trimestre précédent, tandis que 14% ont le sentiment de ne pas disposer d'argent disponible, contre 13% au trimestre précédent. Ce sont les personnes âgées de 55 ans et plus, qui sont les plus impactées par ce phénomène : 22% d'entre elles n'ont pas d'argent disponible au-delà des dépenses contraintes.

REBONDS NOTOIRES EN EUROPE
L'Europe est restée la région la moins optimiste en moyenne, avec un indice de 77… mais il y a plusieurs signes  d'amélioration malgré la récession dans laquelle semble engluée la région. Les perspectives d'emploi ont augmenté dans 15 des 32 pays étudiés, tandis que les finances personnelles ont augmenté dans 18 pays. L'intention de dépenses à court terme, toujours relativement faible, a augmenté dans 19 pays.

La plus forte progression en Europe est venue de l'Europe du Sud, notamment d'Italie et de Grèce, deux pays très endettés et en récession, avec + 12 au premier trimestre pour le score de confiance. L'Italie atteint son meilleur score (57) depuis 2011, et la Grèce son plus haut niveau (65) depuis 2009 !

"L'élection du nouveau gouvernement grec en Janvier est un événement de nature à stimuler l'optimisme et à apporter un nouvel espoir pour l'avenir», a déclaré Vicky Grigoriadou, Directrice de Nielsen en Grèce. "Le regain d'optimisme au 1er trimestre est plus élevé que lors des trimestres précédents, probablement en raison de l'espoir que le nouveau gouvernement négocie avec succès avec les autorités de l'Union Européenne et du FMI sur la question de la dette grecque, ainsi que d'autres perspectives économiques. Les habitudes d'achat au quotidien sont demeurées sensiblement les mêmes jusqu'ici, mais un environnement plus stable est nécessaire pour accroître le rythme de dépenses des ménages. "

En Europe, seuls l'Allemagne (100) et le Danemark (106) atteignent le niveau de référence de 100. Ils sont aussi les deux seuls pays européens où la moitié des répondants s'avère confiante sur l'intention de dépenses immédiates. 
"En Allemagne, une situation économique stable et un marché du travail vigoureux ont eu un impact positif sur la confiance des consommateurs lors des 12 derniers mois", déclare Ingo Schier, Directeur Général, Nielsen Allemagne. "Comparé à l'année dernière, plus d'Allemands sont prêts à dépenser ; ainsi les achats en alimentaire et produits de santé/bien-être  ont progressé  cette année de 1,6% et 4,6%, respectivement. La hausse des revenus et des taux d'intérêt toujours bas suggèrent que le climat de la consommation va rester positif en Allemagne de manière durable…  mais les problèmes de terrorisme et les conflits armés menacent de freiner ces effets ".

Plusieurs autres pays ont affiché leurs scores de confiance les plus élevés depuis plusieurs années : le Royaume-Uni  (97) a atteint son plus haut niveau depuis 2006 et l'Irlande (92) son plus haut niveau depuis 2008, l'Espagne (67) son record depuis 2010, et le Portugal (59) le sien depuis 2006 !
La confiance a également augmenté de trois points en France ce trimestre, à 60.

SITUATION TENDUE POUR LES MENAGES RUSSES ET UKRAINIENS
En revanche, les tensions géopolitiques entre la Russie et l'Ukraine ont probablement contribué à la baisse du niveau de confiance dans ces pays. L'indice de la Russie a chuté pour le deuxième trimestre consécutif à 72, et le score de l'Ukraine a chuté de 11 points pour atteindre 41 au premier trimestre.
"Le consommateur russe est mis à rude épreuve en ce moment", déclare Kyriakos Kyriakou, directeur régional, Nielsen Europe de l'Est. "La dévaluation massive de la monnaie  fin 2014 a conduit à une ruée sur les produits de consommation courante afin d'anticiper sur l'inflation à venir. Désormais, inflation et spirale négative des salaires ont pris leurs marques. Dans ce nouvel environnement, fabricants et  détaillants vont se battre pour une portion congrue du budget des ménages… car la majorité des Russes sont soit passés en mode épargne soit n'ont plus d'argent disponible à dépenser…
 Aujourd'hui, il est plus important que jamais de maintenir la stabilité de l'équation «prix X volume» afin de maintenir sa part de marché. Des produits moins chers sont en effet susceptibles de générer encore plus de volumes que par le passé… tant que la qualité n'est pas compromise ".

###

 
A propos de l'enquête globale Nielsen sur le moral des consommateurs
L'enquête en ligne sur le moral des consommateurs lancée en 2005 par Nielsen, mesure la confiance, les préoccupations majeures et les habitudes de consommation de plus de 30 000 internautes dans 60 pays (avec 3 nouveaux pays depuis 2014 : Nigéria, Kenya et Ghana). La dernière étude a été menée du 23 février au 13 mars 2015 en Asie Pacifique, Europe, Amérique Latine, Europe de l'Est, Afrique et Amérique du Nord. Un indice de moral des ménages égal à 100 signifie un degré moyen d'optimisme dans le pays. L'indice de confiance des consommateurs en Chine est compilé séparément à partir d'une enquête de méthodologie mixte menée avec 3500 répondants.
Pour davantage d'informations, merci de visiter http://www.nielsen.com/us/en/newswire.html ou la carte interactive sur le site du Journal du Net : http://www.journaldunet.com/economie/magazine/moral-des-menages-dans-le-monde.shtml
 
A propos de Nielsen
Nielsen Holdings N.V. (NYSE: NLSN) est une société mondiale d'information et d'insights, leader en informations marketing et consommateur, audience TV et autres média, intelligence online, audience téléphonie mobile, salons commerciaux et activités annexes. Nielsen est présent dans environ 100 pays à travers le monde, son siège est situé à New-York, États-Unis, et Diemen, Pays-Bas.
Pour davantage d'informations, merci de visiter www.nielsen.com.
 
CONTACT NIELSEN
Sébastien Monard : 06 85 32 94 61 (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
 
CONTACT PRESSE
Suzana Taunais-Biseul : 06 61 95 34 89 (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
   



--

Contact Presse:
NIELSEN
Suzana Biseul
0661953489
www.nielsen.com
Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=3298

 

--

Communiqué envoyé le 27/05/2015 18:00:46 via le site Categorynet.com dans la rubrique Consommation / Shopping
Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

______