Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

UNICEF et Banque mondiale : soutien à l'éducation à Madagascar

Des programmes parrainés par l’UNICEF et la Banque Mondiale sont en cours d’exécution dans le but d’aider la population à améliorer son quotidien. L’éducation, la santé, le volet social et l’économie sont autant de points à améliorer dans le pays. Dans la stratégie de redressement économique de Madagascar, le gouvernement Hery Rajaonarimampianina met en avant l’importance de l’éducation et de la santé des enfants malgaches. Un programme pleinement chargé pour le Président, puisque la grande majorité des citoyens malgaches vivent dans des conditions précaires.

Le Vatsin’ankohonana est un projet d’allocation familiale financé par la Banque Mondiale, afin de venir en aide aux parents et à leurs enfants pour permettre à ces derniers de fréquenter l’école. Comprise dans cette initiative, l’amélioration de l’état nutritionnel des enfants en bas-âge. Comme dans la plupart des familles pauvres, la malnutrition est monnaie courante et devient un obstacle à leur développement et croissance ainsi qu’un frein à l’éducation. Comme on dit : « ventre affamé n’a point d’oreille. »Cependant, dans de nombreux cas, les enfants sont surtout amenés à travailler dès leur plus jeune âge afin d’aider les parents à survivre et à subvenir aux besoins de toute la famille. Ce Vatsin’ankohonana est ainsi la solution à ce problème car ceci est un supplément de revenus, dans le but d’encourager la scolarisation des enfants.

Le programme Transfert monétaire pour le développement humain (TMDH), celui financé par la Banque Mondiale et plateforme pour la mise en place du Vatsin’ankohonana, s’accompagne du Ndao Hianatra. Ce projet, en grande partie soutenue par l’agence Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), assure la transition vers le niveau secondaire de l’éducation afin de maintenir les enfants de 11 à 17 ans sur les bancs de l’école, depuis la primaire jusqu’au secondaire. En effet, les jeunes ont tendance à quitter l’école avant même d’atteindre le collège, ce qui explique le très bas niveau des enfants malgaches ainsi que du niveau de vie de la population. Ainsi, pour résoudre cette situation qui perdure depuis maintenant plusieurs années, l’UNICEF et la Banque Mondiale appuient les projets du régime Rajaonarimampianina dans les volets social et économique.

La Banque Mondiale, via sa plateforme TMDH, continue de garantir le développement économique de Madagascar, avec le projet Vatsin’ankohonana. L’UNICEF renforce son appui pour la protection de l’enfance, en coopérant avec le régime. Le niveau d’éducation à Madagascar pourrait connaître une hausse considérable d’ici quelques années.

--
Contact Presse:

scoopdago
zoe tsimba


Identifiant Diffuseur : 94880
--

Communiqué envoyé le 15/11/2016 12:36:28 via le site Categorynet.com dans la rubrique Cause humanitaire / Solidarité

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______