Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

ShContemporary arrive bientôt...

ShContemporary arrive bientôt…
Une nouvelle plateforme asiatique
pour le marché de l’art contemporain international

Avec ShContemporary, l’Asie se dote d’une nouvelle foire d’art contemporain international. Du 6 au 9 septembre 2007, le Shanghai Exhibition Center s’apprête à accueillir plus d’une centaine de galeries, prêtes à rencontrer les collectionneurs et professionnels de la zone Asie Pacifique et du monde occidental. A l’initiative de ShContemporary se trouvent deux acteurs incontournables du marché de l’art international : Lorenzo A. Rudolf et Pierre Huber. Favorisant de passionnantes interactions entre l’art asiatique et le marché de l’art occidental, ShContemporary a pour objectif de stimuler les marchés émergents et les marchés existant lors de ce nouveau rendez-vous déjà très attendu.

« Il y a seulement dix ans, la plupart des artistes asiatiques ont émigré à l’Ouest, pour échapper aux restrictions politiques et culturelles trop contraignantes de leur pays. Depuis, la libéralisation sociale a fait son œuvre dans bon nombre de régions asiatiques, donnant naissance à des scènes artistiques très actives et captivantes. Pourtant, le marché de l’art international a tendance à rester focalisé sur les Etats-Unis et l’Europe, explique Lorenzo Rudolf. Le continent asiatique nous montre de manière criante que s’il y a globalisation de l’art, on ne peut pour l’instant pas en dire autant du marché de l’art. Mais aujourd’hui, l’Asie est prête pour avoir sa propre foire d’art contemporain international. »


Qu’est-ce que l’art contemporain en Asie ?

De l’art contemporain asiatique, on ne connaît bien souvent que – partiellement – l’art chinois, japonais, indien, et de quelques autres pays. Avec plus de 50 pays qui s’étendent du Moyen-Orient jusqu’aux îles pacifiques, l’Asie regroupe en réalité plus des trois quarts de la population mondiale, une myriade de langues, les quatre grandes religions et quantité de croyances locales. Une variété de cultures qui se retrouve à l’intérieur même des frontières de chaque pays. Malgré leurs différences culturelles, politiques et religieuses, tous les pays jouissent d’une économie en pleine expansion, qui leur permet de faire face aux difficultés sociales et environnementales. Les populations migrant massivement vers les grandes villes, les défis économiques et environnementaux sont placés sur un pied d’égalité.

Si certains pays sont d’anciennes colonies, tous ont été influencés par la culture occidentale, et la plupart d’entre eux doivent aujourd’hui faire face à une évolution rapide des mentalités, vers une culture de plus en plus urbaine. Bien qu’elles soient très différentes les unes des autres, ces expériences communes lient indéfectiblement les pays et leurs artistes.

La plupart des artistes contemporains en Asie travaillent sur le thème de l’identité dans un monde en constante mutation. Ils traitent moins avec le vieux spectre de l’impérialisme qu’avec les problèmes plus immédiats de la rencontre entre les cultures, de l’oppression économique et sexuelle des femmes dans les sociétés patriarcales, de la perte de la culture traditionnelle pour les idéologies nationalistes ou capitalistes. Finalement, les œuvres artistiques les plus significatives sont moins générées par une réaction identitaire face à l’Occident que par une volonté de critiquer directement les disparités socio-économiques de l’Asie contemporaine, qui reste plongée dans les affres de la complexité.


ShContemporary : la réponse à un marché de l’art contemporain émergent

Au cours des dernières années, un fort marché de l’art contemporain s’est développé au travers de nouvelles biennales, musées d’art contemporain et centres d’art ayant vu le jour un peu partout en Asie. De fait, la tendance se tourne vers l’art contemporain asiatique – notamment japonais, chinois et indien. Ceci combiné à un nombre croissant de collectionneurs locaux et d’acheteurs au pouvoir d’achat de plus en plus grand, un véritable marché s’est créé, impatient de voir l’offre s’élargir et s’étoffer à l’intérieur de cette zone géographique.

ShContemporary donne une occasion unique de mettre en relation les galeries les plus pointues et leurs marchands, les artistes, les collectionneurs, les professionnels et les amateurs d’art de la zone Asie Pacifique comme du reste du monde. L’objectif : développer et stimuler les marchés déjà existant et les marchés émergents en créant les conditions d’échanges et d’interactions entre les scènes artistiques asiatique et occidentale.

Au-delà des modes et des tendances du marché, cette nouvelle foire se donne pour mots d’ordre la haute qualité des œuvres d’art présentées et leur caractère exclusif, afin de valoriser exclusivement la création artistique. Et tandis que le nombre de galeries prenant part à ShContemporary est limité, la participation à la foire se fait uniquement sur invitation, pour un même souci d’exigence et de qualité.


Des galeries sélectionnées parmi 60 pays d’Est en Ouest

Pour le moment, on dénombre 101 galeries et marchands d’art. Parmi les participants, 49 viennent d’Asie Pacifique, 52 autres font le voyage depuis l’Europe et l’Amérique. Parmi les galeries françaises, Jérôme de Noirmont fait partie des premiers inscrits. A ses côtés : Enrico Navarra, Benamou, Templon, Yvon Lambert, Vallois, Anne de Villepoix, Chantal Crousel, Ghislaine Hussenot, Nathalie Obadia et Laurent Godin. La Belgique sera quant à elle représentée par les galeries Bastien, Simoens, Erna Hecey et Baronian Francey. En ce sens, ShContemporary n’est ni seulement chinoise ou asiatique : c’est bel et bien une foire internationale – ayant l’Asie et son art contemporain en point de mire.


Les organisateurs

Avec Lorenzo Rudolf pour directeur et Pierre Huber pour directeur artistique, ShContemporary bénéficie d’une solide organisation, en partenariat avec Bolognafiere. Société italienne, Bolognafiere - l’un des principaux organisateurs de foires en Europe - travaille déjà activement en Chine, avec succès. Des partenaires chinois oeuvrent également à la création de ShContemporary. Parmi eux : Asia Society, Art Asia Pacific, mais aussi la Shanghai Art Fair et la SICCA (Shanghai International Culture and Communication Association), une agence non gouvernementale affiliée au Public Communications Department of the Party Committee de la ville de Shanghai.

Les commissaires de l’exposition travaillent par ailleurs main dans la main avec un artiste chinois déjà très établi, Zhou Tiehai. Parce qu’il connaît parfaitement la scène artistique chinoise et ses réseaux, Zhou Tiehai contribue de manière extraordinaire à instaurer le dialogue avec une génération d’artistes émergente, les collectionneurs et les professionnels qui gravitent autour.


Le reflet de la dynamique culturelle asiatique

En passe de devenir un acteur de choix sur la scène de l’art contemporain, ShContemporary tend à refléter le marché de l’art international dans sa créativité, sa qualité et sa diversité, tout en offrant un nouveau regard sur l’art asiatique. Elle offre en effet un lieu d’expression à une nouvelle génération d’artistes asiatiques, encore méconnus du public pour certains, plus importants pour d’autres. ShContemporary invite ainsi ses visiteurs à vivre une nouvelle expérience inédite reflétant la dynamique culturelle du pays.

Après avoir sillonné l’Asie au cours des derniers mois, à la rencontre de nombreux artistes locaux, collectionneurs et commissaires d’expositions, Pierre Huber a mis sur pied deux expositions de choix, à découvrir lors de ShContemporary : « Best of Artists » et « Best of Discoveries ».

« Best of Discoveries » réunit le travail d’artistes de tous âges, qui représentent toutes les générations et toutes les tendances que l’on trouve sur les diverses scènes artistiques asiatiques. Qu’elles soient indiennes, pakistanaises, coréennes ou chinoises, ce sont d’autres façons de penser qui sont ainsi données à voir en vue d’une meilleure compréhension mutuelle. Cap sur de nouveaux horizons artistiques, bien loin de nos paysages familiers ! Une façon de remettre les pendules à l’heure dans un endroit où le temps n’arrête jamais sa course.

« Best of Artists » met plein phare sur les artistes émergents d’Asie Pacifique présentant pour la première fois leur travail sur la scène internationale. C’est l’occasion pour eux de s’initier aux règles traditionnelles du marché de l’art et de proposer leur réflexion sur des thèmes peu explorés via d’audacieuses pistes de création, indépendantes des valeurs morales établies. En somme, « Best of Artists » rend compte d’un projet de recherche fascinant, en évolution constante, et fait la promesse d’un voyage au cours duquel chaque jour sonne comme un nouveau départ vers de nouvelles découvertes.

Alors qu’elle offre aux artistes acteurs de l’art contemporain asiatique une opportunité fantastique de se présenter sur la scène internationale, ShContemporary donne donc aux collectionneurs et galeristes des quatre coins du monde une chance unique de dénicher de nouveaux talents.

ShContemporary

Du 6 au 9 septembre 2007.
Vernissage : mercredi 5 septembre
Jours VIP (sur invitation uniquement) : 6 et 7 septembre
Jours ouverts au public : 8 et 9 septembre.

Shanghai Exhibition Center (SEC) : 1000 Yan’an Zhong Rd. 200040 Shanghai
Informations : www.shcontemporary.info

Contacts presse
Sylvia Beder - communication culture
Romane Dargent – Nazanine Lankarani
227, boulevard raspail - 75014 paris
tel: +33 (0)1 42 18 09 42 - fax: +33(0)1 43 21 18 95- e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - ww.sylviabeder.com