Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Fespaco 2005 : les palmarès

Expédit. : Olivier Barlet (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)



Fespaco 2005 : les palmarès



PALMARES LONGS METRAGES



Le jury a mis quatorze heures et douze minutes à délibérer, ce qui témoigne de la qualité des films sélectionnés. En effet, sur les vingt films en sélection, le jury est impressionné par la réelle diversité et le grand intérêt des oeuvres présentées.



Prix du meilleur montage

Le jury tient à rendre un vibrant hommage à une grande dame du cinéma africain, Andrée Davanture, à travers le montage du film de Mohamed Zran, Tunisie : Le Prince.



Prix du meilleur décor

Le jury a trouvé remarquable le travail réalisé pour rendre l\'ambiance du Sophiatown des années 50 et attribue à Eddie Kettilson le prix du meilleur décor pour Drum de Zola Maseko, Afrique du Sud.



Prix de la meilleure musique

La beauté de la musique de Sékouba Bambino ne pouvait laisser le jury indifférent qui lui attribue le prix de la meilleure musique dans Sous la clarté de la lune d\'Apolline Traoré, Burkina Faso.



Prix du meilleur son

Le jury a tenu à marquer à quel point le son sert l\'importance du travail de mémoire et d\'analyse de El Manara de Belkacem Hadjadj, Algérie.



Prix de la meilleure image

Parce qu\'il témoigne avec une image sans pathos des séquelles de la guerre et des enjeux humains de la période actuelle, et qu\'il nous rend très présent un pays marqué par la tragédie, le jury tient à attribuer le prix de la meilleure image à Un héros de Zézé Gamboa



Prix du meilleur scénario

Le jury trouve remarquable l\'approfondissement d\'une thématique difficile, celle de la violence à l\'oeuvre dans le monde, et attribue donc le prix du meilleur scénario à La Nuit de la vérité de Régina Fanta Nacro, Burkina Faso.



Prix de la meilleure interprétation masculine

Pour sa force d\'_expression tranquille et d\'intériorité, le jury attribue le prix de la meilleure interprétation masculine à Sid Ali Kouiret dans Les Suspects de Kamal Dehane, Algérie.



Prix de la meilleure interprétation féminine

Pour l\'intensité et la richesse de son interprétation, le jury attribue le prix de la meilleure interprétation féminine à Pamela Momwete Marimbe dans Zulu love letter de Ramadan Suleman.



Prix Union européenne

Le monde entier est impressionné par la maturité du peuple sud-africain dans sa recherche de liberté, de démocratie et de paix après les épreuves terribles qu\'il a connu dans les longues années d\'apartheid. Un film nous semble contribuer de magnifique façon à la réflexion de tous sur la façon dont un peuple peut faire le lien entre la réconciliation proposée par les hommes politiques et celle à laquelle il doit oeuvrer dans sa vie de tous les jours. Servi par son interprétation et par d\'indéniables qualités de mise en scène, Lettre d\'amour zoulou de Ramadan Suleman nous semble le mieux correspondre dans cette sélection aux critères du prix Union européenne qui prône à la fois la qualité artistique de l\'oeuvre et les valeurs de l\'Union européenne.



Prix Oumarou Ganda

Le prix Oumarou Ganda récompense une première oeuvre de long métrage d\'un réalisateur dont les efforts de création sont particulièrement remarquables et dignes d\'être encouragés. Dans la sélection, un film s\'impose par son originalité, son humour et sa liberté de ton dans sa manière de dépeindre de façon décalée sa société. Le jury attribue donc le prix Oumarou Ganda à Max et Mona de Teddy Mattera.



Etalon de bronze de Yennenga

Un film ne remplit-il pas son rôle quand il associe le plaisir du divertissement à la force morale de son message ? Associant humour et humanité mais aussi convoquant la douloureuse mémoire d\'une génération forcée de combattre aux guerres occidentales sans en être correctement remerciée ni honorée, Tasuma, le feu de Daniel Sanou Kollo, Burkina Faso, porte véritablement une positivité et une dignité. Le jury lui attribue l\'Etalon de bronze de Yennenga.



Etalon d\'argent de Yennenga

Comment revenir sur le passé pour affronter l\'avenir ? En plus de soutenir efficacement sa production cinématographique, le Maroc s\'attèle à cette tâche difficile aujourd\'hui avec des films courageux. Le jury a tenu à le saluer en attribuant l\'Etalon d\'argent de Yennenga à La Chambre noire de Hassan Benjelloun, Maroc.



Etalon d\'or de Yennenga

Ce qui s\'est passé en Afrique du Sud à Sophiatown dans les années 50 reste un modèle pour tous : malgré la dureté de la pression de l\'apartheid, des hommes et des femmes, Noirs et Blancs, ont créé ensemble les conditions d\'une intense effervescence artistique. Cela ne pouvait aller sans une lutte contre l\'exploitation et les inégalités, au risque de leur vie. C\'est ce que nous fait remarquablement partager un film à qui le jury, impressionné par ses qualités techniques et de scénario mais aussi par l\'ensemble de son interprétation, attribue l\'Etalon d\'or de Yennenga à Drum de Zola Maseko, Afrique du Sud.



Le jury longs métrages

Souheil Ben Barka, président, cinéaste, Maroc

Calixthe Beyala, écrivain, Cameroun

France Zobda, actrice, Martinique

Paul Zoumbara, responsable au ministère de la Culture, Burkina Faso

Mansour Sora Wade, cinéaste, Sénégal

Olivier Barlet, critique de cinéma, France

(Dany Glover, acteur, USA, a dû quitter Ouagadougou le mardi soir)



PALMARES COURTS METRAGES



Poulain de bronze de Yennenga : Safi la petite mère, de Rasmane Ganemtoré, Burkina Faso

Poulain d\'Argent de Yennenga : Be Kunko de Cheick Fantamady Camara, Guinée

Poulain d\'Or de Yennenga : L\'Autre mal de Tahirou Tasséré Ouedraogo, Burkina Faso



Le jury courts métrages,

Sanvi Panou, président, distributeur et cinéaste, Togo

Aï Keïta, actrice, Burkina Faso,

David-Pierre Fila, cinéaste, Congo

Isaac Mabhikwa, cinéaste, Zimbabwe

Mostéfa Djadjam, cinéaste, Algérie



Le jury courts métrages avait également pour charge de décerner le Prix Paul Robeson qui récompense les films de la diaspora africaine.
Il est allé à Beah : A black woman speaks de Lisa Gay Hamilton, USA



PALMARES TV-VIDEO



Prix de la meilleure oeuvre de fiction : Trois hommes, un village d\'Idrissa Ouedraogo et Issa Ibrahima de Traoré, Burkina Faso

Prix du meilleur sitcom : Sidagamie de Maurice Kaboré, Burkina Faso

Prix spécial du Jury : Aliénations de Malek Bensmail, Algérie

Grand prix : Conakry Kas de Manthia Diawara, Mali



Le jury TV-Vidéo

Chantal Bagilishya, présidente, CFI, Rwanda

Hichem Ben Ammar, cinéaste, Tunisie

John Akomfrah, cinéaste, Ghana

Ignace Yechenou, cinéaste, Bénin

Yacouba Traoré, journaliste, Burkina Faso



PRIX DU PUBLIC



Le Prix RFI du public est allé au film Tasuma, le feu de Daniel Kollo Sanou, Burkina Faso



PRIX SPECIAUX



- Ministère de la Santé du Burkina Faso en partenariat avec l´OMS, Prix spécial Santé : Moolaade de Sembène Ousmane ( Sénégal)

- Ministère de la Promotion des Droits Humains du Bukina, Prix spécial Droits humains : Une seconde vie de Adjara Lompo (Burkina Faso)

- UEMOA :

Prix spécial UEMOA long métrage : La Nuit de la vérité, de Régina Fanta Nacro, Burkina Faso

Prix spécial UEMOA court métrage : Safi la petite mère, de Rasmane Ganemtoré, Burkina Faso

Prix spécial UEMOA TV / Vidéo professionnelle : Identité pour l\'Afrique, de Dani Kouyaté, Burkina Faso

- Système des Nations Unies au Burkina Faso : Prix des Nations Unies pour la Lutte contre la Pauvreté : Tasuma, le feu de Daniel Sanou Kollo, Burkina Faso

- UNICEF : Prix UNICEF pour la promotion des Droits de l´enfant : Un amour d'enfant de Ben Diogaye Beye, Sénégal

Mention spéciale : Safi la petite mère de Rasmane Ganemtoré, Burkina Faso

Prix UNICEF pour la promotion des Droits de la femme : Zulu love letter de Ramadan Suleman (Afrique du Sud)

Mentions spéciales : Les suspects de Kamal Dehane (Algérie) et Safi la petite mère de Rasmane Ganemtoré (Burkina Faso)

- Organisme de Sécurité Sociale des pays francophones d'Afrique membres de l'Interafricaine de la prévention des risques professionnels, Prix Santé et Sécurité au Travail : Beat the drum de David Hickson (Afrique du Sud)

- CEDEAO : Prix de l'Intégration Africaine : Tasuma de Sanou Kollo (Burkina Faso)

- Plan Burkina Faso : Prix Droits de l'Enfant : La caméra de bois de Ntshavheni Wa Luruli (Afrique du Sud)

- SIGNIS (Association Catholique Mondiale pour la Communication) : Prix SIGNIS : Beat the drum de David Hickson (Afrique du Sud)

Mention spéciale : Un amour d'enfant de Ben Diogaye Beye (Sénégal)

- Loterie Nationale Burkinabé (LONAB) : Prix de l'Espoir : Rencontre en ligne de Adama Rouamba (Burkina Faso)

- Prix RFO- AITV/ CFI :

1er prix : Documentaire Irago de la télévision de la Centrafricaine

2ème prix : documentaire sur les difficultés de conservation des manuscrits de Tombouctou de la télévision nationale du Mali

3ème prix : documentaire sur l'importance de l'igname dans la société béninoise de l'Office de Radio télévision du Bénin

- Comité National de Lutte contre le SIDA : Prix CNLS-IST : Sidagamie de Maurice Kaboré (Burkina Faso)

- Commune de Ouagadougou : Prix de la Ville de Ouagadougou : Beat the drum de David Hickson (Afrique du Sud)

- Commune di Piossasco Ville de Turin : Prix de la ville de Turin : Safi la petite mère, de Rasmane Ganemtoré (Burkina Faso)

- Centre d'éducation artistique et technique Ecole du Wandé, Prix « Graine de baobab : Wandé » : Ouaga Saga de Dany Kouyaté (Burkina Faso), Meilleur acteur jeune : Boureima dans Ouaga Saga de Dany Kouyaté

- Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) : 9e Prix de l´INALCO : Zulu love letter de Ramadan Suleman (Afrique du Sud)

- Rur´Art :

Prix POITOU-CHARENTES long métrage : El Manara de Bel Kacem Hadjadj (Algerie)

Prix POITOU-CHARENTES court métrage : Rencontre en ligne de Adama Rouamba (Burkina Faso)

- COE : Prix COE : Prince loseno de Kibushi Ndjate Wooto (RDC)

- Ciné Bocage :

Prix d´interprétation masculine dans un second rôle tenu dans un long métrage : Ouedraogo Rasmané pour le rôle de Tomoto dans le film La Nuit de la vérité de Fanta Regina Nacro (Burkina Faso)

Prix d´interprétation féminine dans un second rôle tenu dans un long métrage : Sonia Nouacer pour le rôle de Bouchraa dans El manara de Benkacem Hadjadj (Algérie)

- Association Ecran : Prix côté Doc de la meilleure oeuvre documentaire : Pourquoi de Sokhna Amar (Sénégal)

Mentions spéciales : Ask me I am positive de Toboho Edkins (Afrique du Sud), La volonté de Rollande Ouedraogo (Burkina Faso), Oberlin Inanda de Chérif Kéïta (Mali)




http://fr.groups.yahoo.com/group/presseafricaine
Association de la presse panafricaine en France


--------------------------------------------------------------------------------
Découvrez le nouveau Yahoo! Mail : 250 Mo d\'espace de stockage pour vos mails !
Créez votre Yahoo! Mail

APPA(Association de la presse panafricaine)
c/o AFRASIAL 3, rue de Metz 75010 Paris
Tél. : +33 6 15 73 75 96
Téléc. : +33 1 56 40 50 19
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://fr.groups.yahoo.com/group/presseafricaine