Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

La galerie Noortman présente cent chefs-d'oeuvre de Rembrandt à Matisse

Poursuivant la défense de la peinture ancienne avec la même fougue que son père, William Noortman donne, en ce mois de septembre 2007, le coup d’envoi de la magistrale exposition-vente qui, tous les deux ans, plonge en pleine effervescence- la célèbre galerie de Maastricht. Les visiteurs et les collectionneurs du monde entier s’y donnent rendez-vous pour découvrir les cent plus belles œuvres de la collection Noortman. Innovation cette année, elles seront également exposées à Amsterdam, du 5 au 14 octobre.

De toile impressionniste en toile post-impressionniste, les amateurs d’art s’enthousiasment d’abord devant des paysages bien français, ceux de Trouville et Etretat dépeints par Caillebotte, Boudin, Troyon et Matisse. Lépine, quant à lui, nous invite à flâner autour du « Bassin des Tuileries », tandis que Lebourg nous mène sur les « Bords de la Seine ».

Aux sources de la peinture hollandaise

Mais au travers de son exposition, William Noortman nous transporte surtout au cœur de la Hollande, de ses paysages baignés d’eau et autres sources d’inspiration.
Le galeriste partage ainsi avec nous son coup de cœur pour une lumineuse huile de Salomon Van Ruysdael, « La rivière Vecht avec vue sur le château de Nijenrode », qui donne à voir au second plan un château situé aux abords d’Amsterdam, bordé par une rivière rendue presque luisante sous le pinceau du peintre.
Quant à Jacob van Ruisdael et cet émouvant tableau « Vue d’Amsterdam », c’est une vision panoramique de la ville qui s’offre au regard du visiteur, telle que le peintre la voyait plus de trois siècles auparavant. On y distingue les voiles des bateaux et celles des moulins défiant les épais nuages d’un grand ciel animé.
Plus tard, Claude Monet aussi s’est laissé charmé par la poésie de la Hollande et de sa capitale. Il nous le prouve avec une « Vue de Prins Hendrikkade et de Kromme Waal à Amsterdam », toute en mystères, ombres et lumières. Depuis 2001, la toile se trouve au musée Van Gogh.
Outre ces paysages et ces visions urbaines, l’exposition met en scène les valeurs traditionnelles en vigueur dans la Hollande du XVIIème siècle, notamment grâce à Jan Steen dont les personnages grimaçants s’amusent de voir un paysan danser avec la fille d’un riche marchand (« Un couple dansant en joyeuse compagnie »), lors d’une fête villageoise.

Un catalogue retrace l’histoire des tableaux et en filigrane, celle de la galerie Noortman

Suivant l’exemple de son père et celui, plus ancien, de Charles Sedelmeyer, célèbre collectionneur établi à Paris sous le Second Empire, William Noortman édite à l’occasion de l’exposition un remarquable catalogue comptant plus de 430 pages.

L’ouvrage commence par un « Hommage à Robert Noortman » et présente 17 œuvres majeures qui ont fait la gloire de la galerie avant d’être vendues aux plus grands musées du monde entier, au cours de ces 30 dernières années. C’est notamment le cas d’un tableau d’Adriaen Brouwer, « A youth making a face », cédé par Robert Noortman à la National Gallery de Washington en 1994, et du « Brazilian Landscape » de Frans Post, acquis par le Metropolitan Museum of Art de New York en 1981. Ainsi est rappelée la place importante qu’occupe la galerie Noortman Master Paintings sur le marché de l’art international.

Le livre d’art s’enrichit ensuite de descriptions et commentaires d’historiens d’art qui viennent éclairer chacun des cent chefs-d’œuvre exposés. On y apprend par exemple que « L’Artiste dessinant d’après le modèle », exceptionnelle gravure de Rembrandt bien qu’apparemment inachevée, pourrait traduire l’insatisfaction du Maître face à son travail. A moins qu’il ne s’agisse en réalité d’une allégorie du dessin…

Le catalogue est vendu 60 €, frais d’envoi compris. Les commandes sont à envoyer à cette adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La galerie Noortman Master Paintings est spécialisée dans la peinture hollandaise et flamande du XVIIème siècle et également les Impressionnistes et les Post-Impressionnistes, français, hollandais et flamands. Robert Noortman a créé sa première galerie, à l’âge de 22 ans ; puis il a ouvert sa galerie à Maastricht en 1968 et a rapidement connu une carrière internationale, en présentant aux musées, aux institutions culturelles et aux collectionneurs les grands maîtres, tels que Rembrandt, Rubens, Brueghel, Van Goyen, Wouters, Cézanne, Degas, Pissarro…
Aujourd’hui dirigée par son fils William, la galerie de Robert Noortman – qui fut l’un des fondateurs de TEFAF et de PAN AMSTERDAM – contribue activement à l’actualité du marché de l’art en participant aux plus grandes manifestations artistiques mondiales : TEFAF à Maastricht, la Biennale des Antiquaires à Paris, ou encore Palm Beach !, le salon d’art et d’antiquités des Etats-Unis.
One Hundred Master Paintings - Cent Chefs-d’oeuvre

Noortman Master Paintings Vrijthof 49, Maastricht
Du 22 au 30 septembre 2007
Du lundi au samedi, de 10h à 17h
Entrée libre
www.noortman.com

Goudstikker Gallery, Herengracht 458, Amsterdam
Du 5 au 14 octobre 2007
Entrée libre