Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

La communauté privée stays@friends révolutionne la consommation collaborative de logements entre amis

Stay at friends

VOYAGE, CONSOMMATION COLLABORATIVE & RESPONSABLE


La communauté privée stays@friends révolutionne la consommation collaborative de logements entre amis


Paris – Septembre 2012 – Créée en 2011 par deux français, Stéphanie et Arnaud Marze, un couple d’expatriés installé à Barcelone, stays@friends - www.staysatfriends.com est une plateforme de mise en contact pour le prêt, l’échange ou la location de son logement au sein d’une communauté privée composée d’amis et d’amis d’amis. Alors que la crise qui touche le continent européen oblige à repenser notre manière de consommer, stays@friends symbolise dans le monde du tourisme la naissance d’une nouvelle économie du partage. Retour sur une tendance de fond.

Au sein du développement durable, la consommation collaborative est un nouveau fonctionnement économique qui cherche à réduire la consommation de masse et l’impact de la production sur la planète. En se positionnant hors des circuits de distribution classique du producteur au distributeur, chacun va se proposer pour participer aux échanges. On bouscule les modes de consommation actuels en prouvant la mutation des comportements de consumérisme de masse vers une tendance ou la propriété d’un bien ne serait plus un facteur de satisfaction et de bien-être. Nouveau modèle de croissance orienté vers le développement durable, la consommation collaborative ou l’économie du partage est rendue possible grâce à l’explosion d’internet et des réseaux sociaux. Depuis 10 ans de plus en plus de Français ont recours aux services proposés sur internet pour faire du shopping, choisir leurs voyages ou leurs loisirs. L’accessibilité grandissante aux nouvelles technologies et à l’internet a permis la création de réseaux sociaux comme moyen de communication entre des personnes géographiquement distantes. Au fur et à mesure, ce rapprochement a fait naître des milliers de communautés sur internet, mettant en lumière une nouvelle forme d’économie basée sur le partage.

L’échange entre amis à la cote

La méfiance envers l’autre est souvent présentée comme un frein à l’échange de logement entre individus. Selon une enquête menée par le site stays@friends début 2012 auprès de 500 internautes, 11% seulement ont déjà prêter, louer ou échanger leurs logements avec un inconnu et 39% ne le feraient sous aucun prétexte ou alors seulement avec des gens de confiances comme les amis ou la famille.

C’est en réponse à ce verrou comportemental que le site doit son succès. Sur stays@friends, on créé avec ses proches une communauté de partage qui ne fonctionne que sur l’affinité amicale. J’échange, je loue ou prête qu’avec mes amis et les amis de mes amis. Une dynamique assez proche du fonctionnement de la plupart des réseaux sociaux à cette différence près que l’on a plus confiance en ses vrais amis qu’en ses amis virtuels. La proximité autorise donc les prêts de logements contre la surveillance de celui-ci ou l’entretien d’un jardin ou d’animaux familiers, etc…

Une année de présence sur la toile, 4000 membres, le passage au tout gratuit

En une seule année d’existence et uniquement par le principe du bouche-à-oreille, le site compte désormais 4000 membres. Ils sont répartis dans l’une des nombreuses communautés privées fonctionnant en cercle fermé et entre participants volontaire au prêt, l’échange ou la location… Le site a donc décidé de faire évoluer son modèle économique. Les usagers n’ont plus à s’acquitter d’un abonnement.

Comment ça marche ??

Après inscription sur staysatfriends.com, on accède au site et à ses principales fonctions : importation de sa liste d’amis via facebook ou envoi d’un e-mail d’invitation afin de constituer son groupe personnel, ajout d’une fiche sur son logement (textes, photos…) pour le proposer à ses amis et aux amis de ses amis. Le groupe constitué, les partages peuvent commencer en choisissant sa destination et en filtrant par date de disponibilité. staysatfriends.com est totalement gratuit.

Contact Presse
Agence PRformance
Tel – 01 56 03 55 47 – 06 03 00 36 03
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

ANNEXE – TEMOIGNAGES

LUIGI

Il y a quelques années, Luigi, un très bon ami italien me racontait avec humour sa semaine passée à New York avec sa femme et son petit Marcello. Après avoir browsé sur le web différents hôtels hors budget Luigi était tombé sur une offre à la hauteur de ses moyens et dont les photos laissaient présager une semaine pas trop luxueuse mais très agréable. Il ne s'était pas surestimé le luxe mais pour le reste... il n'a pas gardé un grand souvenir de vacances de ce séjour. Pendant qu'il me racontait tout ça, je me demandais si je pouvais lui avouer qu'il était passé à côté du plan du siècle. En effet mon frère, qui à l'époque habitait un vaste studio proche de Soho, avait prévu de passer ses vacances de Pâques en France, et cherchait quelqu'un pour arroser les plantes, s'occuper du chat, et ne pas laisser l'appartement complètement vide. Pour mon frère l'histoire s'est mieux terminée car il a trouvé in-extremis un commerçant du voisinage prêt à lui rendre ce service pour une poignée des dollars. Le soir même, je mettais les premières pierres à l'édifice de Stays@Friends.

L’ETUDIANT

Aude habite proche de Lille, son fils ainé Louis de 19 ans est admis à l'École d'Architecture de Lausanne, pour Aude c'est un peu une déchirure et un stress: elle se demande où va loger son fils. Les chambres proche de l'Université sont chères, et elle est inquiète de savoir son fils perdu dans une ville inconnue. Elle prévoit de se rendre sur Lausanne avec Louis pour évaluer les options. Lors d'une réunion familiale elle en parle à son cousin Matthieu l'un des fondateurs de Stays@Friends, qui lui parle du concept, et dans la foulée cherche sur l'app du site si il y a des contacts de son réseau Stays@Friends qui vivent à Lausanne. Il y en a un, Jean-Marc. Jean-Marc travail chez Nestlé et habite une maison confortable et a une chambre en plus qu'il n'aurait jamais considéré louer à un étranger. Louis s'est acheté un vélo, et est autonome pour se rendre à son école.

GREEN-CARD

Laurent habite à Nanterre en région Parisienne. Jeune, il a vécu aux États-Unis, et en garde un grand souvenir. Il caresse le rêve que ses enfants puissent un jour connaître cette vie. Sans y croire il participe à la Loterie pour obtenir sa carte verte. Il n'y pense plus lors qu'il reçoit le message qu'il a été sélectionné. C'est une opportunité qu'il ne peut pas laisser passer, mais comment s'organiser? La question du logement n'est pas des moindres, il va falloir se rendre sur place pour s'organiser et payer l'hôtel pour toute la famille n'est pas une option économiquement envisageable. Aux États-Unis il est impossible de louer une maison sans montrer qu'on a une situation stable. Un voisin de Nanterre leur parle de Stays@Friends et d'ailleurs leur parle de Geneviève une Française qui habite une belle maison dans la baie de San Francisco. Très vite après être mis en relation, Laurent et Geneviève trouve un terrain d'entente au final ça arrange tout le monde, car ils arriveront alors que Geneviève sera en voyage, et qu'elle n'aime pas savoir sa maison vide.

Stay at friends