Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

exposition Reality Shows

C'est sur les pages de carnets japonais que l'on découvre le crayon affûté de Bonnie Colin. Comme des contes du XXIème siècle, ses dessins parlent de la comédie humaine sur fond de société de consommation. Son univers graphique, rempli d'êtres imaginaires singeant notre quotidien, est unique et envoûtant.





Le travail de Bonnie Colin frappe immédiatement par la complexité et la richesse de ses dessins. On remarque d'abord une harmonie de couleurs vives, puis on découvre la violence du trait et ce qu'il montre : la tragi-comédie des hommes. Ce décalage entre la beauté des couleurs et le réalisme noir des dessins, entre les aplats multicolores et la finesse du tracé crée, aujourd'hui, une oeuvre inattendue et originale. A la croisée de l'univers de la mode et des arts plastiques, Bonnie Colin a été autant influencée par l'histoire de l'art, le milieu théâtral pour lequel elle a réalisé des costumes et des chapeaux, que l'oeuvre de Christian Lacroix pour qui elle dessine des imprimés textiles depuis 2000. Durant ces quatre dernières années, Bonnie Colin a réalisé un travail fort, expressif, libéré, en rupture avec l'esthétique codifiée de la mode. Aux belles formes abstraites de ses imprimés, ses dessins répondent par une énergie graphique sans tabous. Pornographie, guerre, meurtre, mais aussi voiture, frigidaire, caddie s'entremêlent et se bousculent comme autant de chapitres de notre époque. Sensible à une société qu'elle juge aller mal, la vie urbaine, l'omniprésence des médias, la surconsommation sont les moteurs de sa créativité. Dans cet univers de légendes urbaines, on est loin de la beauté abstraite qu'elle crée pour les tissus, on lit un réel sans artifices, plus sombre, plus proche de nos angoisses et nos peurs. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si elle travaille sur la page, celle du roman, celle du carnet japonais ou Moleskine. Le dessin devient une forme d'écriture qui raconte l'amour, la guerre, la mort aujourd'hui. Elle parodie la tragédie des hommes, presque déjà morts, un peu animaux et monstres à la fois, pantins de leurs passions et de leurs désirs.





Biographie:

Bonnie Colin a découvert son attirance pour le milieu de la mode très jeune. A 19 ans, elle entre chez Christian Dior et fait son apprentissage en réalisant des chapeaux pour les collections haute couture et prêt-à-porter de Gianfra-Franco Ferré, puis John Galliano. Elle intègre ensuite le milieu du théâtre et travaille sur les costumes et chapeaux de la Comédie Française, puis du festival d'Avignon. Elle s'imprègne alors de la littérature et de l'histoire. Durant cette période, les arts plastiques restent omniprésents dans sa vie : elle prend des cours du soir à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts et fait l'école d'art de la Glacière. Pourtant, sa création personnelle et son travail restent très éloignés l'un de l'autre. En 1995, Bonnie Colin rencontre Christian Lacroix à la Comédie française lorsqu'il crée les costumes de Phèdre. Le contact est révélateur, elle a immédiatement le coup de foudre pour l'univers du créateur. En 2000, elle intègre l'équipe des dessinateurs textiles de la marque Christian Lacroix et crée imprimés, broderies, dentelles et packaging pour cette maison de couture. A 34 ans, elle a participé à cinq expositions collectives, et cinq expositions personnelles ont été organisées à Paris et en région parisienne. Galerie Attitudes 21 La galerie Attitudes 21 est un concept de galerie éphémère, aujourd'hui située 10 rue de Saintonge, au coeur du Marais, demain ailleurs. Elle a pour double vocation de promouvoir la nouvelle génération d'artistes français et étrangers, celle qui fera sa carrière au 21ème siècle, et d'adapter son lieu d'accueil à chaque projet. Pour sa première exposition, elle a choisi Bonnie Colin parce que ses dessins véhiculent un regard différent sur le monde, à la fois emprunt de l'esthétique précieuse de la mode et de la force de l'expressionisme.





Galerie Attitudes 21

10 rue de Saintonge 75003 Paris

du mardi au samedi, 11h - 19h / dimanche, 14h - 19h



contacts presse :

Marie-Aimée Leroux 06 98 19 44 17

Ombline d'Avezac 06 62 22 05 58 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

pour plus d'informations : www.bonniecolin.com