Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Retour sur une performance : le fonds en euro de Dynavie (Monceau Assurances) affiche 4,90 % en 2005

Le contrat Dynavie de Capma & Capmi, la mutuelle vie de Monceau Assurances affiche la deuxième performance nationale de l'année pour le fonds en euro, très au-delà de celles annoncées par les principaux contrats des opérateurs du marché.

Autant que le niveau absolu de cette performance, ce qui a surpris les observateurs, c'est que le taux de participation aux excédents de 2005 s'avère meilleur que celui de 2004 (4,80 %) déjà apprécié et reconnu comme l'une des vingt meilleures performances de l'an dernier. Cette revalorisation du fonds en euro à 4,90 % est d'autant plus remarquable qu'elle a été acquise dans un contexte de baisse quasi-continue des taux d'intérêts à long terme, laissant entrevoir une dilution de la performance de l'an passé.

Ce résultat mérite quelques explications.

Tout d'abord, deux remarques fondamentales.

Ce 4, 90 % ne doit rien à une pratique très répandue, inadmissible et malheureusement trop peu dénoncée, qui consiste à donner aux nouveaux contrats les produits générés par la gestion des anciens. Chez Monceau Assurances chaque famille de contrats bénéfice de la rigueur d'une gestion cantonnée, permettant de lui allouer les produits financiers lui revenant. Ainsi, le fonds en euro des Carnets Multi Epargne, ouverts à la souscription de 1991 à 1997, affiche un rendement net de 4,85 % identique à celui de 2004. Les titulaires de Carnets d'Epargne, accessibles de 1969 à 1991, bénéficieront jusqu'à la date anniversaire de leur versement en 2006 d'un taux de 4,70 % lui aussi égal à celui de l'an passé. Des performances qui, on peut le constater, figurent dans le « top » des rendements des fonds en euro cette année.

Le taux de 4,90% ne provient pas non plus de réserves, latentes ou non, accumulées au cours des années passées et redistribuées cette année pour « doper » les performances. L'usage, conforme à l'éthique mutualiste, veut que les résultats comptabilisés une année soient distribués la même année. En outre, les plus values latentes sur le fonds en euro de Dynavie, essentiellement d'origine obligataire, sont au 31 décembre 2005 supérieures de 12 % à ce qu'elles étaient à la fin de 2004.


Une seule explication : une allocation d'actifs atypique

L'explication de la performance de Dynavie réside dans l'allocation d'actifs atypique retenue pour gérer le fonds en euros. Cette gestion laisse, en effet, une place aux obligations convertibles, environ 13 % à fin 2005 et aux actions, 7 % à la même date, positions qui ont été renforcées dans le courant de l'année. Les performances enregistrées en 2005 sur ces classes d'actifs expliquent la bonne performance de Dynavie.
Cette grille d'allocations d'actifs présente-t-elle un risque inconsidéré ? Assurément non répondraient des gestionnaires financiers, surtout au regard des excédents importants de marge de solvabilité dont dispose à présent la mutuelle. Pourtant, dans une structure autre que mutualiste, la nécessité de rémunérer sans défaillir l'actionnaire ne permet pas une prise de risque, aussi minime soit-elle, lorsqu'il s'agit de garantir la valeur du capital acquis, comme c'est le cas dans les fonds en euro, imposant une gestion quasi-obligataire, avec les rendements que l'on connaît sur les marchés. Dans une mutuelle, les sociétaires sont à la fois les propriétaires indivis de leur société et ses clients : pas de conflit d'intérêt à long terme entre eux puisqu'il s'agit des mêmes personnes, autorisant donc une gestion, peut être un peu plus risquée, mais plus adaptée à la recherche de performances.


Les autres résultats en détail

Les performances enregistrées sur les fonds à gestion profilée méritent également d'être cités, avec 7,70 % pour le profil Prudence, 14,21 % pour le profil Equilibre et 19,17 % pour le profil Dynamique. D'autre part, le fonds Monceau Convertibles affiche 8,27 % net et le fonds immobilier 6,26 % net. Par ailleurs, les rendements nets des les unités de compte en actions accessibles grâce à Dynavie sont également de qualité : Monceau Europe Dynamique et Monceau Sélection Internationale affichent des rendements nets de 28,6 % et 24,45 % et Monceau Sélection France Europe, le plus souscrit par les sociétaires, affiche une performance nette de 21,01 %. Tous ces éléments sont repris dans les tableaux en fin de communiqué.


Un nouveau mécanisme de « Dynamisation des performances »

Dynavie continue d'évoluer en 2006. Pour répondre à une demande formulée par des sociétaires au cours des Assemblées Générales départementales organisées chaque année (car le mutualisme c'est aussi permettre aux sociétaires de s'exprimer...), Dynavie s'enrichit d'un nouveau mécanisme baptisé « Dynamisation des performances ». De façon schématique, il s'agit d'offrir la possibilité aux sociétaires d'arbitrer gratuitement, en une ou plusieurs fois, les participations aux excédents servis sur le fonds en euro vers un fonds en actions, permettant ainsi de prémunir le capital acquis sur le fonds en euro, tout en s'ouvrant la possibilité de dynamiser la performance future, moyennant l'acceptation du risque financier correspondant à une gestion actions.


Signalons enfin que le Conseil d'Administration de Capma & Capmi a décidé que le rendement net global de 4,90% bénéficierait également :

- à Monceau Avenir Jeune, produit offrant notamment un cadre adapté aux donations entre parents ou grands parents et enfants, produit récompensé en 2004 par l'Oscar de l'Innovation 2004 de la revue Gestion de Fortune
- au fonds en euro de Monceau Entreprises, produit de retraite complémentaire d'entreprise s'inscrivant dans le cadre de l'article 83 du Code général des impôts.