Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

SOPHIA VARI

Sophia Vari

du 01/12/2006 au 15/01/2006

11 h-13 h/14 h 30-19 h. Fermé lundi



Née en 1940 à Athènes, Sophia Vari vit et travaille à Pietrasanta, New York et Paris.

Après les expositions consacrées à l’artiste en 1999 et 2002 à la galerie et, au printemps 2005, l’installation de quinze sculptures monumentales en plein air autour de l’Eglise Saint-Germain-des-Prés, PIECE UNIQUE présente les dernières sculptures en bronze et en marbre réalisées par Sophia Vari, ainsi qu’un bas-relief créé spécifiquement pour PIECE UNIQUE, 4, rue Jacques-Callot. Dans cette œuvre en deux dimensions, on retrouve les préoccupations volumétriques de l’artiste et les formes géométriques les plus apparentes de ses sculptures où, à travers la combinaison d’éléments curvilignes et de plans, elle va jusqu’à synthétiser les qualités expressives des formes en plans incurvés.

A PIECE UNIQUE VARIATIONS, 26-28, rue Mazarine, on est conduit devant des sculptures où complémentarité des lignes simples et harmonieuses et éloge à la lumière font sentir les volumes en accentuant le mouvement ou la composition de l’ensemble.

Cette œuvre lentement méditée, à la respiration ample et subtile, inscrite dans la durée, nous laisse sur une impression de sérénité et de plénitude, où la vérité du matériau – que ce soit le bronze ou le marbre – s’accorde à la vérité profonde de l’artiste animée par son exigence vers l’émergence et la décantation des formes, puis vers une expression polychrome et quasiment intemporelle.

Le choix simple et évocateur, mais très précis, des couleurs donne vie à l’œuvre sans l’écraser ni la transformer en tableau en trois dimensions. Au contraire, l’utilisation de pigments permet d’accentuer les contrastes de plans et de redéfinir les volumes essentiels, tout en permettant une personnalisation de chaque œuvre par le biais de la couleur. Ces valeurs chromatiques affirment une immédiateté graphique et élégante, elles ne dominent pas l’œuvre, mais lui apportent une tonalité évocatrice, « nostalgique » selon Sophia Vari. Elles sont un contrepoint à la patine chatoyante, nuancée du noir au brun et au vert, de la sculpture. Patine qui est un réceptacle assourdissant ou réveillant la lumière.

Produit d’une rigueur travaillée, l’œuvre de Sophia Vari, issue de deux cultures (grecque et hongroise), apparaît parfois spectaculaire mais jamais clinquant.