Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

“Miniatures d'Orient et d'Occident”

Au fil de ses vitrines, le musée vous invite au voyage...moderne ou archaïque ?

A partir du 1er février 2008, le Musée de la Miniature vous invite à découvrir la nouvelle collection « Miniatures d’Orient et d’Occident ». Cette exposition, ouverte depuis le 10 novembre 2007, donne accès à des œuvres habituellement conservées en réserve du fait de leur fragilité à la lumière.

Occident : l'avénement de la miniature et son évolution

C’est au Moyen-Age qu’apparaît l’ancêtre de la miniature : l’enluminure des manuscrits. Une rare pièce du XVe siècle illustre cette origine. Avec l’invention de l’imprimerie, la miniature quitte le livre et devient autonome.

Les sujets restent majoritairement religieux mais le XVIe siècle marque une évolution laïque avec les portraits royaux et aristocratiques. Cet art particulier, encore inclassable aujourd’hui, se développe au fil des siècles en diversifiant ses thèmes et en utilisant des supports différents.
C’est ainsi que des scènes de la vie civile ou militaire supplantent progressivement les scènes religieuses en exploitant la perspective ; les portraits s’affinent en reflétant de plus en plus la réalité des modèles et sont réalisés sur papier et sur ivoire, à partir du XVIIIe siècle.
Ces petites œuvres d’art intimistes peuvent être portées en médaillon, orner des boîtes à fard, des tabatières, des bagues, des bracelets ou être accrochées dans un cabinet de travail ou

Chaque artiste a sa propre manière dans la technique généralisée du pointillisme et du trait de couleur. C’est cette technique bien identifiable, et non le format des œuvres, qui caractérise aujourd’hui la miniature occidentale, contrairement à la miniature orientale.

Orient : la fidélité à la tradition

On entend généralement par « miniatures orientales », les peintures apparues vers le XVe siècle au Moyen-Orient et en Asie centrale, c’est à dire dans les pays musulmans tels que la Perse, la Syrie, l’empire ottoman mais aussi le Nord de l’Inde, à l’exclusion de la Chine et du Japon.

Cela tient au phénomène historique des conquêtes mongoles. Babur (1483 – 1529), descendant à la fois de Gengis-Khan et de Tamerlan, à la tête d’un empire englobant l’Asie centrale, le Nord de l’Inde, l’Afghanistan et la Perse, favorise les arts et les miniatures moghôles se développent particulièrement durant les règnes successifs de ses descendants.

L’art moghôl et les différentes écoles qu’il a générées périclitent à partir du XVIIIe siècle. Cependant, de nombreux artistes, professionnels ou amateurs, continuent de travailler dans la plus pure tradition jusqu’à notre époque.

Malgré quelques variantes graphiques et thématiques inspirées par les différentes implantations géographiques et culturelles des ateliers d’autrefois, les thèmes, la composition et la technique n’ont pas changé depuis 500 ans.

L’exposition du musée illustre cette diversité et cette constance.

La Chine et le Japon complètent ce panorama avec des œuvres peintes et sculptées. On remarque tout particulièrement des gouaches chinoises sur papier de riz et un autel domestique japonais consacré à Bouddha, laqué et doré, s’ouvrant par des portes articulées.

La miniature s'introduit sur le net...

Dans sa volonté de faciliter l'accés à la culture, la ville de Montélimar numérise une partie de sa collection directement accessible en ligne sur le site : http://www.montelimar.fr
Pour écouter à la présentation sonore de l'exposition : http://www.montelimar.fr/presse
Musée de la Miniature - 19, rue Pierre Julien - 26200 Montélimar
Du mercredi au dimanche de 14h à 18h. Fermeture du musée tout le mois de janvier.
Adulte : 4,90 €
Demandeur d'emploi, étudiant, enfant de 10 à 16 ans : 3,35 €
Possibilités de tarif de groupe : se renseigner.
Crédit photo : Mairie de Montélimar

Mairie de Montélimar
Contact musée : Elisabeth Rognon-Havel
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tel : 04 75 00 25 85 Fax : 04 75 00 25 94
Contact presse : Héloïse Bonal
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tel : 04 75 00 26 61 Fax : 04 75 00 25 76