Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Fin-Force choisit Smart Investigate for Payments™ pour mettre en œuvre les meilleures pratiques

Fin-Force, une société indépendante assurant le traitement des paiements et des chèques pour le compte des banques européennes, a choisi la solution Smart Investigate for Payments™ de Pegasystems Inc. (Nasdaq : PEGA), leader des technologies d’unification des processus et des règles, afin d’entièrement automatiser ses processus d’investigation relatifs aux incidents de paiement. L’entreprise utilisera cette solution leader du marché pour augmenter son taux d’investigations STP (Straight-Through Processing, automatisation du processus de bout en bout), ce qui lui permettra de réduire ses frais d’exploitation, tout en offrant à sa clientèle d’établissements financiers un service multicanal en temps réel, y compris sous la forme d’un libre-service via le Web.



La société bruxelloise Fin-Force, à l’origine une division autonome de KBC Group créée pour faire face à la concurrence croissante dans le secteur des paiements en Europe, est aujourd’hui totalement indépendante, comptant notamment parmi ses autres actionnaires DZ Bank et Rabobank et, parmi ses nouveaux clients, CBC, KBC Netherlands, KBC London, Rabobank, Equens ainsi qu’un certain nombre de banques d’Europe centrale. « Alors que nous sommes en pleine expansion, nous sommes conscients de la nécessité de mettre en place les processus d’investigation les plus modernes, conformes aux meilleures pratiques », explique Eddy Bex, Chief Acquisition Officer de Fin-Force.



La société, qui collabore déjà avec succès depuis plusieurs années avec Pegasystems, a jugé que cette nouvelle solution répondait le mieux à ses exigences. « Smart Investigate for Payments est déjà déployé auprès de diverses banques européennes et reconnu comme une solution ouverte standard et éprouvée », confirme Eddy Bex. « De plus, Smart Investigate for Payments étant certifié par SWIFT pour SWIFTNet E&I (Exceptions & Investigations), cela nous donne la possibilité de participer à l’initiative E&I à l’avenir, et ce sans investissement supplémentaire. »



Une solution à base de règles



Smart Investigate for Payments™ s’appuie sur SmartBPM™ Suite, la suite logicielle de BPM (Business Process Management, gestion des processus métiers) à base de règles de Pegasystems. Le produit permet aux entreprises de déployer rapidement et gérer facilement des solutions axées sur les processus qui, selon David Wells, vice-président et directeur général de Pegasystems EMEA, « aident à combler le fossé entre objectifs métiers et exécution pour Fin-Force et d’autres grandes entreprises. »



« En prenant en charge à la fois l’exécution des processus métiers et les directives de règles métiers, cette solution permet aux entreprises de gérer le cycle de vie complet de leurs opérations au quotidien, tout en favorisant une amélioration continue », ajoute David Wells. « Son approche spécifique d’intégration d’entreprise – combinant un environnement graphique de développement de solutions, un moteur d’exécution souple et un tableau de bord – apporte une maîtrise essentielle sur des facteurs critiques de succès tels que la productivité, la qualité, le risque et la conformité. »



Des pressions accrues



De nombreuses banques revoient aujourd’hui leurs systèmes existants, à l’heure où des moteurs obsolescents de traitement des paiements sont soumis à des pressions réglementaires et commerciales croissantes. Dans le cadre du SEPA (Single European Payment Area, zone de paiement européenne commune), par exemple, les banques devront aligner sur les paiements nationaux les frais qu’elles facturent pour les paiements internationaux.



Dans le même temps, au travers de SWIFT et d’autres initiatives sectorielles, la communauté bancaire cherche à développer des solutions qui répondent aux demandes croissantes des entreprises clientes allant dans le sens de services supplémentaires, s’inscrivant dans des processus élaborés de paiement de bout en bout. « En les aidant à faire face à ces pressions financières sans précédent, Fin-Force permet aux banques de tirer parti des économies engendrées par des infrastructures communes », précise Eddy Bex.