Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Pôles de compétitivité


PRÉFECTURE DE LA RÉGION LANGUEDOC-ROUSSILLON
PRÉFECTURE DE L’HÉRAULT


CABINET – COMMUNICATION
Montpellier, le 1er mars 2005
COMMUNIQUE DE PRESSE


Pôles de compétitivité : 5 projets déposés en Languedoc-Roussillon


Le 25 novembre dernier, le Premier Ministre lançait un appel à projet concernant la labellisation de pôles de compétitivité. Ces pôles de compétitivité se définissent comme :
 la combinaison, sur un espace géographique donné, d’entreprises, de centres de formation et d’unités de recherche,
 engagés dans une démarche partenariale destinée à dégager des synergies autour de projets communs à caractère innovant,
 et disposant de la masse critique nécessaire pour une visibilité internationale.

Pour concourir, les porteurs de projet avaient jusqu’au 28 février 2005 pour déposer leurs dossiers auprès des préfets de région. A ce titre, cinq dossiers ont été déposés en préfecture Languedoc-Roussillon.
 Le pôle « Q@limed » traite des systèmes agroalimentaires durables et de la qualité de vie en Méditerranée. Porté par l’association Agropolis, il regroupe entre autres l’Association Régionale des Industries Agro-alimentaires (ARIA), la Fédération Régionale des Coopératives Agricoles (FRCA) et la plate-forme du marché Saint-Charles dans les Pyrénées-Orientales.
 Le pôle « Trimatec » s’intéresse aux technologies du nucléaire et à leurs applications dans d’autres secteurs industriels. Autour d’AREVA et du CEA, il associe plusieurs entreprises, centres de recherche ou instituts de formation régionaux comme l’école de chimie de Montpellier et l’école des mines d’Alès. Ce pôle est interrégional puisqu’en incluant le site du Tricastin, il associe les départements de la Drôme et du Vaucluse.
 Le pôle « Holobiosud » est relatif au domaine de la biologie, de la santé et du médicament. Il est porté par plusieurs centres de recherche régionaux comme les universités de Montpellier 1 et 2, le centre universitaire de Nîmes, le CNRS ou l’INSERM, associés à l’entreprise SANOFI-AVENTIS.
 Le pôle « Energies Renouvelables – Bâtiment - Industrie » s’est constitué autour de l’université de Perpignan. Il a pour objet le développement de toutes les énergies renouvelables (en particulier le solaire et l’éolien), en particulier en examinant leurs utilisations dans les bâtiments et dans l’industrie.
 Le pôle « Mécanique Sportive Alès Cévennes » est porté par la communauté d’agglomération du Grand Alès et traite de la filière de la mécanique sportive. Ce pôle a été reconnu par la DATAR en février 2004 en tant que Système Productif Local.

D’autres entreprises ou laboratoires régionaux sont également associés à des projets de pôle portés par d’autres régions. C’est, par exemple, le cas du pôle « ViaMeca » déposé en préfecture Auvergne et d’un pôle relatif aux risques déposé en préfecture Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Ces dossiers ont été transmis à la DATAR et au Ministère de l’industrie, chargés de leur instruction nationale. Le préfet de région dispose par ailleurs d’un mois pour transmettre son avis sur ces projets. Cette double instruction, régionale et nationale, débouchera sur une liste de pôles qui seront labellisés lors d’un comité interministériel d’aménagement du territoire, avant l’été.

Contact : Anne-Sophie Guéniot, en préfecture au 04 67 61 61 25.