Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Fonction publique : renforcer la coopération avec le Ghana

Ceci est un communiqué de presse des services du Premier Ministre français
 
Fonction publique : renforcer la coopération avec le Ghana
Christian Jacob s’est rendu, du 17 au 20 juillet 2006, au Ghana pour rencontrer John Agyekum Kufuor, Président du Ghana, et le ministre de la Réforme du secteur public, le Dr Nduom, dans l’objectif de renforcer la coopération entre les deux pays.

La France a ainsi répondu à la demande d’aide du ministre ghanéen chargé de la Réforme du secteur public, formulée en septembre dernier à Paris, pour faire face à plusieurs défis importants du service public au Ghana :
-  création d’une véritable fonction publique ;
-  modernisation du système de paye des fonctionnaires ;
-  gestion des finances publiques ;
-  mise en œuvre de la décentralisation ;
-  réorganisation des organismes subventionnés par l’Etat.

En plus de l’envoi par la France d’un assistant technique auprès du ministre de la Réforme du secteur public, de la mise en place d’un logiciel de paye des fonctionnaires, de plusieurs missions d’expertises déjà effectuées et de l’accueil de plusieurs missions de fonctionnaires ghanéens en France l’année dernière, deux protocoles ont été signés afin de consolider l’engagement de la France.

Le premier protocole engage la France dans un projet d’appui à la décentralisation qui permettra la création et la formation d’une fonction publique locale, l’amélioration de la gestion des ressources des collectivités locales et une aide au fonctionnement et à l’évaluation de cette réforme.

Le second protocole permet l’échange d’experts, la formation d’agents et une coopération entre l’Ecole nationale d’administration (ENA), les Instituts régionaux d’administration (IRA) et le Ghana Institue of Management & Public Administration (GIMPA) ainsi qu’un appui à l’enseignement du français.

Lors de ses rencontres avec les principales personnalités politiques ghanéennes à Accra, Christian Jacob a félicité le gouvernement ghanéen pour les progrès accomplis dans le redressement de l’économie, le renforcement de la démocratie et la lutte contre la pauvreté.

Il a également rappelé que la relation bilatérale entre nos deux pays était excellente et fondée sur la confiance et l’estime mutuelles. Alors qu’il existe déjà une coopération efficace pour les infrastructures rurales et urbaines du Ghana (l’eau, l’assainissement, l’agriculture), elle s’étendra désormais à de nouveaux domaines (recherche agronomique, intégration régionale, Etat de droit). Il a conclu son intervention en se félicitant de la progression constante du nombre d’entreprises françaises implantées au Ghana.