Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Présidence de la Confédération Nationale des Juinor-Entreprises, nomination d'olivier Fournier

Olivier Fournier, 22 ans, étudiant de Supélec depuis septembre 2006, prend la suite de Charles Bret à la Présidence de la Confédération Nationale des Junior-Entreprises à compter du 1er juillet 2009. Fort d'une formation axée sur les sciences de l'information, de l'énergie et des systèmes, il oriente ses expériences professionnelles vers le conseil en stratégie et organisation. Son parcours s'étoffe de 3 années en tant que Junior-Entrepreneur : membre de Junior Supélec Stratégie, Junior-Entreprise de Supélec, il en est administrateur avant d'en assurer la présidence et de développer des compétences en management de projet. En parallèle, il s'implique activement au sein de la Confédération Nationale des Junior-Entreprises, en tant qu'auditeur-conseil, puis responsable du suivi juridique.

« Prendre la présidence de la CNJE s'inscrit dans un développement logique : depuis mon intégration de Junior Supélec Stratégie en 2006 et ma première année en tant qu'auditeur-conseil pour la CNJE, j'acquiers connaissances et compétences que je désire aujourd'hui mettre au service d'un travail d'équipe, que j'espère efficace et riche d'expériences. Et assurer la présidence l'année des 40 ans de la CNJE, c'est à la fois un challenge et une belle opportunité. »

Quels sont la portée et l'intérêt d'un mouvement comme la CNJE ?

Charles Bret, président 2008-2009 : « Je crois que j'en ai mesuré la réelle portée cette année, pendant mon mandat. Il s'agit d'un mouvement d'une grande ampleur et bien représentatif des étudiants en cycle supérieur : nous sommes tous, certes, préoccupés par la réussite de nos études et l'obtention d'un diplôme reconnu, mais plus encore, il y a une réelle volonté de préparer son avenir professionnel de façon concrète. Ce que les Junior-Entreprises permettent de faire. Et la CNJE coordonne, imprime une unité et fédère les quelque 140 structures qui existent. »

Olivier Fournier, président 2009-2010 : « J'ai eu la chance d'évoluer parallèlement en Junior-Entreprise et au sein de la CNJE, ce qui m'a permis de bien en comprendre l'intérêt et le fonctionnement. Les J.E. sont des structures professionnelles indépendantes, mais de nombreuses règles régissent l'obtention de l'appellation et la possibilité d'exercer. La CNJE apporte ce regard expert, façonné au gré des différentes équipes, qui permet aujourd'hui de garantir l'excellence des J.E. »


Concrètement, quelle est la mission du président ?

Charles Bret, président 2008-2009 : « Difficile de ne retenir qu'un seul axe ! Le rôle du président est multiple, comme cette fonction l'exige le plus souvent d'ailleurs : il y a un rôle représentatif qui vise à promouvoir et faire connaître notre mouvement en externe ; un autre fédérateur, qui participe à la cohésion du mouvement et à la bonne transmission d'informations ; et enfin, un dernier rôle, peut-être le plus difficile à cerner, plus stratégique, qui place le président dans une position d'apporteur d'idées pour faire évoluer le mouvement. C'est la combinaison de tout ça qui permet une ébauche de la mission présidentielle à la CNJE ! »

Olivier Fournier, président 2009-2010 : « À l'aube de ma prise de fonction, je ne peux en avoir qu'une projection, même si la transmission de savoirs à la CNJE est tellement ancrée dans les mœurs que j'ai l'impression de savoir à quoi m'attendre ! Ce qui est sûr, c'est que je prends cette fonction très au sérieux : j'aimerais continuer à faire évoluer la CNJE, en ligne avec le travail de mes prédécesseurs et me montrer force de propositions pour faire rayonner ce mouvement. Et j'ambitionne par-dessus tout de pouvoir faire cela en étroite collaboration avec l'équipe et l'ensemble des Junior-Entrepreneurs, en créant de vraies dynamiques de projets. »


Depuis 40 ans, la Confédération Nationale des Junior-Entreprises regroupe, anime et coordonne les actions des 137 Junior-Entreprises françaises.
Les Junior-Entreprises sont des associations, au sein des Grandes Ecoles et des Universités françaises, ayant une approche pédagogique et professionnelle afin de sensibiliser les étudiants au monde de l'entreprise et aux réalités économiques. On dénombre actuellement 2000 étudiants administrateurs dans plus de 40 villes en France.
Elles proposent des prestations de services à haute valeur ajoutée aux entreprises qui bénéficient des compétences, issues de l'excellence de la formation, des étudiants des Grandes Ecoles et des Universités.
http://www.junior-entreprises.com/

Visuels disponibles sur demande


--
Contact Presse:
sophie benoit communication
maxence duvaut
01 43 41 08 51
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.junior-entreprises.com/

--

Communiqué envoyé le 03.07.2009 14:53:15 via le site Categorynet.com dans la rubrique Affaires / Entreprises

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Olivier Fournier, 22 ans, étudiant de Supélec depuis septembre 2006, prend la suite de Charles Bret à la Présidence de la Confédération Nationale des Junior-Entreprises à compter du 1er juillet 2009. Fort d'une formation axée sur les sciences de l'information, de l'énergie et des systèmes, il oriente ses expériences professionnelles vers le conseil en stratégie et organisation. Son parcours s'étoffe de 3 années en tant que Junior-Entrepreneur : membre de Junior Supélec Stratégie, Junior-Entreprise de Supélec, il en est administrateur avant d'en assurer la présidence et de développer des compétences en management de projet. En parallèle, il s'implique activement au sein de la Confédération Nationale des Junior-Entreprises, en tant qu'auditeur-conseil, puis responsable du suivi juridique.

« Prendre la présidence de la CNJE s'inscrit dans un développement logique : depuis mon intégration de Junior Supélec Stratégie en 2006 et ma première année en tant qu'auditeur-conseil pour la CNJE, j'acquiers connaissances et compétences que je désire aujourd'hui mettre au service d'un travail d'équipe, que j'espère efficace et riche d'expériences. Et assurer la présidence l'année des 40 ans de la CNJE, c'est à la fois un challenge et une belle opportunité. »

Quels sont la portée et l'intérêt d'un mouvement comme la CNJE ?

Charles Bret, président 2008-2009 : « Je crois que j'en ai mesuré la réelle portée cette année, pendant mon mandat. Il s'agit d'un mouvement d'une grande ampleur et bien représentatif des étudiants en cycle supérieur : nous sommes tous, certes, préoccupés par la réussite de nos études et l'obtention d'un diplôme reconnu, mais plus encore, il y a une réelle volonté de préparer son avenir professionnel de façon concrète. Ce que les Junior-Entreprises permettent de faire. Et la CNJE coordonne, imprime une unité et fédère les quelque 140 structures qui existent. »

Olivier Fournier, président 2009-2010 : « J'ai eu la chance d'évoluer parallèlement en Junior-Entreprise et au sein de la CNJE, ce qui m'a permis de bien en comprendre l'intérêt et le fonctionnement. Les J.E. sont des structures professionnelles indépendantes, mais de nombreuses règles régissent l'obtention de l'appellation et la possibilité d'exercer. La CNJE apporte ce regard expert, façonné au gré des différentes équipes, qui permet aujourd'hui de garantir l'excellence des J.E. »


Concrètement, quelle est la mission du président ?

Charles Bret, président 2008-2009 : « Difficile de ne retenir qu'un seul axe ! Le rôle du président est multiple, comme cette fonction l'exige le plus souvent d'ailleurs : il y a un rôle représentatif qui vise à promouvoir et faire connaître notre mouvement en externe ; un autre fédérateur, qui participe à la cohésion du mouvement et à la bonne transmission d'informations ; et enfin, un dernier rôle, peut-être le plus difficile à cerner, plus stratégique, qui place le président dans une position d'apporteur d'idées pour faire évoluer le mouvement. C'est la combinaison de tout ça qui permet une ébauche de la mission présidentielle à la CNJE ! »

Olivier Fournier, président 2009-2010 : « À l'aube de ma prise de fonction, je ne peux en avoir qu'une projection, même si la transmission de savoirs à la CNJE est tellement ancrée dans les mœurs que j'ai l'impression de savoir à quoi m'attendre ! Ce qui est sûr, c'est que je prends cette fonction très au sérieux : j'aimerais continuer à faire évoluer la CNJE, en ligne avec le travail de mes prédécesseurs et me montrer force de propositions pour faire rayonner ce mouvement. Et j'ambitionne par-dessus tout de pouvoir faire cela en étroite collaboration avec l'équipe et l'ensemble des Junior-Entrepreneurs, en créant de vraies dynamiques de projets. »


Depuis 40 ans, la Confédération Nationale des Junior-Entreprises regroupe, anime et coordonne les actions des 137 Junior-Entreprises françaises.
Les Junior-Entreprises sont des associations, au sein des Grandes Ecoles et des Universités françaises, ayant une approche pédagogique et professionnelle afin de sensibiliser les étudiants au monde de l'entreprise et aux réalités économiques. On dénombre actuellement 2000 étudiants administrateurs dans plus de 40 villes en France.
Elles proposent des prestations de services à haute valeur ajoutée aux entreprises qui bénéficient des compétences, issues de l'excellence de la formation, des étudiants des Grandes Ecoles et des Universités.
http://www.junior-entreprises.com/

Visuels disponibles sur demande


--
Contact Presse:
sophie benoit communication
maxence duvaut
01 43 41 08 51
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.junior-entreprises.com/

--

Communiqué envoyé le 03.07.2009 14:53:15 via le site Categorynet.com dans la rubrique Affaires / Entreprises

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Lire plus sur: http://affaires.annuairecommuniques.com/2009/07/presidence-de-la-confederation.html