Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Érythrée : la Commission accorde une aide humanitaire de 6 millions d’euros

 Reference:  IP/06/1087    Date:  04/08/2006
 
      
HTML:     EN     FR     DE
PDF:       EN     FR     DE
DOC:      EN     FR     DE
 

IP/06/1087

Bruxelles, 4 août 2006
Érythrée : la Commission accorde une aide humanitaire de 6 millions d’euros
La Commission européenne a alloué une aide humanitaire de 6 millions d’euros pour venir en aide aux personnes les plus vulnérables en Érythrée, un pays en proie au déclin économique, aux phénomènes climatiques extrêmes et aux conflits. L’Érythrée est confrontée à d’immenses difficultés dues à des années de sécheresse chronique, à la désertification, à l’insuffisance de ses infrastructures et à l’insécurité permanente qui règne le long de sa frontière avec l’Éthiopie. Plus de la moitié de la population est menacée de famine et de pauvreté extrême. Selon des chiffres de l’UNICEF, une femme sur deux et un enfant sur deux souffrent de malnutrition chronique. L’aide de la Commission vise à soulager les besoins les plus immédiats en eau, en nourriture et en soins de santé de base. Elle est destinée aux populations rurales à travers tout le pays et sert également à soutenir l’élevage et à porter assistance aux personnes déplacées. L’Érythrée bénéficie en outre de l’aide humanitaire octroyée par la Commission en réponse à la sécheresse qui sévit dans la Corne de l’Afrique. Depuis 2005, ce sont 88 millions d’euros que la Commission a versés au titre de la lutte contre la sécheresse dans cette région du monde (voir IP/06/775).

« Les défis auxquels est confrontée l’Érythrée sont immenses. C’est actuellement le pays au monde qui dépend le plus de l’aide alimentaire et sa population a été frappée par des famines répétées au cours des dernières années », déclare Louis Michel, commissaire chargé du développement et de l’aide humanitaire, qui ajoute : « Du point de vue humanitaire, le défi immédiat consiste à améliorer la santé et l’alimentation des populations les plus exposées. C’est à ces besoins pressants que l’aide de la Commission s’adresse. Elle se limite toutefois à des actions ponctuelles qui nécessitent que les organismes humanitaires aient accès aux populations dans le besoin pour leur porter assistance. J’invite le gouvernement érythréen à faciliter autant que possible le travail du personnel humanitaire, dans l’intérêt des populations les plus vulnérables du pays ».

Contexte

Malgré des récoltes plus abondantes en 2005 et 2004, l’Érythrée n’est pas en mesure de couvrir ses besoins annuels en nourriture. Elle est classée parmi les pays qui connaissent un déficit alimentaire structurel. Depuis 2004, la Commission a adopté quatre décisions d’aide humanitaire en faveur de l’Érythrée, pour un montant global de 11,62 millions d’euros incluant la somme allouée aujourd’hui. Les interventions humanitaires sont réalisées par des organisations non gouvernementales et des agences spécialisées des Nations Unies. Tous les fonds sont acheminés via ECHO, l’Office d’aide humanitaire de la Commission, sous la responsabilité du commissaire Louis Michel.

Pour de plus amples informations : http://europa.eu.int/comm/echo/index_fr.htm