Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

LILLE ART FAIR 2009 - La diversité, une vraie tendance en 2009 !

Lille Art Fair est une foire d’art contemporain, qui ouvrira les portes de sa deuxième édition à Lille Grand Palais du 3 au 6 avril. Lille Art Fair, foire d’art contemporain, co-organisée par Lille Grand Palais et Strasbourg Evénements ouvrira les portes de sa deuxième édition à Lille Grand Palais du 3 au 6 avril. Ce rendez-vous très attendu du public permettra aux valeurs montantes de côtoyer les artistes les plus reconnus représentés par les galeries participant à l’évènement. Espace d’expression des nouveaux talents et des courants d’art actuels, lieu d’échanges entre galeristes et collectionneurs, de découvertes du public ; Lille Art Fair se positionne résolument dans le calendrier européen, comme l’une des grandes rencontres dédiées à l’art contemporain.
Rendez-vous à la fois artistique et marchand, l’événement contribue activement au dynamisme du marché de l’art dans l’euro région comme peut en témoigner le succès de la première édition en 2008 qui affichait 13 800 visiteurs.
Placée sous le signe de l’éclectisme, c’est bien la diversité des styles et des réalisations qui fait tout l’intérêt de cette foire… A découvrir !


LILLE ART FAIR 2009 : UNE OUVERTURE SUR TOUTES LES FORMES D’EXPRESSION ARTISTIQUE

Tous les artistes et galeristes présents à Lille Art Fair 2009 jouent un rôle à la fois essentiel et didactique, celui de faire le lien entre l’art et le public, en expliquant et en décrivant les techniques utilisées. Les artistes présentés sont choisis par un comité constitué d’experts qui veille à la diversité des travaux, à leur qualité ainsi qu’à leur intérêt culturel ; il s’agit bien de représenter toutes formes d’expression. Parmi les mouvements artistiques actuels présents à Lille Art Fair, la figuration narrative, l’abstraction, l’expressionnisme et l’art urbain cohabitent naturellement. Même scénario du côté des prouesses techniques : peintures, dessins, photos, vidéos, sculptures, qui se décomposent elles-mêmes en huiles, gouaches, pastels, encres, bronzes, pierres, bois... rivalisent de performance et de créativité.… Ce n’est pas une tendance mais plusieurs directions qui donnent à cette foire toute sa richesse et son identité forte.

Témoignage d’Itzhak GOLDBERG, Historien de l’art, Maître de conférences à l’Université de Paris X
«… L’important dans une foire, c’est de trouver un équilibre entre la qualité des œuvres présentées et les prix qui doivent rester attractifs… une foire, c’est évidemment un rendez vous marchand mais surtout un lieu de découverte de formes artistiques nouvelles, ouvert à tous… »


TOUR D’HORIZON DES MULTIPLES PERFORMANCES DEVOILEES A LILLE ART FAIR 2009

L’ART URBAIN EST UNE VALEUR MONTANTE
Dans les tendances plébiscitées par les galeries, le « street art » occupe le terrain ! Du graffiti au pochoir en passant par les collages, stickers, affiches… toutes les techniques sont utilisées par des talents résolument dans le vent. Parmi eux, un couple de jeunes artistes, « CHERIF et GEZA (KRM) », lui Français et elle Allemande, reconnus du grand public depuis seulement 4 ou 5 ans seulement, présentés par CASTANGALERIE (Perpignan) illustrent à leur façon cette mouvance. Ils travaillent à quatre mains la superposition d’affiches déchirées ou arrachées pour recréer l’esprit d’un mur. ART PARTNER (Paris et Bruxelles) présente un artiste reconnu, graffeur et peintre : Jef AEROSOL, l’un des pionniers de la première vague « street art » des années 80 ; cela fait plus de 25 ans qu’il découpe des pochoirs et peint à la bombe ; son empreinte est gravée sur plus d’un mur dans de nombreuses capitales mondiales.

Témoignage de Roger Castang, CASTANGALERIE
« … J’ai trouvé la première édition de la foire Lille Art Fair très intéressante en 2008… les visiteurs étaient vraiment intéressés par l’art contemporain actuel… plus précisément, je crois que la clientèle lilloise, amateurs et collectionneurs, est plus sensible à la nouveauté… je pense aussi que le phénomène Lille 2004 a été un élément favorable à cette multiplication de formes nouvelles d’expressions artistiques… »

LA FIGURATION NARRATIVE REVIENT EN FORCE
Tous ces artistes de la figuration narrative se nourrissent de leur quotidien. Des jeunes artistes maîtrisant parfaitement le dessin, des peintres utilisant des supports classiques, huile ou acrylique sur toile avec une grande originalité appartenant à ce que l’on pourrait nommer « la nouvelle peinture », affirment leur talent à Lille Art Fair. Patrice PALACIO (CASTANGALERIE) travaille sur des grandes séries de toiles qui restituent un thème ou un lieu de façon très subtile ; l’objectif étant de créer la confusion entre la peinture et la photographie… D’autres aspects plus classiques de ce courant d’art sont dévoilés par Daniel AUTHOUART (Galerie du CENTRE – Paris) connu pour ses œuvres généralement très fournies, qui se nourrit de l’actualité ; et Guy Rachel GRATALOUP (Galerie du CENTRE) qui, à l’opposé, est plus axé sur l’art minimaliste.

Témoignage d’Itzhak GOLDBERG, Historien de l’art, Maître de conférences à l’Université de Paris X
« … Dans les tendances actuelles…on note effectivement un retour à la figuration narrative, à l’art urbain… toutefois, les gens achètent également de l’art abstrait, de la photo, de la vidéo… et tout ce qui peut rentrer sous la bannière « arts techniques », créneau qui semble monter en puissance…
… Aussi, je crois qu’il est difficile de parler de tendances, il faut plutôt parler d’éclectisme… autant dire que toutes les formes artistiques cohabitent… »

LA SCULPTURE TIENT UNE PLACE DE CHOIX
Une tendance qui se confirme et s’amplifie. Les formes et les volumes inspirent et séduisent ; des petites tailles au plus imposantes, les sculptures très brutes ou très élaborées attirent l’œil, suscitent la curiosité et l’intérêt. Les matières utilisées sont multiples : acier, bois, verre, céramique, résine, bronze, plastique ou autres matières synthétiques ; tout se mêle, se conjugue et s’anime. A découvrir à Lille Art Fair Jack VANARSKY (Galerie du CENTRE) auteur de sculptures animées ; grâce à une technique très pointue, il crée un support mettant en mouvement des objets. Pierre RIBA (CASTANGALERIE) s’appuie sur son expérience du décor théâtral pour travailler le carton en volume. Avec une précision unique, il réalise des masques muraux (60 cm de diamètre).

L’ART BRUT DANS TOUTE SA PURETE
La Galerie RITSCH FISCH (spécialiste de l’art brut) présente trois artistes made in USA. Harry UNDERWOOD et Ben HOTCHKISS utilisent des supports traditionnels pour déployer leur talent d’aquarellistes. A noter la présence exceptionnelle, à titre posthume, d’œuvres de Rosemarie KOCZY mettant en scène des corps de femmes réalisées dans l’esprit à la fois gracieux et troublant du maître Giacometti.

L’IMAGE ETONNE : PHOTOGRAPHIE, VIDEOS, CREATION NUMERIQUE… QUAND LA TECHNOLOGIE RIME AVEC LA CREATIVITE
Parmi ces artistes qui changent le cours de la photographie, de la vidéo ou encore de la création numérique, Lille Art Fair met à l’honneur des œuvres d’une dimension mystérieuse et poétique. Le photographe ou le vidéaste embellit, surprend, dérange, choque, finalement suscite l’émotion pour atteindre son but, celui de renvoyer l’intéressé à sa propre perception de l’image. Julien LESCOEUR, photographe (Galerie RITSCH-FISCH), nous révèle lors de ses nombreux parcours noctambules, les absences, le vide et l'anonymat de l'environnement urbain. L’ambiance qui émerge de ces clichés est pour la moins surprenante, située entre fiction et réalité. A découvrir à Lille Art Fair, une pièce aux dimensions généreuses (155 x 242 cm) particulièrement éloquente sur sa démarche et l'ensemble de son travail. Bernard PRAS (AD Galerie – Béziers), plasticien talentueux réalise des portraits à partir d’objets insolites assemblés. Ces compilations aux multiples facettes dévoilent tout leur sens une fois photographié sous un angle précis. Les objets s’effacent pour laisser apparaître le visage imaginé par l’artiste. Ce principe d’anamorphose est le fil conducteur de la création de cet artiste qui s’amuse aussi bien de références historiques telles que Louis XIV ou Che Guevara !

Témoignage de Michel POITEVIN, Collectionneur Lillois depuis plus de 30 ans
« Je dirais que la place donnée à Lille Art Fair aux nouveaux champs d’expression de l’art contemporain est tout à fait intéressante. Lors de la première édition de Lille Art Fair, la vidéo avait élu domicile. Elle s’est notamment exprimée au travers de l’exposition présentée par Le Fresnoy, une filière d’artistes désormais reconnue… Ces artistes ont d’ailleurs exposé à Paris, au Grand Palais, juste avant Noël, en partenariat avec Lille Art Fair…»




Contact Presse :
Personne de contact pour les journalistes :
Elodie COUSIN Vincent LAVANDIER



Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.lilleartfair.com/


Ce communiqué a été diffusé par et sur Categorynet.com (http://www.categorynet.com).
Ce communiqué de presse porte la référence LTNUEMSV