Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Les gagnants des trophées du Web Public : CR de Picardie, CG des Yvelines, la ville de Lyon et la Be

Les gagnants des trophées du Web Public

Les Trophées du web public territorial remis, le vendredi 20 octobre 2006, dans le cadre du World eGov Forum à Issy-les-Moulineaux par Eric CHEVAILLIER, président d'ARTESI Ile-de-France et Eric WARSZEGI, Président de IP Label, ont permis de mettre le focus sur les collectivités qui apportent, sur le Net, une information la plus complète et les meilleurs services en ligne.
Quelque soit l'échelon territorial, les sites Internet des collectivités territoriales gagnent en qualité dans les contenus, en ergonomie, en fonctionnalités et en services rendus aux citoyens.

Pour la quatrième année consécutive, IP Label et ARTESI Ile-de-France se sont associés pour fournir un état des lieux du web public constitués par les sites des Conseils Régionaux, des Conseils Généraux et des villes, Chefs-lieux de département tant sur leur qualité technique (mesurée par IP Label) que sur leurs fonctionnalités (analysées par ARTESI Ile-de-France sur la base d'une grille de 23 critères).
En parallèle, les cinq sites publics de Belgique, Suisse, Espagne, Italie, Allemagne, Pays-Bas et France, ont été passés au crible d'une grille d'analyse commune.

Ce palmarès à moins pour but de récompenser les meilleurs sites que de suivre sur une longue durée l'émergence de l'administration et de la démocratie électronique.

Le Palmarès :
Le tiercé de tête des pays européens
Belgique
Royaume Uni
Espagne
La France qui caracole en tête en matière de contenus et de services sort du tiercé de tête en raison d'une mauvais qualité de l'accès et de la disponibilité durant la période d'analyse.

Le tiercé de tête des Conseils régionaux
Picardie - www.cr-picardie.fr
Pays-de-Loire - www.paysdelaloire.fr
Rhône-Alpes - www.cr-rhone-alpes.fr

Moins riches en services aux citoyens en raison de la nature de leurs compétences, les CR étoffent leurs contenus. Néanmoins, des efforts restent à faire en matière de communication (communiqués de presse par exemple, fils RSS) qu'en matière interactivité avec les différents acteurs des territoires (économiques, associatifs…).

Le tiercé de tête des Conseils généraux
Yvelines - www.cg78.fr
Hauts-de-Seine -
Loire - www.paysdelaloire.fr
Hauts-de-Seine - www.hauts-de-seine.net
Les départements d'Ile-de-France sont présents au haut du tableau (surtout si l'on inclut celui de Paris, classée comme ville), mais le site de la Loire prouve qu'un département rural peut faire preuve d'innovation en matière de développement numérique

Le tiercé de tête des Chefs-lieux de département
Lyon - www.lyon.fr
Pau - www.pau.fr
Paris - www.paris.fr
Si Lyon et Marseille restent en tête de l'évaluation, Pau progresse significativement. Est-ce l'effet du "très haut" - débit ?

Contacts presse :
ARTESI Ile-de-France, Claude Virlogeux,
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
IP Label, Eric Varszegi, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Extraits du rapport disponible en ligne sur le site ARTESI Ile-de-France : http://www.artesi.artesi-idf.com/public/article.tpl?id=10472

Introduction aux trophées du web public
Ce rapport vise à mettre en lumière les éléments influant sur les services, la qualité et les performances perçus par les internautes lors de l'utilisation des sites web des collectivités territoriales françaises.

Pour les aspects fonctionnels, les sites des Conseils Régionaux, des Conseils Généraux et des Chefs-lieux de département ont été analysés par ARTESI Ile-de-France à partir d'une sélection de critères découlant de la grille d'analyse utilisée par les régions pour évaluer les sites des collectivités locales et territoriales de leur région. Les critères retenus visent à mesurer l'interactivité des sites et leurs évolutions vers la mise en place de téléservices.
Pour les aspects techniques, la méthode de mesure utilisée par IP Label est basée sur des mesures régulières de chacun des sites web pendant une période définie dans le temps, suffisamment longue pour donner des résultats probants et exploitables.

Comme pour l'édition 2005 du Forum européen de l'Administration électronique, il a été décidé d'élargir l'analyse à d'autres pays européens limitrophes à la France : Royaume-Uni, Belgique, Pays Bas, Allemagne, Italie, Espagne et Suisse.

Tendances observées dans les pays européens
En fonction des thématiques, le Royaume-Uni, l'Allemagne, la Suisse, les Pays-bas sont plutôt faibles en ce qui concerne les données sociales. Sur le sujet de l'éducation, France, Belgique et Italie restent en tête. En matière d'impôts, le Royaume-Uni et la France sont les plus performants, talonnés par l'Espagne. Si la France et la Belgique en matière d'information publique, il reste beaucoup de chemin à faire pour les Pays-Bas. S'agissant des régions capitales, la Région de Berlin prend du large alors que la Région Ile-de-France, en attendant une refonte complète de son site chute mais n'atteint pas le niveau de la Région de La Haye.

Tendances observées en France
Compiler l'ensemble des sites analysés dans un ensemble unique peut sembler un exercice vain. Les compétences, les moyens, des Conseils régionaux, généraux et des chefs lieux de département sont très différents. Malgré ces différences et bien que dans chacun des ensembles, les situations soient très hétérogènes, tous ces sites ont pour vocation : l'information et l'assistance au citoyens.

Toutes les collectivités territoriales concernées par l'étude disposent aujourd'hui d'un site Internet géré d'une manière dynamique, disposant d'outils interactifs. L'enjeu est aujourd'hui celui de l'enrichissement du système d'information territorial, de la généralisation des services de proximité aux citoyens, de la mise en ligne des contenus territoriaux "rich média".

Analyse technique
Depuis 2 ans, nous constatons notamment à travers l'analyse fonctionnelle de l'ARTESI Ile-de-France que les sites publics deviennent beaucoup plus riches en terme de contenu. A cet élément se rajoute l'explosion des abonnements à haut débit (plus de 10 millions à ce jour). Ainsi, avec un meilleur confort d'accès coté citoyen (le haut débit) et un contenu plus riche, il est logique de constater une augmentation de la fréquentation des sites. Cette augmentation du trafic entraîne logiquement une chute des performances techniques.
Contrairement à l'univers marchand ou pour les grands sites de l'e-administration, il est rare de constater pour l'instant que les collectivités locales aient mis en place le suivi précis de ces indicateurs. Espérons que 2006 apportera la volonté de tracer ces éléments de qualité perçus par les citoyens .... électeurs.

Des images de la remise des prix sont disponibles sur le site ARTESI Ile-de-France : http://www.artesi.artesi-idf.com