Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Les Solitudes en France en 2012 4,8 millions de personnes seules : quelles solutions ?

La délégation régionale Nord-Pas-de-Calais — Picardie apporte des réponses

Attentive au phénomène d’exclusion qui place la solitude au cœur de la question sociale, la Fondation de France publie aujourd’hui son rapport national 2012 sur les Solitudes*. Le rapport révèle que la solitude touche une population de plus en plus large puisque loin de reculer, elle progresse de 20% depuis 2010 et s’étend à des populations jusqu’ici épargnées par le phénomène.

Face au délitement croissant des liens sociaux, la Fondation de France affirme son engagement dans la lutte contre les Solitudes au travers des actions qu’elle identifie, accompagne et soutient financièrement. « Si la réponse matérielle, médicale ou économique à une situation constitue une étape incontournable, reconstruire la personne dans sa capacité à entretenir des liens durables revient à restaurer pleinement sa dignité d’être humain » souligne Francis Charhon, Directeur général de la Fondation de France.

Réaffirmant son engagement contre les solitudes, la délégation régionale Nord-Pas de Calais — Picardie se mobilise en sélectionnant et distribuant 639 subventions, prix et bourses pour 9 millions d’euros chaque année. Des actions portées par des associations et des acteurs de terrain, qui œuvrent au quotidien et au plus près des personnes isolées. La délégation par sa représentante Thérèse DOSSIN, déléguée régionale Nord-Pas-de-Calais — Picardie subventionne de nombreuses initiatives pour lutter contre les précarités et pour remédier aux facteurs aggravant l’isolement en favorisant par exemple l’émergence des nouveaux lieux de socialisation.


Plus globalement, l’étude révèle quelques faits marquants :

De plus en plus seuls
La part de la population française en situation d’isolement a augmenté de 20% en deux ans.
11% de Français (9% en 2010) soit 4,8 millions de personnes, ne disposent d’aucun réseau de sociabilité et peuvent donc être considérés comme objectivement seuls.

De plus en plus jeunes
9% des 30-39 ans sont seuls en 2012, alors qu’ils n’étaient que 3% en 2010. Le profil de ces trentenaires peut expliquer cet isolement : ils vivent généralement seuls, sans enfant, sont peu diplômés et rencontrent des difficultés à trouver leur place dans le monde du travail. Ainsi, l’âge moyen des personnes isolées passe de 59 ans à 54 ans.

Le travail n’est plus un gage d’insertion sociale
Le travail, longtemps apparu comme l’un des grands moyens d’insertion dans la société, ne joue plus ce rôle aujourd’hui : 27% des Français en emploi (contre 20% en 2010) disent ne pas être en mesure de construire des relations autres que strictement professionnelles avec leurs collègues.
Les travailleurs pauvres (- de 1000€ de revenus par mois) qui cumulent souvent précarité de l’emploi, temps partiel et horaires décalés et les travailleurs indépendants sont les plus exposés. 44% d’entre eux (contre 36% en 2010) n’ont pas de relations sociales dans le cadre de leur travail.

« Je ne compte pour personne, je ne compte pour rien »
13% des Français éprouvent en 2012 un sentiment d’abandon, d’exclusion ou d’inutilité (10% en 2010). Ce ne sont plus les autres qui manquent à leur place, c’est la personne seule qui n’a plus de place parmi eux : « que l’on soit là ou pas ne change rien pour personne ».

On ne nait pas seul, on le devient
La solitude n’est pas un état mais le résultat d’un processus, d’un enchainement d’événements qui peut être enrayé. Les raisons d’isolement citées renvoient à une rupture familiale (31%), amicale (13%), professionnelle (10%) à un problème de santé ou de logement.


Retrouvez le dossier de presse, des vidéos et des exemples de projets soutenus
sur www.fondationdefrance.org/Solitudes


*L’étude de l’Observatoire de la Fondation de France « Les solitudes en France en 2012 » a été réalisée par l’institut d’études TMO Régions et par l’Institut Wei.

L’enquête, conduite selon la méthode des quotas, a été réalisée par téléphone auprès de 2200 personnes âgés de 18 ans et plus, entre le 10 et le 27 janvier 2012 par TMO Régions.

Une série d’entretiens qualitatifs a ensuite été conduite par l’Institut Wei afin d’approfondir, auprès des personnes en souffrance, les raisons et le vécu des situations d’isolement.


--
Contact Presse:

Fondation de France Nord pas de Calais - Picardie
sophie LUSSIEZ
03 20 63 82 53

Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=73567



--

Communiqué envoyé le 04.07.2012 16:39:30 via le site Categorynet.com dans la rubrique Cause humanitaire / Solidarité

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______