Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Le baryton macédonien Boris Trajanov nommé Artiste de l'UNESCO pour la Paix



communiqué de presse N°2005-22


Le baryton macédonien Boris Trajanov
nommé Artiste de l’UNESCO pour la Paix

Paris, 22 février - Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, va
nommer le chanteur d’opéra macédonien Boris Trajanov Artiste de l’UNESCO
pour la paix. La nomination interviendra le 24 février lors d’une cérémonie
qui se tiendra au siège de l’Organisation (Salle I, 18h30) et qui sera
suivie d’un récital du baryton et d’un spectacle de danses folkloriques,
présenté par le groupe Tanec.

Cette distinction vient récompenser l’engagement de Boris Trajanov « dans la
défense des valeurs humanistes et la promotion du dialogue entre les
cultures et les civilisations ». Depuis 17 ans, la baryton s’est produit
dans plus de 550 opéras en Europe, Amérique et Afrique. Il a joué plus de 35
rôles principaux (Tosca, Nabucco, Rigoletto, Macbeth, Aïda, Traviata, Madame
Butterfly, Lucia de Lammermoor…) et s’est particulièrement fait remarquer
dans le rôle du baron Scarpia (Tosca).

Né en 1959, Boris Trajanov a d’abord étudié le chant avec son père, Goga
Trajanov, à Skopje, puis avec Biserka Cveji?, à Belgrade et avec Pier
Miranda Ferraro, à Milan. Depuis 2001, il a donné une série de concerts de
bienfaisance en faveur des réfugiés de Bosnie-Herzégovine en Allemagne et au
profit de la lutte contre le cancer du poumon, d’enfants handicapés et d’
orphelins, d’organisations qui luttent contre le nazisme et le racisme.

Boris Trajanov rejoint le groupe d’Artistes de l’UNESCO pour la paix, dont
font partie notamment Valery Guerguiev, chef d’orchestre russe, Miyako
Yoshida, danseuse étoile japonaise, Manu Dibango, musicien camerounais et
Relja Baši?, comédien croate qui se servent de leur talent pour véhiculer
les messages de l’Organisation.

Son récital à l’UNESCO et le concert folklorique qui le suivra seront dédiés
à la mémoire du Président macédonien Boris Trajkovski, qui a trouvé la mort
dans un accident d’avion en 2004.

La troupe folklorique Tanec, qui célèbre cette année son 55ème anniversaire,
exécutera la danse Techkoto (La Difficile), farandole dansée lors d’
événements tristes, et qui a été proposée par l’ex-République yougoslave de
Macédoine pour la Troisième proclamation des chefs-d’œuvre du patrimoine
oral et immatériel de l’humanité qui aura lieu cette année.


****
Les journalistes souhaitant couvrir la cérémonie doivent s’inscrire auprès
du Bureau de l’information du public, Section des relations avec la presse,
tél. : 33 (0)1 45 68 17 48 ; e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.