Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Le W3C fête l'avancement du Web sémantique lors du SemTech 2009

Le W3C fête l'avancement du Web sémantique lors du SemTech 2009

La communauté active de Linked Data, l'administration en ligne
(e-Gouvernement) et l'industrie soutiennent
pleinement les nouveaux standards du W3C


http://www.w3.org/ -- Le 15 juin 2009 -- L'équipe technique du W3C et plus de 30 organisations membres du W3C seront présents à la Conférence sur les technologies sémantiques (SemTech) qui se tiendra cette semaine à San José, en Californie. Les sessions animées par le personnel du W3C et ses membres mettront en évidence l'accélération de l'adoption et du déploiement des technologies du Web sémantique au cours de l'année passée. En particulier, les débats accorderont une large place à une communauté Linked Data active dans l'administration, la santé, la finance et d'autres secteurs d'activité dédiés à l'adoption des technologies du Web sémantique fondées sur les standards du W3C.

« Ces douze derniers mois, nous avons réuni un nombre croissant de cas d'utilisation et de témoignages relatifs au Web sémantique » déclare Ivan Herman, directeur de l'activité Web sémantique pour le W3C. « Ce qui est frappant, c'est la diversité des domaines d'application du Web sémantique, notamment l'augmentation du nombre de logiciels, de services et d'outils et la réussite de sa mise en œuvre dans les entreprises, tous secteurs d'activité confondus. »

Le W3C collecte et publie les cas d'utilisation et les témoignages client dans le cadre de ses programmes de développement et d'animation pour la communauté.

Les participants au SemTech sont invités à visiter le stand du W3C (numéro 120) lors de la conférence.

Les besoins de la communauté inspirent l'évolution des standards pour le Web de données

Les orateurs du W3C aborderont les avancées dans les outils sémantiques destinées à aider les utilisateurs à créer, organiser et gérer leurs données. Les standards éprouvés fournissent des outils pour :

* La représentation des connaissances sur le Web. Les données sur le Web sont exprimées à l'aide de termes tels que « auteur » ou « numéro de vol » ou « numéro de compte ». Quand les utilisateurs cherchent à donner un sens à ces termes et à exprimer les relations qui les lient (en français « auteur » est la traduction du mot « author »), ils peuvent utiliser le langage d'ontologie Web (OWL).
* Les systèmes d'organisation des connaissances tels que les thésaurus, les systèmes de classification, les systèmes de rubrique et les taxinomies. La nouvelle spécification de système simple d'organisation des connaissances (Simple Knowledge Organization System ou SKOS) a déjà été utilisée par les bibliothécaires et autres utilisateurs pour créer plus de 20 thésaurus, dont les vocabulaires et sources autorisées de la bibliothèque du Congrès des États-unis et ceux du Centre d'information de Leibnitz pour l'économie de la bibliothèque nationale allemande.

* Les descriptions de contenu qui faciliteront la diffusion, la personnalisation et la fiabilité des informations ajoutées au grand nombre de ressources sur le Web (voir les cas d'utilisation). Le protocole des ressources de description du Web (Protocol for Web Description Resources ou POWDER) répond au problème de la publication de métadonnées fiables pour un grand nombre de ressources Web. Le préliminaire POWDER énumère un certain nombre d'avantages pour différents publics : les utilisateurs finaux pourront plus facilement évaluer la fiabilité des informations, les éditeurs pourront ajouter plus de sémantique aux informations existantes et les fournisseurs de service pourront offrir la personnalisation de contenu en temps réel.

* Des systèmes de règle pour répondre aux cas d'utilisation dans différentes disciplines, notamment: la possibilité de négocier des contrats d'eBusiness sur des plates-formes de règles, de gérer des règles et pratiques métier sans limites organisationnelles, la prise en charge des règles pour les décisions médicales. Le format d'échange des règles (RIF) a pour objectif premier de faciliter et d'optimiser l'échange des règles (telles que les « règles métier ») afin de favoriser leur adoption à grande échelle et dans la logique des technologies W3C existantes.

Le W3C continue de travailler avec les membres de la communauté à la révision et la recommandation de nouveaux standards pour l'évolution et la concrétisation du Web sémantique. A l'heure du SemTech, le W3C annonce que les recommandations proposées SKOS et OWL sont quasiment prêtes. OWL 2 est une recommandation candidate, ce qui signifie qu'elle est fiable sur le plan technique et prête pour des tests d'implémentation. OWL 2 s'appuie sur les standards OWL d'origine (publiés en 2004) et ajoute des fonctionnalités demandées par la communauté. La conception de base de RIF est maintenant terminée et, cette semaine, le W3C prévoit d'annoncer le « dernier appel » des spécifications préliminaires, pendant lequel le public peut confirmer la validité technique du document.

Ce communiqué de presse:
- en français : http://www.w3.org/2009/06/SemTech-pressrelease.html.fr
- en anglais : http://www.w3.org/2009/06/SemTech-pressrelease.html.en
- dans d'autres traductions : http://www.w3.org/Press#x2009-semtech

W3C @ SemTech 2009 :
http://www.semantic-conference.com/2009/sponsors/#supporting

L'activité Web sémantique du W3C :
http://www.w3.org/2001/sw/

les cas d'utilisation et les témoignages client :
http://www.w3.org/2001/sw/sweo/public/UseCases/


À propos du Consortium World Wide Web (W3C)
-------------------------------------------
Le Consortium World Wide Web (W3C) est un consortium international auquel les organisations membres, une équipe à plein temps et le public travaillent ensemble au développement de standards Web. Le W3C poursuit sa mission essentiellement par la création de standards Web et de directives visant à assurer au Web une croissance à long terme. Plus de 400 organisations adhèrent au consortium. Le W3C est piloté conjointement par le Laboratoire d'Informatique et d'Intelligence Artificielle du MIT (MIT CSAIL) aux Etats-Unis, le Groupement Européen de Recherche en Informatique et en Mathématiques (ERCIM) basé en France et l'Université de Keio au Japon, et possède plusieurs bureaux dans le monde. Pour plus d'informations, merci de consulter l'adresse suivante : http://www.w3.org/


Contacts Presse W3C

Agence MELODIK
Elodie LALOUM
Tél : 01 42 01 74 54
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


--
Contact Presse:
MELODIK
Sarah Aoun
01 42 01 74 54
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.melodik.fr

--

Communiqué envoyé le 17.06.2009 17:16:09 via le site Categorynet.com dans la rubrique Affaires / Entreprises

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Le W3C fête l'avancement du Web sémantique lors du SemTech 2009

La communauté active de Linked Data, l'administration en ligne
(e-Gouvernement) et l'industrie soutiennent
pleinement les nouveaux standards du W3C


http://www.w3.org/ -- Le 15 juin 2009 -- L'équipe technique du W3C et plus de 30 organisations membres du W3C seront présents à la Conférence sur les technologies sémantiques (SemTech) qui se tiendra cette semaine à San José, en Californie. Les sessions animées par le personnel du W3C et ses membres mettront en évidence l'accélération de l'adoption et du déploiement des technologies du Web sémantique au cours de l'année passée. En particulier, les débats accorderont une large place à une communauté Linked Data active dans l'administration, la santé, la finance et d'autres secteurs d'activité dédiés à l'adoption des technologies du Web sémantique fondées sur les standards du W3C.

« Ces douze derniers mois, nous avons réuni un nombre croissant de cas d'utilisation et de témoignages relatifs au Web sémantique » déclare Ivan Herman, directeur de l'activité Web sémantique pour le W3C. « Ce qui est frappant, c'est la diversité des domaines d'application du Web sémantique, notamment l'augmentation du nombre de logiciels, de services et d'outils et la réussite de sa mise en œuvre dans les entreprises, tous secteurs d'activité confondus. »

Le W3C collecte et publie les cas d'utilisation et les témoignages client dans le cadre de ses programmes de développement et d'animation pour la communauté.

Les participants au SemTech sont invités à visiter le stand du W3C (numéro 120) lors de la conférence.

Les besoins de la communauté inspirent l'évolution des standards pour le Web de données

Les orateurs du W3C aborderont les avancées dans les outils sémantiques destinées à aider les utilisateurs à créer, organiser et gérer leurs données. Les standards éprouvés fournissent des outils pour :

* La représentation des connaissances sur le Web. Les données sur le Web sont exprimées à l'aide de termes tels que « auteur » ou « numéro de vol » ou « numéro de compte ». Quand les utilisateurs cherchent à donner un sens à ces termes et à exprimer les relations qui les lient (en français « auteur » est la traduction du mot « author »), ils peuvent utiliser le langage d'ontologie Web (OWL).
* Les systèmes d'organisation des connaissances tels que les thésaurus, les systèmes de classification, les systèmes de rubrique et les taxinomies. La nouvelle spécification de système simple d'organisation des connaissances (Simple Knowledge Organization System ou SKOS) a déjà été utilisée par les bibliothécaires et autres utilisateurs pour créer plus de 20 thésaurus, dont les vocabulaires et sources autorisées de la bibliothèque du Congrès des États-unis et ceux du Centre d'information de Leibnitz pour l'économie de la bibliothèque nationale allemande.

* Les descriptions de contenu qui faciliteront la diffusion, la personnalisation et la fiabilité des informations ajoutées au grand nombre de ressources sur le Web (voir les cas d'utilisation). Le protocole des ressources de description du Web (Protocol for Web Description Resources ou POWDER) répond au problème de la publication de métadonnées fiables pour un grand nombre de ressources Web. Le préliminaire POWDER énumère un certain nombre d'avantages pour différents publics : les utilisateurs finaux pourront plus facilement évaluer la fiabilité des informations, les éditeurs pourront ajouter plus de sémantique aux informations existantes et les fournisseurs de service pourront offrir la personnalisation de contenu en temps réel.

* Des systèmes de règle pour répondre aux cas d'utilisation dans différentes disciplines, notamment: la possibilité de négocier des contrats d'eBusiness sur des plates-formes de règles, de gérer des règles et pratiques métier sans limites organisationnelles, la prise en charge des règles pour les décisions médicales. Le format d'échange des règles (RIF) a pour objectif premier de faciliter et d'optimiser l'échange des règles (telles que les « règles métier ») afin de favoriser leur adoption à grande échelle et dans la logique des technologies W3C existantes.

Le W3C continue de travailler avec les membres de la communauté à la révision et la recommandation de nouveaux standards pour l'évolution et la concrétisation du Web sémantique. A l'heure du SemTech, le W3C annonce que les recommandations proposées SKOS et OWL sont quasiment prêtes. OWL 2 est une recommandation candidate, ce qui signifie qu'elle est fiable sur le plan technique et prête pour des tests d'implémentation. OWL 2 s'appuie sur les standards OWL d'origine (publiés en 2004) et ajoute des fonctionnalités demandées par la communauté. La conception de base de RIF est maintenant terminée et, cette semaine, le W3C prévoit d'annoncer le « dernier appel » des spécifications préliminaires, pendant lequel le public peut confirmer la validité technique du document.

Ce communiqué de presse:
- en français : http://www.w3.org/2009/06/SemTech-pressrelease.html.fr
- en anglais : http://www.w3.org/2009/06/SemTech-pressrelease.html.en
- dans d'autres traductions : http://www.w3.org/Press#x2009-semtech

W3C @ SemTech 2009 :
http://www.semantic-conference.com/2009/sponsors/#supporting

L'activité Web sémantique du W3C :
http://www.w3.org/2001/sw/

les cas d'utilisation et les témoignages client :
http://www.w3.org/2001/sw/sweo/public/UseCases/


À propos du Consortium World Wide Web (W3C)
-------------------------------------------
Le Consortium World Wide Web (W3C) est un consortium international auquel les organisations membres, une équipe à plein temps et le public travaillent ensemble au développement de standards Web. Le W3C poursuit sa mission essentiellement par la création de standards Web et de directives visant à assurer au Web une croissance à long terme. Plus de 400 organisations adhèrent au consortium. Le W3C est piloté conjointement par le Laboratoire d'Informatique et d'Intelligence Artificielle du MIT (MIT CSAIL) aux Etats-Unis, le Groupement Européen de Recherche en Informatique et en Mathématiques (ERCIM) basé en France et l'Université de Keio au Japon, et possède plusieurs bureaux dans le monde. Pour plus d'informations, merci de consulter l'adresse suivante : http://www.w3.org/


Contacts Presse W3C

Agence MELODIK
Elodie LALOUM
Tél : 01 42 01 74 54
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


--
Contact Presse:
MELODIK
Sarah Aoun
01 42 01 74 54
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.melodik.fr

--

Communiqué envoyé le 17.06.2009 17:16:09 via le site Categorynet.com dans la rubrique Affaires / Entreprises

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Lire plus sur: http://affaires.annuairecommuniques.com/2009/06/le-w3c-fete-lavancement-du-web.html