Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Le Rainbow Warrior va transporter du matériel pour les opérations humanitaires de MSF au Liban

 Paris, France — Greenpeace a offert à Médecins Sans Frontières (MSF) l’utilisation du Rainbow Warrior pour le transport de matériel médical vers le Liban. Le navire qui était déjà en Méditerranée est maintenant à quai à Larnaca, Chypre pour y être chargé.
« Nous savons que les organisations humanitaires comme MSF connaissent des grosses difficultés à faire parvenir rapidement du matériel de Chypre vers Beyrouth », a annoncé Bruno Rebelle, directeur des programmes de Greenpeace International. « Nous sommes très heureux de pouvoir apporter une solution temporaire à ces problèmes.  Nous sommes nous aussi très préoccupés des conséquences des combats au Moyen-Orient sur  la population civile.»

Ce sont près de 100 tonnes de matériel médical et autre matériel de secours qui sont en attente dans un entrepôt à Larnaca, en plus des 80 tonnes qui devraient arriver dans peu de temps. Bien qu’une partie du matériel ait déjà pu être acheminé à Beyrouth, la majorité des stocks est  bloqué du fait d’une capacité de transport limitée. Par manque de sécurité, très peu de bateaux sont disponibles pour effectuer la traversée vers le Liban.

« Nous avons deux gros problèmes de transport  » dit Jérôme Oberreit, directeur opérationnel de MSF. « Jusqu'à présent il a été très difficile de faire parvenir de grosses quantités de matériel de secours depuis Beyrouth vers le sud du pays par voie routière. Les camions ne veulent plus circuler sur les routes du sud du pays, certains ayant étant touchés par des missiles, c’est donc avec des voitures que nous devons organiser le transport des colis vers le sud. En plus de cela, il est très difficile de faire parvenir du matériel rapidement à Beyrouth. A court terme, l’aide de Greenpeace représente déjà une solution à l’un de nos 2 problèmes. »

Le Rainbow Warrior a une capacité de transport de 40 tonnes, soit l’équivalent de 105 palettes. On ne connaît pas encore le nombre de trajets que le navire fera pour MSF.

MSF a actuellement une trentaine d’expatriés qui travaillent dans les zones les plus touchées du Liban, les objectifs de MSF sont de venir en aide aux services de santé libanais, de positionner divers postes de santé, d’organiser des cliniques mobiles pour atteindre les personnes isolées et de distribuer du matériel de première nécessité (abris, trousses d’hygiène, ustensiles de cuisines, lait en poudre pour bébés) aux familles déplacées.