Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Alain Maurice, maire de valence (PS) inquiet du sort des universités délocalisées

A l'occasion des Etats Généraux de l'Enseignement Supérieur en Sud Rhône-Alpes (10 et 11 décembre), Alain Maurice (PS) Maire de Valence, tient à exprimer l'inquiétude grandissante des maires des villes moyennes pour l'avenir des sites d'enseignement supérieur de proximité. Avec plus de 9600 étudiants, le pôle universitaire de Valence est le premier de France en termes d'effectifs.
« L'esprit de la loi sur les Libertés et les Responsabilités des Universités ( LRU), le renforcement des pôles nationaux et internationaux labellisés, l'absence de reconnaissance des 95 sites universitaires délocalisées malgré leur maillage sur tout le territoire, soulèvent l'inquiétude des élus locaux.
Il est pourtant aujourd'hui unanimement reconnu que les sites de proximité sont plus performants que les grandes universités dans le domaine de l'encadrement, de l'insertion professionnelle, de la qualité de la vie étudiante et des relations avec le tissu économique.
Valence illustre cette réussite : les indicateurs de performance (réussite aux examens des étudiants en L1, L2, L3, employabilité des jeunes à l'issue de leur formation professionnalisante, taux d'encadrement…) sont supérieurs à ceux de l'université-mère. C'est bien la preuve que l'excellence n'est pas une question de taille.
Garantir l'accès du plus grand nombre à l'enseignement supérieur, y compris aux formations de troisième cycle, et développer notamment l'excellence de filières spécialisées reste l'une des mes priorités, comme nombre de maires de villes moyennes.
Car nous sommes convaincus que la spécialisation des futurs actifs sur nos territoires est indispensable pour que les villes moyennes et leur tissu de PME-PMI soient en mesure de participer à la compétition internationale. Il nous semble donc urgent que la politique nationale en matière d'enseignement supérieur et de recherche conforte une gouvernance unifiée, performante, avec l'attribution de prises de responsabilité plus avancées à nos sites de proximité.
C'est afin de lancer une réflexion commune autour de cet enjeu déterminant pour l'avenir des territoires, que la ville de Valence et ses partenaires (Conseil général de la Drôme, Conseil régional de Rhône - Alpes et l'Agence de Développement Universitaire Drôme-Ardèche) ,
ont décidé, avec la Fédération des Maires des Ville Moyennes, d'organiser Les Etats Généraux de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche en Sud Rhône-Alpes.
Ces deux journées de débats, de réflexions et de propositions visent à mieux appréhender le défi à relever par les pôles universitaires délocalisés face à la mondialisation de l'économie. »


--
Contact Presse:
Ville de Valence
Flore d'arfeuille

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://etats-generaux-esr.valence.fr

--

Communiqué envoyé le 10.12.2009 11:25:30 via le site Categorynet.com dans la rubrique Collectivités locales en France

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

3074165030826091125-7378632896362381633?l=collectiviteslocalesfr.annuairecommuniques Alain Maurice, maire de valence (PS) inquiet du sort des  universités délocalisées


Posted: 2009-12-10 11:25:34

Lire article Source