Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Aide humanitaire pour le Liban: la Commission engage 10 millions d’euros supplémentaires et ...

 Aide humanitaire pour le Liban: la Commission engage 10 millions d’euros supplémentaires et prévoit une enveloppe globale de 50 millions d’euros
 
Reference:  IP/06/1064    Date:  26/07/2006
 
      
HTML:     EN     FR
PDF:       EN     FR
DOC:      EN     FR
 

IP/06/1064

Bruxelles, le 26 juillet 2006
Aide humanitaire pour le Liban: la Commission engage 10 millions d’euros supplémentaires et prévoit une enveloppe globale de 50 millions d’euros

Alors qu’il apparaît de plus en plus clairement que le Liban est confronté à une crise humanitaire de grande ampleur, la Commission européenne a mobilisé une tranche supplémentaire d'aide humanitaire d'urgence en faveur des victimes du conflit. Après l’annonce, la semaine dernière (IP/06/1049), d’une première décision d’aide d’urgence portant sur 10 millions d’euros, une nouvelle décision de financement, également de 10 millions d’euros, a été prise aujourd’hui.

Louis Michel, le commissaire européen chargé du développement et de l’aide humanitaire, a mis en avant «la solidarité européenne avec ceux qui souffrent – quels qu’ils soient et où qu’ils soient. Notre aide humanitaire s’adresse à ceux qui en ont le plus besoin, sans faire de distinction, et, malheureusement, chaque jour de conflit aggrave un peu plus les besoins du Liban.»

M. Michel a également réitéré son appel aux «deux parties du conflit pour qu’elles respectent les règles et principes humanitaires. Il est urgent d’établir des couloirs humanitaires sûrs. Les organisations d'assistance sont prêtes à apporter l’aide aux populations dans le besoin mais les convois font la queue aux frontières ou dans Beyrouth. Seuls quelques-uns d’entre eux ont été autorisés à se rendre dans la partie sud du Liban. C'est insuffisant. J'exhorte les belligérants à accepter une trêve humanitaire et à accorder un accès régulier pour que l'aide parvienne aux civils pris au piège dans ce conflit.»

À la suite de l'appel lancé hier par les Nations unies en vue de fonds humanitaires pour le Liban, les agences des Nations unies seront parmi les premiers partenaires de terrain à bénéficier de cette nouvelle décision. Les fonds, gérés par le département d’aide humanitaire de la Commission (ECHO), iront aux plus nécessiteux, principalement les personnes déplacées à l'intérieur du pays, qui sont de plus en plus nombreuses et qui ont été obligées d’abandonner leur foyer.

En plus des 20 millions d’euros déjà engagés pour les activités de secours au Liban, la Commission propose l’allocation d’une aide humanitaire supplémentaire importante prélevée sur la réserve d’urgence du budget communautaire. Cette utilisation étant soumise à l'approbation de l'autorité budgétaire (Parlement européen et Conseil des Ministres), la Commission met en ce moment tout en oeuvre pour présenter rapidement une demande formelle de déblocage des fonds. L'objectif est de porter le montant total disponible à 50 millions d'euros.