Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Effervescence, la sculpture

Le musée des Beaux-arts d'Angers présente, du 2 juillet au 18 septembre 2005 l'exposition Effervescence, la sculpture "anglaise" dans les collections publiques françaises 1969-1989. Cette exposition met en relief la richesse et l'invention de la sculpture "anglaise" depuis la première exposition de Richard Long en France à la galerie Yvon Lambert en 1969 jusqu'à l'exposition Britannica en 1989.

Les oeuvres de vingt-neuf artistes provenant des collections publiques françaises (musées, Centres d'art contemporain et FRACS) seront présentées à Angers : Roger Ackling, Edward Allington, Kate Blacker, Gavin Bryars, Tony Carter, Marc Camille Chaïmowicz, Tony Cragg, Michael Craig-Martin, Bill Culbert, Richard Deacon, Ian Hamilton Finlay,  Barry Flanagan, Hamish Fulton, Gilbert et George, Andy Goldsworthy, Anthony Gormley, Shirazeh Houshiary, Anish Kapoor, Richard Long, David Mach, David Nash, Julian Opie, Eric Snell, Daniel Tremblay, David Tremlett, Jean-Luc Vilmouth, Richard Wentworth, Alison Wilding Bill Woodrow.

L'émergence sur la scène artistique française de ces jeunes artistes "anglais" a été favorisée par une triple conjoncture : d'une part, la qualité et la générosité de l'enseignement artistique britannique, redevable à une tradition et à des professeurs éminents, d'autre part, les transformations culturelles que connaît la France au début de cette décennie, grâce à de nouvelles institutions décentralisées rendent possible une vie artistique dynamique et audacieuse et provoquent un désir de liberté et d'expérimentation. Mais c'est surtout un élargissement voire un dépassement de la notion de sculpture qui va révéler les artistes "anglais" en France.

La variété des thèmes et des matériaux utilisée par ces artistes et l'exigence de leurs recherches intellectuelles (auprès des « penseurs » et des « philosophes ») témoignent de l'engagement d'une génération soucieuse de démarches singulières. Néanmoins, ils refusent de considérer la sculpture comme masse fixe au profit d'installations, de concepts, de performances, de détournement d'objets familiers. Ils ne travaillent plus seulement dans leur atelier, mais s'approprient de nouveaux espaces.

Après la suprématie de l'abstraction américaine jusqu'en 1972, une nouvelle carte se met en place. Les jeunes artistes ne se tournent plus uniquement vers les Etats-Unis, mais ils investissent massivement l'Europe, un continent économiquement en plein développement.

A la fin des années soixante, en France, seuls quelques musées et galeries parisiennes exposaient les oeuvres innovantes d'artistes contemporains et internationaux. C'est dans ce contexte que Richard Long a fait sa première exposition en France à la galerie Yvon Lambert, en 1969.

A cette époque, la jeunesse, l'énergie et l'originalité des artistes anglais ont engendré un grand intérêt de la part des conservateurs dans les grands musées régionaux, des galeries qui venaient d'ouvrir et des structures publiques récemment créées. Des commandes officielles ou non ont également été demandées aux artistes "anglais".

En 1989, cette génération a également suscité la curiosité de deux jeunes conservateurs : Françoise Cohen et Catherine Grenier qui ont monté l'exposition Britannica en Normandie, à Anvers et à Labège-Innopole (Toulouse). Celle-ci présentait un bilan de la sculpture "anglaise" des années 70 et 80 et marquait le début d'une nouvelle génération d'artistes "anglais".

Catherine Ferbos, ancienne responsable des arts plastiques pour le Bristish Council France assure le commissariat de cette exposition.

 Horaires et tarifs

Ouverture du musée des Beaux-arts d'Angers et espace exposition temporaire
Tous les jours de 10h à 19h - Nocturne tous les vendredis jusqu'à 21h

Entrée des collections permanentes et temporaires : 4 € et 3 € réduit, gratuit pour les moins de 18 ans

Des animations sont proposées :
un parcours commenté (adultes, enfants) et un parcours nomade (enfants) pour les individuels et les groupes sur réservation.

Le catalogue de l'exposition évoquera par la plume des acteurs de l'époque les échanges, les relations personnelles et tout ce qui a constitué la vie du monde de l'art en France à cette époque (éditions Somogy, 208 pages).


Informations pratiques
Horaires d'été : Tous les jours de 10h à 19h - Nocturne tous les vendredis jusqu'à 21h
Accès : Accueil des publics
Lieu : Musée des Beaux-arts d'Angers
Adresse : 14 rue du Musée, 49100 Angers
Contact : Tél. 02 41 05 38 00
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.