Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Archilab 2006 / Japon

ArchiLab : Japon

7e rencontres internationales d’architecture d’Orléans

FAIRE SON NID DANS LA VILLE / NESTED IN THE CITY

21 octobre - 23 décembre 2006

Vernissage le 20 octobre 2006

Rencontres les 19 et 20 octobre 2006

Contact presse :

l.hussenot ( a ) heymann-renoult.com

Le 20 octobre 2006, sera inaugurée à Orléans la septième édition d’Archilab, Rencontres Internationales d’Architecture. Depuis 1999, la Ville d’Orléans met en œuvre cette manifestation internationale, présentée désormais sous la forme d’une Biennale, en étroite collaboration avec le Fonds Régional d’Art Contemporain du Centre et en partenariat avec le Ministère de la Culture et de la Communication ainsi que le Conseil Régional du Centre.

Le Japon à l’honneur

Durant deux mois, dans le cadre d’ArchiLab, les réalisations et les recherches d’une trentaine d’architectes parmi les plus importants de leur génération seront déployées sur le Site des Subsistances militaires, sur un espace d’exposition de 1 500 m2.

Deux expositions consacrées à Kengo KUMA et Toyo ITO auront lieu parallèlement. Elles se tiendront respectivement au Carré Saint-Vincent et au FRAC Centre à Orléans.

Ces projets, pour la plupart réalisés (maisons, musées, magasins, etc), seront présentés à travers des photographies, dessins, maquettes, installations. Le visiteur pourra ainsi découvrir la réalité constructive du Japon et son articulation entre l’espace domestique et l’espace urbain.

Des relations privilégiées

L’architecture japonaise a toujours été largement représentée lors des précédentes éditions d’ArchiLab ainsi qu’au sein des collections d’architecture du Fonds Régional d’Art Contemporain du Centre – FRAC Centre. Le FRAC Centre a par ailleurs exposé ses propres collections au Mori Art Museum de Tokyo sur plus de 2 500 m2 de décembre 2004 à mars 2005. Qu’ArchiLab se tourne vers le Japon est donc la poursuite de relations et d’échanges tissés pendant plusieurs années.

L’architecture au Japon

L’architecture au Japon a connu plusieurs périodes : durant l’ère Meiji, l’architecture occidentale est importée ; suivra un regain nationaliste. Entre la fin de la seconde guerre mondiale et les années 1980, les bâtiments publics témoignent d’une vision monumentale de la vie moderne.

À partir des années 1990 et après la “ bulle ” économique, la plupart des jeunes architectes ne conçoivent plus la maison comme une réplique miniature de la nation, mais cherchent à s’inscrire dans la ville en prenant en compte le tissu hétérogène et mouvant de l’espace urbain japonais.

Ainsi l’Atelier Bow-Wow réalise un inventaire de maisons “ sans qualité ” à Tokyo, allant jusqu’à s’imbriquer dans le réseau des infrastructures (métro, autoroutes, etc.) ; ils étudient de quelle manière l’espace urbain est domestiqué par les services (machines à boissons, etc.), conférant à la rue une échelle humaine. D’autres architectes, tels que Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa, recourent aux notions de “ légèreté ” ou d’ “ abri ” ; leur architecture se donne comme une “ peau ” transparente, à l’opposé des constructions en béton de Tadao Ando.

Certaines maisons adoptent un principe de flexibilité à travers des objets de mobilier déplaçables ou font preuve d’une audace en matière d’ingénierie (porte-à-faux, etc.) qui débouche sur des formes surprenantes (Masahiro Ikeda).

Tous ces architectes interrogent les conditions métropolitaines d’une ville en constante mutation et leurs répercussions sur les modes de vie. L’architecture y apparaît comme un abri fragile, qui “ enveloppe ” la vie de ses occupants au lieu de l’enfermer dans un espace imperméable au monde extérieur. La plupart des maisons de ces architectes créent ainsi un “ continuum ” entre la rue et l’espace domestique. “ Faire son nid dans la ville ” signifie habiter chez soi tout en étant connecté à la ville, et témoigne de la manière avec laquelle les architectes ont intégré dans leurs scénarios de vie ces paysages urbains.

Le commissariat de cette édition

Le commissariat de l’exposition a été confié à deux personnalités du monde de l’architecture japonaise : Madame Mariko TERADA et Monsieur Akira SUZUKI.

La scénographie

La scénographie de l’exposition évoquera l’ambiance urbaine de Tokyo, avec son inflation d’images (Chirashi, affiches publicitaires). L’entrée de l’exposition reconstituera un espace transitoire, à la fois espace de vie où prendre le thé, tout en étant plongé dans la frénésie urbaine de Tokyo. Le visiteur pourra parcourir l’exposition comme s’il arpentait les rues de Tokyo, plongé dans la ville organique et aspiré en même temps dans l’espace intérieur des habitations.

Les 7e Rencontres Internationales d’Architecture organisées par la Ville d’Orléans bénéficient du soutien du Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Centre) et du Conseil Régional du Centre. L’exposition a reçu le concours de la Fondation du Japon. Les conférences ont été organisées grâce au soutien de la Fondation Franco-Japonaise Sasakawa. ArchiLab Japon a été réalisé en partenariat avec la Maison de la Culture du Japon à Paris (Fondation du Japon) ainsi que les sociétés ERCO, Japan Airlines Intl. et Amadeus.

Commissaires : Mariko Terada et Akira Suzuki

Directrice artistique : Marie-Ange Brayer

Conduite de projet : Françoise-Hélène Maupaté, Ville d’Orléans (DCE)

Vernissage le 20 octobre 2006

Rencontres les 19 et 20 octobre 2006/Carré St Vincent

Site des Subsistances militaires

88, rue du Colombier 45000 Orléans

T : 02 38 53 06 16 –F : 02 38 77 25 57

contact ( a ) archilab.org - www.archilab.org

Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 19h, nocturnes les jeudis et samedis jusqu’à 20h. Entrée libre.

Publication

Catalogue, éditions HYX / Guide d’exposition gratuit

Accueil des publics

Visite commentée les vendredis, samedis et dimanches à 16h.

Visites guidées sur réservation du lundi au samedi.

Renseignements / réservations

Aurélien Vernant

aurelien ( a ) archilab.org

T : + 33 (0)2 38 53 06 16

Relations avec la presse

Heymann, Renoult Associées

6, rue Roger Verlomme - 75003 Paris

T : + 33 (0)1 44 61 76 76 - F : + 33 (0)1 44 61 74 40

info ( a ) heymann-renoult.com

Dossier de presse et visuels disponibles sur notre site internet :

http://www.heymann-renoult.com