Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Palmarès du 5è Festival du théâtre radio



LES RADIOPHONIES

le festival du Théâtre Radiophonique Francophone



un palmarès remarquable pour la 5ème édition des Radiophonies (22-23-24 sept 2006)





Dimanche soir 24 septembre, à la Maison du Geste et de l'Image, Lucien Attoun a procédé à la remise des prix du cinquième Festival du Théâtre Radiophonique Francophone. Palmarès remarquable par la qualité des fictions africaines, qui ont reçu deux prix. Pour la première fois, le jury du public a attribué le prix du texte à un auteur africain, Euloge Béo Aguiar, pour sa pièce "Papiéritude". Euloge Béo Aguiar, auteur béninois, était l'invité du festival, avec Bashir Bah, responsable des radios rurales pour l'Afrique Francophone, et Seydou Baba Traoré, directeur de la radio du Mali. La remise des prix était précédée par un débat sur le thème "Le théâtre radiophonique sur les ondes francophones : perspectives d'échanges" introduit par Bashir Bah en ces termes : « notre malheur et notre chance, en Afrique, c'est d'avoir beaucoup de problèmes ». Lucien Attoun et Yves Nilly, administrateur SACD, participaient également au débat animé par Yves Gerbaulet, directeur du festival.





PRIX DU TEXTE



Euloge BEO AGUIAR

pour

PAPIERITUDE

Direction artistique: Janvier Nougloi

Radio Parakou/ Bénin



Né en 1969 à Cotonou, Euloge Béo Aguiar a grandi à Parakou dans le Nord-Est du Bénin. Après ses débuts en tant qu'humoriste sous le pseudonyme de Masta Cool (qui va sortir prochainement son cinquième album), il crée en 1990 sa propre compagnie avec laquelle il a réalisé plusieurs spectacles joués dans le monde entier, et dirigé de nombreux ateliers de formation théâtrale, à la recherche d'une dramaturgie spécifique à l'Afrique, basée sur le théâtre rituel. Dans Papiéritude, Euloge Béo Aguiar s'adresse à ses frères "qui prennent la pirogue pour atteindre la vitrine de rêve de l'occident": On ne s'installe pas de force chez l'autre, surtout quand il reste beaucoup à faire chez soi.





PRIX DE LA RÉALISATION



Marguerite GATEAU

pour

HYPER de Caroline Vignal

France Culture



Sur un texte de la scénariste Caroline Vignal et une musique de Thomas Dalle, Marguerite Gateau a réalisé avec les élèves de troisième année du Conservatoire National d'Art Dramatique une comédie musicale très rythmée qui se passe dans un hypermarché.





PRIX D'INTERPRÉTATION FÉMININE



Annie MERCIER

pour le rôle de Madame Brochet dans

LE SURVIVANT de Jean-Yves Cendrey

Réalisation Jean-Matthieu Zahnd

France Culture





PRIX D'INTERPRÉTATION MASCULINE



Ousseynou BISSICHI

pour le rôle du voyageur américain dans

LES BOUFFONS DE LA PRESSE

Texte et réalisation de Pape Faye

Radio Nationale du Sénégal





PRIX HISTOIRES COURTES



Laurence JYL et Catherine LEMIRE

pour

TELS QU'ON LES AIME

Une production de Patrick Liégibel

pour les "Nuits blanches" de France Inter



Laurence Jyl a écrit de nombreux romans et pièces de théâtre (dont Les voisins du dessus, créé au Théâtre de la Renaissance par Marthe Mercadier et Pierre Doris) ; elle est aussi l'auteur de plusieurs téléfilms, en particulier Papa est formidable, adapté de son dernier roman. Elle a écrit cinq pièces pour France Inter. Catherine Lemire est réalisatrice à Radio France. Tels qu'on les aime raconte avec drôlerie et férocité l'histoire d'un père de famille qui décide de louer les services de deux jeunes comédiens afin qu'ils jouent à temps complet des enfants aimants, respectueux et désintéressés.









LES RADIOPHONIES, 61, rue Monsieur le Prince, 75006 Paris. Tél : 01 43 26 05 33, courriel : yvesgerbaulet ( a ) aol.com



www.lesradiophonies.fr



CONTACT PRESSE : Lucile Richardot, 01 53 40 82 03 – 06 63 37 64 05 – luciler ( a ) yahoo.fr