Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Photographie:\





CAMàYEUX MARSEILLE propose ici un travail de Anne-Marie CAMPS sur les
femmes afghanes. Ces femmes si souvent représentées recouvertes de leur
burqa, victimes éternelles, femmes sans visages et sans noms.

En acceptant la proposition de l'association « Les mères pour la paix
», Anne-Marie CAMPS veut se donner le temps de la rencontre, de
l'écoute et des l'échange. Elle arrive en juillet 2004 dans la maison
des femmes d'Istalif, village de la vallée de Shamali. Pendant un mois,
elle découvre des femmes prises dans la vie, résistantes au quotidien,
se battant pour exister et non pas ces « ombres » qui ont servi à
justifier une intervention militaire censée faire triompher le bien
contre le mal.

Ces photographies représentent plus la rencontre avec des femmes
singulières qu'un grand témoignage sur « la condition de la femme
afghane ».



Anne-Marie CAMPS, diplômée de l'Ecole Nationale de la Photographie
d'Arles a beaucoup voyagé et photographié en Algérie, en Tunisie, en
Palestine, au Liban, en Afghanistan...

Ses travaux s'inscrivent dans une dynamique d'engagement vis à vis d'un
monde de plus en plus chaotique. Elle cherche ainsi à faire vivre, voir
et entendre les voix et les images de la résistance, seuls gages d'une
réelle existence.