Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Premier baromètre de la microfinance française – Convergences 2015

Lancement du premier baromètre de la microfinance – Convergences 2015
En 2009, les opérateurs français ont investi 270 millions d'euros en faveur de la microfinance dans les pays en développement, 63 millions en France
En 2010, 3 Français sur 4 souhaitent que le microcrédit se développe en France

== Sous embargo jusqu'à mardi 25 mai 17h ==

Paris, le 21 mai 2010 - Le premier baromètre de la microfinance sera lancé le 26 mai 2010 à l'occasion du 3ème forum Convergences 2015. Cette première édition, soutenue par l'AFD et la Caisse des Dépôts, qui se veut un exercice annuel, propose un état des lieux inédit de l'action des acteurs français de la microfinance, en France et dans les pays en développement, complété par un sondage Ipsos sur la perception de la microfinance par les Français. Ce baromètre veut ainsi contribuer à promouvoir la microfinance comme un outil pertinent et efficace de lutte contre la pauvreté, auprès du grand public français et des principaux acteurs économiques et financiers.

3 Français sur 4 souhaitent que le microcrédit se développe en France

Aujourd'hui en France, malgré une médiatisation et popularité croissantes, la microfinance demeure encore mal comprise par les Français : 58% d'entre eux déclarent ne pas connaître la microfinance, et seuls 7% savent précisément de quoi il s'agit. Pourtant, après leur avoir expliqué ce dont il s'agit, ils sont 72% à souhaiter que le microcrédit se développe en France, et près de 20% pourraient prêter à un organisme de microcrédit, selon les résultats du sondage exclusif réalisé par l'institut Ipsos pour le Baromètre du 9 au 13 avril 2010 (Sondage effectué par Ipsos pour ACTED auprès de 1049 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 16 ans et plus. Enquête réalisée par internet entre le 9 et le 13 avril 2010).

Le Baromètre revient également sur les principales problématiques et questionnements soulevés par ce sondage, avec des éclairages proposés par les principaux acteurs et praticiens de la microfinance en France sur l'état de la microfinance aujourd'hui, son potentiel, ses succès mais aussi ses risques. En effet, si 70% des personnes interrogées pensent que le microcrédit aide ses clients, 47% estiment qu'elle a un impact limité et 33% qu'elle peut même être dangereuse. Pour Frédéric Roussel, fondateur et l'actuel directeur du développement de l'ONG ACTED, cette « ambigüité est probablement le reflet de la dualité de la microfinance, à qui l'on demande une double performance, sociale mais aussi financière. »

En 2009, 270 millions d'euros en faveur de la microfinance dans les pays en développement, 63 millions en France

Les chiffres du Baromètre montrent que, après une croissance rapide, les financements en faveur des activités de microfinance dans les pays en développement plafonnent en 2009 à 270 millions d'euros. «Un total encore trop modeste à l'échelle mondiale», selon les auteurs de l'étude et les partenaires associés de Convergences 2015, qui en appellent à une mobilisation et un investissement plus important de l'ensemble des acteurs français et notamment du secteur privé en faveur de la microfinance. Convergences 2015 veut justement développer des synergies entre secteur public et secteur privé afin de contribuer à la réduction de la pauvreté, notamment grâce à la microfinance et aux initiatives de l'économie sociale et solidaire.

A contrario, le microcrédit accélère sa croissance en France : en trois ans le total des microcrédits professionnels extra-bancaires et personnels a presque triplé, atteignant 63 millions d'euros en 2009. Pour autant, deux Français sur trois (64%) estiment qu'il leur serait difficile d'obtenir un crédit pour développer ou créer leur activité en France. L'ouverture du secteur du microcrédit permettrait à tous d'accéder à leurs besoins de financement, contribuant ainsi à réduire l'exclusion sociale et bancaire en France.

Convergences 2015
Initié en 2008 sur le constat que l'aide au développement ressort non seulement des institutions publiques et des organisations humanitaires mais aussi du secteur privé, Convergences 2015 est un forum destiné à élaborer de nouvelles solutions de réduction de l'extrême pauvreté. Bailleurs, investisseurs, entrepreneurs, universitaires, humanitaires, responsables institutionnels réfléchissent pour définir ensemble une stratégie de développement durable afin de contribuer à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement.
La 3ème édition du forum Convergences 2015, organisé par ACTED, l'AFD et le Crédit Coopératif, porte sur « La microfinance et l'entrepreneuriat social pour faire reculer la pauvreté », aura lieu les 25 et 26 mai prochains, dans les Salons de l'Hôtel de Ville de Paris (pour plus d'informations www.convergences2015.org).

Contacts :
>> Baromètre complet, et commentaires disponibles sur demande dès vendredi 21 mai <<
>> Résultats sous embargo jusqu'au mardi 25 mai 17h <<
Convergences 2015/ACTED (informations complémentaires, commentaires, entretien avec les auteurs)
Adrien Tomarchio – Tél. : 01 42 65 61 40 / 06 85 91 28 62 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Michaël Knaute – Tél. : 01 42 65 34 13 – michaëCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


--
Contact Presse:
Convergences 2015 ACTED
Adrien Tomarchio
01 42 65 61 40
www.convergences2015.org
Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=51629


--

Communiqué envoyé le 21.05.2010 15:40:39 via le site Categorynet.com dans la rubrique Cause humanitaire / Solidarité

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

7496471620216002716-3304085030458712586?l=solidarite.annuairecommuniques Premier baromètre de la microfinance française – Convergences 2015


Posted: 2010-05-21 15:40:45

Lire article source