Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

La sécurité des emplois créés: Jérémy Hue dit Oui!

Même avec tous les tracas inhérents à la création au développement de son entreprise spécialisée en sécurité, surveillance, gardiennage et protection rapprochée, Jérémy Hue a choisi de préserver ses emplois et de continuer à honorer ses contrats clients. Après l'immatriculation en entreprise individuelle de VIP Sécurité, l'affaire très florissante a suscité les convoitises et a grandi très vite. En mars dernier, il est obligé de procéder à la liquidation judiciaire pour son EI. Retour sur l'histoire d'un entrepreneur humain.

VIP Sécurité: une réussite qui commence à faire des jaloux

Après 10 ans d'expérience en sécurité / gardiennage, sécurité événements/ incendie et escorte de convois / personnes, Jérémy Hue a créé son EI (Entreprise Individuelle) en décembre 2008. C'est ainsi qu'est né sur Angers son nom commercial VIP Sécurité. De Noël 2008 à mai 2011, l'entrepreneur développe si bien son entreprise de sécurité qu'il embauche et forme près de 20 salariés. Des grandes enseignes du privé ainsi que les principales entités du secteur public angevin font confiance à VIP Sécurité pour son professionnalisme, la qualité de ses services, assurés 7jours/7 et 24h/24 et surtout grâce à ses prestations sur-mesure. Ainsi parmi les clients de Jérémy Hue, on retrouve, entres autres, Bouygues Immobilier, GTB Construction, le CNFPT, Angers Loire Métropole ou encore Véolia (Liste non exhaustive). Ajoutez-y à cela un développement plutôt rapide et VIP Sécurité commence sérieusement à faire des envieux. A ce moment, les SIRET et
APE rattachés à l'entreprise de sécurité étaient respectivement 50965349900038 et 8010Z Activités de sécurité privée.

Jérémy Hue: un chef d'entreprise qui pense à son personnel

En mai 2011, Jérémy Hue est donc à la tête d'une EI VIP Sécurité mais il est également devenu en peu de temps manager / formateur d'une vingtaine d'employés (5 en CDI, les autres en CDD ou contrats intermittents). Ce personnel formé et qualifié, l'entrepreneur y tient. Chaque agent de sécurité, maître-chien, garde du corps, gardien, agent de surveillance, contrôleur préventif sur les événements ou surveillant incendie compte dans le développement de VIP Sécurité.
Du coup, en «bon père de famille», Jérémy Hue rencontre son expert comptable pour évaluer vers quel statut s'orienter pour continuer à exercer son activité en toute sérénité et à former son équipe sans que celle-ci soit impactée par son changement de forme juridique. Ce dernier lui conseille de faire absorber l'EI par une autre entreprise, une transmission-fusion d'entreprise en somme.
Entre temps, la banque convaincue de ce que peut représenter une telle opération, se fait de plus en plus pressante vis-à-vis de l'entrepreneur individuel et lui demande de donner des garanties financières supplémentaires.

Continuer en EI pour sauvegarder les emplois créés et rester l'interlocuteur de ses clients

Le développement rapide de VIP Sécurité a accentué la convoitise de certains concurrents. Sauf que Jérémy Hue n'a pas trouvé le repreneur idéal! Il souhaite en effet conserver la totalité de sa masse salariale, ce qui n'est pas du goût de toute le monde (banque, investisseur, repreneur, etc.). Un changement de statut trop complexe rendu possible par la seule constitution d'une société pour accueillir les actifs de l'EI existante, une augmentation de trésorerie trop importante demandée par sa banque à laquelle il ne peut répondre, Jérémy Hue fait face durant plusieurs mois. Il souhaite garder ses salariés et continuer à honorer ses contrats de sécurité/ gardiennage/ escorte / sécurité événements auprès des clients qui lui font confiance depuis le début de VIP Sécurité.
Devant l'équation difficile à résoudre, VIP Sécurité conserve son statut d'entreprise individuelle jusqu'au bout. La sanction tombe. La banque ne veut plus suivre, comme pour la plupart des TPE depuis la crise avérée, et Jérémy Hue est obligé de déposer le bilan, en collaboration avec son mandataire judiciaire, Maître Bernard Jumel. Ce même mandataire met également en liquidation judiciaire la SARL VIP Sécurité, créée par un repreneur potentiel, qui s'est désengagé en cours de route.

Jérémy Hue a dit au revoir à son EI le 7 mars 2012 mais il a réussi son pari grâce à sa persévérance: faire réembaucher en février dernier par une autre entreprise de sécurité les 13 salariés qui souhaitaient poursuivre l'aventure avec lui.

Contact Presse
Agence L'O-Geek
presse[at]agence-logeek.fr

--
Contact Presse:

Agence L'O-Geek



Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=72703



--

Communiqué envoyé le 26.03.2012 11:20:16 via le site Categorynet.com dans la rubrique Affaires / Entreprises

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______