Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Les répercutions de la crise sur le marché de l’esthétique médicale en 2009

L’IMCAS TRIBUNE se veut désormais un des observatoires de la profession notamment économique et effectue une analyse fiable et réellement chiffrée du marché mondial et européen de l’esthétique médicale. TENDANCES MONDIALES ET CHIFFRES CLES

PDG des groupes en vue, analystes, experts financiers et marketing indépendants, et ceux des compagnies leaders de l’esthétique médicale, pour la troisième année en Europe, cette TRIBUNE unique au monde fait parler tous les acteurs clés du marché. L’IMCAS TRIBUNE se veut désormais un des observatoires de la profession notamment économique et effectue une analyse fiable et réellement chiffrée du marché mondial et européen de l’esthétique médicale, ainsi qu’une estimation de ses potentiels et de ses perspectives à l’horizon 2012.

I - LA TENDANCE INTERNATIONALE

Dans un contexte marqué par l’arrêt brutal de la consommation, le marché de l’esthétique médicale fait mieux que résister, il continue à progresser légèrement avec un taux de croissance en 2009 entre 5% et 10% et confirme la tendance actuelle : moins de chirurgical, plus de médical.

La Chirurgie enregistrera une baisse d’activité de 10 à 20% en 2009, selon la décroissance initialisée depuis 3 ans
La Médecine esthétique continuera de croître en Europe comme dans le reste du monde, mais à un chiffre au lieu de 2 chiffres. Sur la période 2008-2012 le taux de croissance annuel prévu est de 12,8% au lieu de 16% annoncé l’année dernière.

Même si l’Europe présente des similarités avec les USA, elle réagit différemment. Les pays émergents (Asie, Amérique Latine) sont moins affectés. La récession est confirmée: depuis octobre 2008 la croissance est négative sur les 2ème et 3ème trimestres 2008. L’Europe présente une prévision de PIB de 0,1% en 2009 à 0,9% en 2010.
- Va-t-elle suivre la tendance américaine ?

Dans le domaine de la Beauté, l’Oréal annonce les chiffres suivants (cumulé a fin Septembre 2008 versus 2007) : -8% aux USA, +1,1% en Europe de L’Ouest, +26,4% en Europe de l’Est, +12,2% en Asie, +2,8% en Amérique du Sud,

En l’état actuel des incertitudes financières, monétaires et économiques, il est difficile de prédire les chiffres 2009.
A l’inverse, on peut d’ores et déjà constater une évolution comportementale majeure dans l’attitude des consommateurs : diminution du nombre de traitements et recherche de traitements moins chers.


II – LES CHIFFRES MAJEURS DE 2008

• Etude Française Sofres (Novembre 2008)

En cette période de récession économique, les gens reconsidèrent leurs dépenses alimentaires (pour 53% des personnes interrogées) et vestimentaires (pour 63 % personnes interrogées), mais difficultés ou pas, ils préservent leur budget santé (85%) et beauté (49%).


• Etude Américaine ASPS, (American Society of Plastic Surgery) réalisée en mars puis en octobre 2008
Un constat s’impose, en l’espace de 6 mois, dans ce contexte de crise, on assiste à une accélération de la tendance comportementale qui émergeait déjà :
Aujourd’hui, 59 % soit + 9 % affirment que le contexte économique influe sur leur prise de décision en matière d’intervention de Chirurgie Plastie.
Aujourd’hui, 48 % soit +18% hésitent à consulter pour l’instant
Aujourd’hui, 27% soit +7% font le choix d’un traitement moins onéreux .
De leur côté, les chirurgiens ont constaté une diminution de 62% de la demande pour les prothèses mammaires alors qu’il existe une augmentation de 73 % des traitements médicaux légers : injections de Toxine Botulique, Acides Hyaluroniques ou Peelings.

• Les chiffres ASAPS (American Society of Aesthetic Plastic).
Depuis 2006, 82% des actes pratiqués par les chirurgiens sont non invasifs (médicaux).
• En 2007 ce chiffre passe à 83,2%, pour revenir à 82% en 2008.
Entre 1997 et 2007, la croissance de ce secteur très forte de 457% est là encore inégale : +114% pour la chirurgie, et+754% pour les actes médicaux.

• En 2008, les femmes représentent toujours 91% des demandes, et la chirurgie diminue en 1 an de 9%.

Le top 5 des actes d’esthétique médicale (par ordre décroissant)
1 - Injection de Toxine Botulique,
2 ¬- Injections d’acide hyaluronique,
3 - Epilation laser,
4¬ – Microabrasion,
5 - Resurfacing.

Le top 5 des interventions chirurgicales (par ordre décroissant)
1 - Liposuccion,
2 - Augmentation mammaire,
3 - Chirurgie des paupières,
4 - Lifting du ventre,
5 - Remodelage mammaire.

Ce que veulent les patients
Les patients recherchent les traitements les moins invasifs, les plus « light », les plus sûrs, qui les immobilisent le moins longtemps possible. La chirurgie recule devant les traitements « non invasifs » sur le visage et les volumes de la silhouette, mais reste stable concernant les seins.

Les lieux d’exercice de la chirurgie esthétique
Dans les Cliniques : 54% (en augmentation par rapport au 46% de 2007) –
Dans les hôpitaux privés ou non : 17% (en diminution par rapport au 25% de 2007
Dans les Centres de chirurgie : 29% (idem qu’en 2007)

Aux USA 17% des chirurgiens ont créé des Spa médicalisés, ceux-ci arrivent maintenant en France. Cette donnée est en corrélation avec le fait que 80% de l’activité des chirurgiens plasticiens est désormais centrée sur les traitements médicaux et sur l’association chirurgie et médecine esthétique.


• Etude Européenne Médical insight 2008

Un chiffre d’affaires sectoriel mondial de 7,028 milliards de dollars (5,25 milliards d’euros)

Le marché européen, représente 30% du marché mondial en valeur (1,909 milliards de dollars) et va continuer à progresser plus rapidement que le marché mondial (12,8%) avec un taux de croissance prévu de 13,2% par an jusqu’en 2012.

En valeur Le Top 6 du marché de l’esthétique médicale 2008
- Toxine Botulique ( $ 239 millions) la plus forte augmentation par rapport à 2007 ($132 millions)
- Injectables pour les rides ( $ 276 millions) forte hausse par rapport à 2007 ( $ 235 millions),
- Cosmeceutics ( $ 236 millions) en augmentation par rapport à 2007 ($ 214 millions),
- Implants mammaires ( $ 171 millions) en baisse par rapport à 2007 ($185 millions),
- Plateformes multi lasers ( $ 170 millions) en forte baisse par rapport à 2007 ($ 290 millions),
- Traitements médicaux du corps ( $150 millions) en augmentation par rapport à ( $ 100 millions),

Le taux de croissance annuel prévu des actes médicaux les plus prometteurs entre 2008 et 2012
- Les injectables pour les rides : 15,1%, estimé à 16% en 2007. Par contre pour les Toxines Botuliques la croissance reste forte à 19,3 % ( estimation 2007 était 25 %).
- Les traitements médicaux du corps non invasifs avec 22% connaissent une belle progression grâce à l’accessibilité des traitements.


III - LES NOUVEAUX AXES DE DEVELOPPEMENT, LES NOUVELLES TENDANCES

1- LA CHIRURGIE ESTHETIQUE DEVIENT MEDICO-CHIRURGICALE.
Le Chirurgien n’est plus seulement un expert en chirurgie, mais un expert en esthétique médicale: toxines, comblements, volumétrie, peelings, lasers,...

2- UN PROGRAMME SOFT PAR ETAPES : Lipofilling, injections de Toxine Botulique, Laser, Lumière,
puis Lifting, pour le visage ou Liposuccion, remodelage médical, et remise en tension par radio-fréquence pour le corps. Aujourd’hui, il n’y a plus d’actes isolés, mais des procédés qui s’inscrivent dans un programme intégré pour se réapproprier son image, la maintenir et prévenir le vieillissement qui va des derniers soins dermo-cosmétiques en date à une chirurgie de plus en plus douce visant le naturel.

Visage détendu, moins fatigué, petites ou grandes imperfections du corps gommées, pour être en harmonie avec le vécu intime. Plutôt que vouloir à tout prix retrouver sa jeunesse. Étapes par étapes aujourd’hui l’esthétique médico –chirurgicale offre de vraies possibilités pour bien vieillir en beauté.

3 - LE BON CHOIX DANS UN ESPACE APPROPRIÉ : Le Medical Spa ou Med Spa est un espace autour duquel se construit un centre d’esthétique médical.
Aujourd’hui, l’esthétique médicale s’inscrit dans un plan raisonné et concerté pour faire le choix des bonnes
pratiques, dans un espace approprié. Manquaient à ce jour des lieux offrant le panel complet de toutes les
techniques d’esthétique soft mais médicale à l’efficacité avérée.

4 – Les Home Devices : En 2009, l’esthétique médicale va désormais également se pratiquer à domicile avec l’arrivée d’appareils esthétiques domestiques. Une part du marché s’oriente vers le Consom’Acteur avec des campagnes d’informations grand public. Mais ces traitements sont-ils réellement efficaces ? Ou simplement destinés à préparer et entretenir les traitements pratiqués par les médecins ?

A propos de l 'IMCAS
Premier congrès européen dédié aux dermatologues et chirurgiens plasticiens, l’IMCAS est devenu en 11 ans l’un des plus importants rendez-vous mondial de la profession. Ainsi, il reçoit chaque année, plus de 3 000 participants venant de 60 pays différents.

Contact Presse
Patricia Bénitah - P.B Communication
122, av. Charles de Gaulle - 92200 Neuilly – sur - Seine - France
Tel : 01.47.31.11.06 - e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.















Contact Presse :
Personne de contact pour les journalistes :
BENITAH Patricia
attachée de presse
P.B Communication
01 47 31 11 06
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.pbcommunication.fr


Ce communiqué a été diffusé par et sur Categorynet.com (http://www.categorynet.com).
Ce communiqué de presse porte la référence 3IROX5BW