Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Le coût des consultations pèse lourdement sur l'économie des agences… et des annonceurs !


L’ANAé (Association des agences de communication événementielle), prend tous les trimestres le pouls du marché au travers d’un questionnaire adressé à ses adhérents. Le questionnaire a permis d’aborder cette fois-ci le coût des compétitions régulièrement organisées par les annonceurs pour choisir leurs agences.

Un coût moyen de 12.000 € / consultation supporté par l'ensemble de la filière
Sans surprise, le coût des appels d'offres est très élevé avec une moyenne par agence de plus de 6.000 €HT / par consultation et une fourchette haute bien au-delà des 10.000 €HT pour les événements de moyenne ou grande envergure. Ce chiffre est à multiplier par le nombre d’agences interrogées (à priori 3 agences, 4 au maximum) et par la cascade de cotations des prestataires que les agences sollicitent pour leur recommandation.

Sur cette base, le coût moyen de chaque compétition oscille entre 12 à 16.000 €HT (jusqu’à 60.000 €HT pour certains gros événements) mais cela ne prend pas en compte le coût pour l'annonceur : en effet, il serait illusoire de considérer que le temps passé par les annonceurs pour piloter ces consultations et étudier les recommandations ne représente pas un coût.

2/3 de la valeur créée … part ainsi en fumée !
Par définition, seuls 1/3 ou 1/4 (en fonction du nombre d'agences consultées) des investissements sera retenue par l'annonceur et donc 2/3 (ou ¾) partiront… à la corbeille. Là encore, il convient de multiplier ces chiffres par le nombre conséquent de consultations organisées chaque année. Il s’agit bien d'une véritable perte de valeur représentant un temps considérable, pour les agences comme pour les annonceurs.

Au final, le coût de l’agence retenue + le coût des agences non-retenues + les coûts budgétaires des prestataires + les coûts pour les annonceurs représente une équation assez indigeste dont le montant final est en réalité supporté indirectement par… les annonceurs, alors qu'ils renouvellent à 63% l'agence sortante à l'issue des compétitions ! Ce temps ne serait-il pas mieux investi de part et d'autre dans le renforcement stratégique, l'amélioration créative, l'optimisation budgétaire ?

Et la crise a multiplié les consultations !
Par ailleurs, la crise a eu pour effet une multiplication des consultations, une réduction des budgets, une négociation tarifaire accrue, une augmentation des exigences de formalisme, le tout dans des délais de plus en plus court, conduisant parfois à des demandes sans but réel.

Les appels d'offres sont sans doute vertueux et utiles, mais l'abus de consultations nuit gravement au secteur.

L'ANAé souligne la nécessité d’une prise de conscience nécessaire de l’ensemble des acteurs de la filière événementielle et, à l'instar du Guide de la Relation annonceur - agence conseil en communication événementielle cosigné par 3 associations professionnelles, UDA – Union des Annonceurs, AACC et ANAé (www.guideevenementiel.com), recommande :
- qu'à l'exception des marchés publics, une compétition entre agences ne soit pas un recours systématique : une relation pérenne annonceur / agence est à privilégier (dans un cadre négocié)
- la limitation à 3 (4 au maximum) du nombre d’agences consultées et ce dans un cadre bien précis
- la généralisation du principe de dédommagement des consultations (selon des critères définis), afin d'affirmer le sérieux de la consultation et de reconnaître l'investissement des agences.





A propos de l’ANAé

L’Association des agences de communication événementielle fédère plus de 60 agences qui œuvrent pour le conseil, la conception, la création et la production d’opérations de communication événementielle.

Missions prioritaires de l’ANAé :

- Fédérer les professionnels performants sous un label de référence
- Participer activement à l’organisation de la filière de l’événement
- Echanger avec les clients sur les problématiques du métier
- Proposer aux annonceurs les outils pour optimiser leurs relations avec les agences
- Représenter la profession auprès des instances publiques et professionnelles
- Qualifier et développer la formation professionnelle
- Etre un observatoire permanent



--
Contact Presse:

ANAé
Sandrine Christon
0170363204
www.anae.org
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=64067



--

Communiqué envoyé le 26.04.2011 12:17:32 via le site Categorynet.com dans la rubrique Communication / Relations Presse

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______