Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Quand le financement de la croissance passe par la mutualisation

En écho aux dix mesures appelées à favoriser le développement des PME innovantes présentées par le comité Richelieu, les dirigeants de PME et TPE françaises s’expriment sur leur stratégie pour sécuriser leur développement à venir. Retour sur une ressource non négligeable : la mutualisation.

L’optimisation des coûts : une priorité des dirigeants de TPE/PME françaises

Aujourd’hui, les PME représentent 63 % de l’emploi en France, 42 % de la valeur ajoutée, 14 % des exportations et 34 % des investissements . Petites entreprises mais premières créatrices d’emploi, elles contribuent de manière plus que significative à la croissance du pays. En effet, si l’emploi est resté stable dans les grandes entreprises ces dernières années, les effectifs des PME ont augmenté de 35 %.

Pourtant, plus exposées et plus fragiles, les TPE-PME bénéficient d’une latitude plus restreinte, leurs ressources étant limitées tant sur le plan humain que financier. Un des axes retenus par les dirigeants de ces entreprises, consiste à réduire leurs charges en travaillant notamment sur le coût de leurs achats « hors production ». Les frais généraux, la formation, le parc automobile, le recrutement, l’Intérim, les déplacements professionnels… autant de postes de dépenses dont la maîtrise représente un levier pour stimuler la compétitivité des TPE-PME. En effet ces charges représentent entre 7 et 22 % du chiffre d’affaire selon les secteurs d’activité et un gain de 15% permet de générer entre 1 et 3% de rentabilité supplémentaire.

L’optimisation des coûts, une option stratégique féconde

D’après un sondage réalisé par Novalto auprès de 500 dirigeants d’entreprise (TPE et PME françaises), en septembre dernier, les dirigeants de TPE/PME sont unanimes : la réduction de leurs coûts de fonctionnement constitue une réponse à la crise actuelle.

Cependant, si l’on approfondit ces données, l’on s’aperçoit que l’optimisation des coûts hors production n’est pas une stratégie isolée mais conditionne l’ampleur de la stratégie concurrentielle globale mise en place par l’entreprise et son saut qualitatif vers la croissance. Réduire ses coûts constitue en effet souvent un premier moment dans une stratégie plus globale d’investissement pour le développement de l’entreprise.

« Bien que les arbitrages s’effectuent toujours à un niveau plus global, optimiser ses coûts permet de conforter, de nourrir et de faciliter la démarche stratégique définie en amont pour accompagner le développement de l’entreprise. Si l’innovation est pour nous une nécessité sans compromis, générer des économies de fonctionnement confère à l’entreprise une latitude non négligeable pour porter son ambition. » Olivier Barrault, dirigeant de Barrault Recherche, Société d’expertise et de diagnostic énergétique industriel.

Soutenir le voeu d’innovation

Une difficulté qu'affrontent beaucoup d’entreprises consiste à placer l'innovation au coeur de leur stratégie. Le plus souvent il s’agira de lancer des incitations à l'innovation afin de donner une forte impulsion au développement de projets innovants. Or une petite entreprise, bien que plus limitée en termes financiers, constitue un espace propice pour l’innovation : moins d’inertie en interne, une proximité entre les acteurs, l’absence de pression des actionnaires. Les dirigeants de grandes entreprises privilégient en général les méthodes d'optimisation des coûts ou de décentralisation, génératrices de profits supplémentaires à court terme, aux dépens de l'innovation, tournée vers le long terme. En revanche, les petites entreprises sécurisées dans leur développement n’hésitent pas quant à elle à faire le pari de l’innovation.


L’attrait de la mutualisation

La mutualisation séduit de plus en plus les petites entreprises dont la fonction achat est grevée par un défaut d’expertise en interne. La formule idéale consisterait en la combinaison d’un volume d’achat supérieur, de bonnes pratiques pour consommer moins, une analyse de l’existant, un comparatif détaillé des offres, et des compétences pointues en négociation.
Conscient des gains importants générés par l’optimisation des coûts, Novalto s’est appuyée sur la mutualisation pour offrir aux TPE-PME, une solution de réduction des coûts, clé en main, répondant en tous points à leurs besoins.
Novalto a su se distinguer sur ce marché grâce à une puissance d’achat à la hauteur de celles des grands groupes, une offre de service adaptée aux petites et moyennes structures et 10 ans d’innovation au service des TPE-PME.

A propos de Novalto

Depuis 10 ans Novalto crée des solutions afin de valoriser et aider les TPE/PME françaises à être plus performantes :

► Performance sociale
Pour augmenter le pouvoir d’achat des salariés, les motiver et les fidéliser, l’entreprise a créé « Novalto Motivation », un service dédié à la valorisation du capital humain (comité d’entreprise mutualisé…)

► Performance économique
Pour optimiser les dépenses et contribuer à la bonne santé financière des TPE/PME, ces dernières sont rassemblées au sein d’un groupement d’achats (« Novalto Achats ») qui leur permet de bénéficier d’offres tarifaires sur l’ensemble de leurs achats « hors métiers » (matériel de bureau, téléphonie, assurances…)

► Performance relationnelle
Pour développer de nouvelles opportunités business et parce que les dirigeants de PME ont besoin d’échanger et de se former, Novalto a créé un Club porté par ses clients (« Novalto Club »), ciment de la mutualisation qui fait le succès de son business model.

Chiffres clés :

S.A. à directoire et conseil de surveillance créée le 23 janvier 2001
Capital social : 593 720 euros
Levées de fonds > 2,7 millions d’euros
CA 2010 : 13M€ hors flux commerciaux
110 salariés répartis en 8 directions régionales
Siège social à Montmélian (73) près de Chambéry
5000 clients soit 60 000 salariés de PME bénéficiaires des services Novalto


--
Contact Presse:

Novalto
Noëlle Labeille
04 79 844 343
www.novalto.fr
Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=70004



--

Communiqué envoyé le 19.12.2011 11:47:39 via le site Categorynet.com dans la rubrique Economie

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______