Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

LA QUILLE AU FESTIVAL D'AVIGNON

A Morangis (91), le 20 juin 2007_ La Compagnie du Lapin dans la calandre, adhérent Avignon Festival et Cie 2007, revisite « La Quille » de Xavier Durringer, et se produira sur la scène du Théâtre de l’Albatros à l’occasion du festival d’Avignon, du 18 au 28 juillet prochain.

Mise en scène par Omar Gousmi, la pièce à la langue crue, en prise avec des réalités chaotiques, cultive humour et franc-parler avec le quatuor de la compagnie, Mélodie Abad, Benoît Badin, Victor Esteves et Loïc Tréhin, qui fête ses dix ans cette année.

Comme dans la majorité des œuvres de Durringer, le propos s’interroge sur les tares de notre société. On part d’une action somme toute assez banale pour arriver à une situation qui expose les maux d’une société. Il ne s’agit pas d’une remise en cause de l’intérêt du service militaire obligatoire, mais d’une réflexion plus large sur ce qu’on appelle l’intégration.

La pièce met en scène trois stéréotypes de la situation des jeunes d’aujourd’hui. Celui de banlieue confronté au racisme et surtout à la banlieue avec son cortège d’idées toutes faites mais qui résonnent comme une réalité sociale, le campagnard qui ne connaît rien et ne comprend rien à la société dans laquelle il est censé vivre et enfin, celui qui se repose sur une image pour assumer et s’assurer une contenance qui bien sûr est feinte.

La situation est celle d’un huis clos où le décor est retranscrit dans sa plus simple expression, les toilettes d’une gare. Il s’agit de créer une atmosphère, une ambiance à travers le seul jeu des comédiens. Il ne peut y avoir les habituels artifices théâtraux. Il ne peut exister que le simple jeu des comédiens. Les lumières, le décor ou les costumes ne sont réduits qu’à leurs plus simples expressions d’accessoires.

« La Quille » est une pièce qui parle des préoccupations sociales d’aujourd’hui en mettant en exergue les valeurs uniques des comédiens.

L'humour et le franc parler des personnages donnent aux angoisses et aux interrogations, une expression totalement délirante et décalée. Une véritable comédie délivrant de puissantes émotions au travers de thématiques aussi gênantes qu'universelles.


LA QUILLE
de Xavier DURRINGER
(éditions Théâtrales)
Le texte de la pièce est publié aux éditions Théâtrales.

Du 18 au 28 juillet
Au Théâtre de l'Albatros
A partir de 10h30

Tarifs :
Plein tarif : 12€
Tarif réduit : 8€

http://www.avignonfestivaletcompagnies.com


Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter.

Benoît Badin
Comédien et Directeur de la compagnie
06 08 02 92 37
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Hélène Bury
Attachée de presse
06 84 92 78 49
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Cie du Lapin dans la calandre
Espace Louans
Place Lucien Boileau
91 420 Morangis


Réservation « La Quille » :

Théâtre de l’Albatros
29 rue des Teinturiers
84000 Avignon
Tél : 04 90 86 11 33
Fax : 04 90 85 23 23


A propos
La Compagnie du Lapin dans la calandre fête ses dix ans cette année. Composée de quatre comédiens aux parcours riches et complémentaires, Mélodie ABAD, Benoît BADIN, Victor ESTEVES, et Loïc TREHIN, la compagnie bénéficie du soutien de la Ville de Morangis depuis sa création, ainsi que du Conseil Général de l'Essonne depuis quatre ans. En janvier 2007, la compagnie signe un contrat de résidence de création avec la ville de Morangis.

Les comédiens :
Benoît BADIN
Ancien élève de Serge Coursan, il poursuit ses études théâtrales au "Cours Florent" .
La pertinence des rôles qu’on lui propose lui colle à la peau, de « Lamb » dans Hot House de H.Pinter à l’autre « Ben » joué dans Le Monte- Plat du même auteur en passant par « Piège pour un homme seul » de Robert Thomas, mise en scène par Victor Esteves et Omar Gousmi et jouée 37 fois au théâtre des Cinq diamants (Paris 13).
Il s’essaiera plus tard à la scénographie dans deux cabarets théâtraux "Hôtel…" et "Confession".
Dans La Quille, de Xavier Durringer, Benoît joue Ben un rôle presque ganté pour lui.
Victor ESTEVES
Victor, commence ses études théâtrales avec Serge COURSAN où il joue sous sa direction dans "Marocca" de Guy MAUPASSANT au festival Off d’Avignon.
En 2003, au cinéma il tourne dans "L’incruste" réalisé par Corentin JULIUS et Alexandre CASTAGNETTI.
Pour des courts métrages, il travaille avec Laurent MAILLY pour "La jeune fille", "Pscht !!!" de Adrian de MAUBLANC et "Chronique des plateaux de l’est" d’Arno GERVET.
Comme metteur en scène, il adapte "Lettres de Drancy" de Antoine SABBAGH, "Feu la mère de Madame" de Georges FEYDEAU, "Piège pour un homme seul" de Robert THOMAS.
Bientôt, il joue Koch dans "Quai ouest" de Bernard Marie KOLTES, mise en scène par Olivier VANDEPUTTE.
Dans la Quille_ du 18 eu 28 juillet 2007 au Festival d'Avignon OFF_ Victor joue le Sergent avec la force et l’exactitude d’un homme d’expérience.
Loïc TREHIN
Ancien élève de Serge Coursan, il rejoint le "Cours Florent" en 1994.
En 1996 il crée L’A.C.P.A (Association de création et production Artistique) avec l’aide de V.Esteves, B.Badin et le soutien de la ville de Morangis (91).
Les rôles qu’on lui attribue dans les pièces dites "classiques" sont à la fois drôles et excentriques mais il trouvera sa voie dans le café-théâtre en rejoignant la Compagnie Chamalot en 2001 en jouant et co-réalisant les spectacles "Drôle de monde !" et "T’es pas content, tu sors !" joué au Festival off d’Avignon, aux Point virgule et aux Blancs manteaux.
Il joua récemment le rôle de jean dans "Attachante Cruauté" , long-métrage réalisé par Gaël Breton.
Dans la Quille, Loïc joue Roger un gars qui veut juste être heureux…