Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Le Garde Champêtre Nouveau est arrivé en Normandie

Le Garde Champêtre Nouveau est arrivé en Normandie



En effet, le 17.10.2005, en session plénière, le Conseil Économique et Social de Haute-Normandie, siégeant à l'Hôtel de Région, a voté à l'unanimité (70 voix) un rapport qui fera date dans l'histoire du Garde Champêtre.



Ce rapport est une première nationale qui sera prochainement diffusé au niveau national. Nous devons ce rapport à l'engagement de personnes responsables conscientes des besoins nouveaux liés à la ruralité. Cette avancée est purement normande, elle est partie d'un simple plaidoyer de Michel H. A. Patin pour le retour du Garde Champêtre en France et publié dans la presse normande. Ce plaidoyer fut le détonateur du renouveau du Garde Champêtre ou du Policier Rural comme on peut aussi l'appeler.



Le rapport voté par le CESR vise à clarifier et renforcer le rôle et les missions des gardes champêtres territoriaux, tout en prônant la création de brigades intercommunales et l'implication de tous les acteurs politiques et sociaux, comme c'est déjà le cas depuis peu dans les vallées du Havre-Est, avec la nouvelle brigade intercommunale basée à Rogerville. Il faut remercier au passage les élus du regroupement intercommunal par l'intermédiaire de son Président Bernard Pincepoche et le chef de la Brigade Normande pour leur collaboration précieuse.



Également pour renforcer l'attractivité de la profession et afin de la faire connaître des élus et du grand public, comme des demandeurs d'emplois, le Conseil Économique et Social Régionale considère que l'attractivité et le déroulement de carrière de la profession doit être renforcée par l'ouverture de la catégorie B de la Fonction Territoriale pour l'encadrement des brigades et les techniciens qualifiés recrutés par les brigades intercommunales.



Pour ce faire le C.E.S.R demande aussi, à l'ensemble des acteurs, en particulier aux parlementaires (députés, & sénateurs) sans oublier les décideurs régionaux, de se mobiliser dans ce sens. Particulièrement, il demande à l'ensemble des décideurs régionaux de se mobiliser pour accélérer la publication du décret d'application relatif à la loi 95.101 du 02février 1995, lequel devrait permettre de recruter des Gardes Champêtres au sein de structures mixtes à vocation unique et des parcs régionaux.


Le C.E.S.R souhaite l'appui des parlementaires mais aussi de chaque Région (en particulier via l'assemblée des régions de France), des Départements (via l'assemblée des départements de France).



Le C.E.S.R. souhaite que l'ensemble des E.P.C.I et des collectivités territoriales soient informés de la possibilité de constituer des brigades intercommunales de Gardes Champêtres tel que le prévoit actuellement l'article 42 de la Loi 2002-276 du 27.02.2002.



Afin de soutenir la constitution de telles brigades intercommunales, le C.E.S.R. demande, au Département de soutenir les investissements IMMOBILIERS, tel que la construction de locaux, achat de matériel etc... À la Région de soutenir l'acquisition de matériel (véhicules et matériels techniques).



Par ailleurs, il demande à la région d'étudier la possibilité de participer à la prise en charge de la formation professionnelle des Gardes Champêtres par de la formation continue.


Le Conseil Économique et Social Régional de Haute Normandie estime que les missions des Gardes Champêtres répondent bien à certaines des mutations du monde rural et périurbain, et aux besoins qui en découlent.



Il souhaite que l'ensemble des collectivités locales de Haute-Normandie examinent avec attention les possibilités liées de recrutement de Gardes Champêtres et la création de brigades intercommunales.



Enfin, il considère que la région et les départements doivent encourager et soutenir de telles INITIATIVES, lesquelles répondent à une demande de plus en plus visible, mais qui sont porteuses de créations d'emplois utiles. Nous pourrions créer des milliers d'emplois.


Je tiens ici à remercier l'ensemble des membres du Conseil Économique et Social de Haute Normandie, son Président et les membres de cette commission pour cette première nationale. Sans oublier de citer publiquement Didier Patte, Président du Mouvement Normand, Président de la CAF de l'Eure, Membre du CESR, sans lequel rien n'aurait été possible.


En effet, le C.E.S.R a parfaitement décelé et pour mieux les développer, un ensemble de mesures porteuses d'avenir pour les Gardes Champêtres et le monde rural, trop souvent laissé à l'abandon ... Je vous invite à lire le rapport dès qu'il sera sorti de l'imprimerie, vous pourrez le commander au CESR de Haute-Normandie.



Michel H. A. Patin


Garde Champêtre d'Honneur