Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

" Il faut souffrir pour être belle ", un Livre d’Histoire de L’Art

Laurent Caille
Chef Coiffeur / Perruquier
Cinéma / TV / Spectacle

vous présente son dernier livre :

« Il faut souffrir pour être belle »

Histoire de la Coiffure et des Perruques au travers des Temps
(les origines des modes en France et en Occident)

Des courtisanes qui se font épiler jusqu’à un tiers de la chevelure pour ressembler à la reine Isabeau de Bavière, des « élégantes » qui se décolorent les cheveux à l’aide de décoctions composées d’urine humaine pour s’adapter à la mode du blond vénitien qui fait fureur sous la reine Margot, des rois qui se saupoudrent la tête de nuages d’or et un empereur « à la barbe fleurie » qui ne porta jamais la barbe et usa de son pouvoir afin d’assassiner tous ceux qui l’arboraient, si nombreux sont les mystères au travers de l’histoire qui montrent à qui sait les décoder les souffrances qu’il a fallu endurer pour la coiffure, ou plutôt à cause de la coiffure !...

Passer sur le bûcher parce que l’on est roux, barbes rouges, vertes et bleues graissées au beurre rance fièrement portées par des hordes de barbares, Messaline qui porte des perruques pour ne pas être reconnue dans les fameuses orgies romaines, Alexandre Le grand qui lance la mode des cheveux courts et des visages rasés pour que ses soldats vainquent leurs ennemis, une « chute de cheval coquine » de Mademoiselle de Fontanges qui va changer l’histoire de France, des systèmes de poulies intégrés dans les perruques afin de pouvoir passer sous les portes au château de Versailles, le poudrage à la farine de ces si célèbres « cache-folies » en période de disette qui déclenchera la Révolution française, l’être humain n’a eu de cesse depuis des millénaires d’avoir recours aux artifices capillaires pour en arriver à ses fins, qu’elles soient politiques, poétiques ou amoureuses…

De tous temps la coiffure a été le premier apparat mis en œuvre pour s’identifier culturellement, socialement et symboliquement, et aujourd’hui encore dans nos sociétés modernes (ou parfois toutefois préservées) le but de cet atout premier d’identification est resté inchangé. Un moine bouddhiste, un punk, un rasta ou un sâdhu, un politicien de droite, de gauche ou extrémiste, une femme résidant dans le 16ème arrondissement plutôt qu’en banlieue, jusqu’aux traces de doping chez les sportifs, tout peut se détecter dans cette matière vivante étonnante et parfois mystique que représente le cheveu et l’utilisation que l’on en fait.

Et de nos jours encore, ce dessein originel d’identification est resté inchangé et chaque coiffure est le reflet de la personne qui la porte. Regardez autour de vous, chacun est différent, chaque coiffure est unique et reflète l’image de son « propriétaire » !

Laurent Caille, Chef Coiffeur et Maître Perruquier dans le monde du cinéma, de l’opéra et du spectacle depuis plus de vingt années, vous emmène découvrir les coulisses de l’histoire de France et d’occident avec un tout nouveau regard…

Issu de nombreuses recherches historiques méthodiques cet ouvrage est également un recueil d’anecdotes tendres, drôles et croustillantes qui ne manqueront pas de vous laisser interrogateur quand vous regarderez de nouveau dans un miroir votre propre nature capillaire.

(Création protégée et déposée en droits d'auteur par Copyright internationaux © 2007 / 2008)

Actuellement en pleine rédaction de cet ouvrage innovant issu de nombreuses recherches historiques méthodiques, Laurent Caille, Chef coiffeur et Maître Perruquier d’expérience, est à la recherche d’un éditeur afin de diffuser cet ouvrage auprès d’un large public en France ainsi qu’à l’international.

Pour toute information complémentaire vous pouvez consulter son site internet : http://www.laurentcaille.cmonsite.fr/

N’hésitez pas à le contacter pour de plus amples renseignements


Descriptif de l’ouvrage :

Ayant acquis dans ma carrière de Chef Coiffeur – Perruquier une grande expérience de l’histoire en travaillant sur de nombreux films d'époques français et internationaux (tel "Marie-Antoinette" de Sofia Coppola) ainsi que sur nombre de spectacles d'opéra, j’ai découvert depuis bien longtemps en regardant les films de reconstitutions historiques, quels qu’en soit leur origine, qu’ils comportaient si souvent tant d’anachronismes et tant d’aberrations dues essentiellement au manque de recherches méthodiques et approfondies.

Ainsi je me suis bien vite rendu compte que les coiffures et les perruques d'époque ne correspondaient pour ainsi dire jamais à la réalité des périodes spécifiques et que l'on retrouvait en permanence les mêmes perruques blanches toujours du même style quelles que soient les années, les siècles et les rois concernés, jusqu’à obtenir des volumes parfois dix fois moins importants que dans la réalité ! Ce qui se veut des plus choquants lorsqu’il s’agit de reconstitutions historiques qui sont par excellence destinées à des publics néophytes et inexpérimentés qui accepteront littéralement toutes les informations qui leur seront délivrées.

Il est inconcevable et inacceptable que des professionnels se livrent à de pareils simulacres, en considération de surcroît des budgets colossaux que représentent ce type de productions et dans le respect surtout d’une éthique à l’attention des spectateurs. J‘ai donc décidé de découvrir la vérité sur les modes et sur leurs origines au travers des siècles et de rétablir la justesse des styles dans la réalité.

J'ai ainsi entrepris en 2003 des recherches au travers de nombreux livres d'histoire de l'art afin d’enseigner mes connaissances à des étudiants et des intervenants en cinéma et dans les arts de la mode et de leur permettre d'effectuer à l'avenir un travail de reconstitution empreint de beaucoup plus d’exactitude. Ce qui m'a rapidement amené à dispenser des conférences universitaires en France et à l’étranger ainsi que pour des publics plus généralistes, au grand plaisir des spectateurs de m'écouter décrire les histoires croustillantes et toutefois véridiques de ces Grandes Dames, tout comme à me regarder mimer des situations parfois des plus cocasses.

Je n’ai dès lors eu de cesse de continuer mes recherches sur les différentes périodes historiques, car j'allais moi-même de découvertes en découvertes dans la reconstitution des modes et parfois même dans l’étymologie de mots de la langue française... Et jusqu'à découvrir de plus, des vérités qui n'ont jamais été jusque-là dévoilées !

Ainsi ai-je découvert entre autres, peintures d'époque à l'appui, que Jeanne d'Arc n'a été peinte avec une "coupe à l’écuelle" qu’à partir du XIXème siècle, les images du XVème siècle la dépeignant les cheveux longs. Et le récent film de Luc Besson montrant une Milla Jovovich aux cheveux courts, quelle erreur ! Il y a de quoi se poser des questions !
Quant à Charlemagne appelé "l'Empereur à la barbe fleurie", ce ne sera qu’à compter du XIVème siècle à la demande de "l'inquisitrice Eglise", alors que les peintures du IXème siècle le représentent glabre ou parfois arborant de magnifiques bacchantes !
Et concernant le "romantisme" qui illustre tant l'art et la culture au XIXème siècle, il provient d'une mode capillaire et vestimentaire dans les années 1800 basé sur la "Rome Antique", qui découlera dans le langage courant et dans l'art sur les ambiances "romantiques"...
Et Paris n’est-t-elle pas la capitale internationale de la mode depuis des siècles et toujours encore aujourd’hui, mais d’où cela vient-il ?

Nombreux sont donc les évènements et les anecdotes qui ont marquée l’Histoire de France et qui ont créés les modes au travers des Temps, c’est ce que je me propose de faire découvrir à un large public dans cet ouvrage novateur sans précédent :

« Il faut souffrir pour être belle »
Histoire de la Coiffure et des Perruques au travers des Temps
(les origines des modes en France et en Occident)

Laurent Caille




Contact Presse :
Personne de contact pour les journalistes :
Caille Laurent
écrivain


Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.laurentcaille.cmonsite.fr/


Ce communiqué a été diffusé par et sur Categorynet.com (http://www.categorynet.com).
Ce communiqué de presse porte la référence C5J8WV28