Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Napoléon et Jean-Victor à Ajaccio

Deux représentations exceptionnelles de la pièce de Soizik MOREAU

« Napoléon et …Jean –Victor »

Au musée Fesch d’AJACCIO

mardi 7 et mercredi 8 août 2006 à 21h

dans la cour du musée Fesch



La pièce de Soizik Moreau « Napoléon et ….Jean-Victor » méritait bien les honneurs du mois d’août à Ajaccio !

Qui est Jean-Victor ? Ce face à face politique entre Napoléon et Jean Victor, cet affrontement qui l’oppose à l’Empereur, tendu et souriant, révèle une personnalité, des convictions républicaines, la fidélité à la révolution.

Fameux en son temps, rival de l’autre, l’Histoire l’a occulté. Pourquoi ?

Une pièce de Soizik Moreau

Mise en scène : Yves Pignot

Décors et costumes : Jacques Voizot

Avec :

Pierre Aussedat

Emmanuel Depoix

Hélène Lebarbier

Musée FESCH

50 - 52 rue cardinal Fesch

20 000 Ajaccio



Téléphone : 04 95 21 48 17

Fax : 04 95 21 80 94

Mail :musee.fesch ( a ) ville-ajaccio.fr



« Du grand théâtre, d’une brûlante actualité et dont le superbe tient en haleine jusqu’au dénouement. » Roland Bertin, de la Comédie Française

« L’histoire au théâtre n’est pas toujours bien servie. Cette fois, elle vous embarque grâce à un texte savoureux, varié, très bien interprété par des acteurs de talent qui nous interpellent sans un temps mort. » Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon

« L’empereur et son rival en tête à tête, c’est une idée d’autant plus séduisante que le dialogue est toujours actuel. Les spectateurs ne peuvent quitter ni de l’œil ni de l’oreille les superbes comédiens qui incarnent les héros ». Jacques- Olivier Boudon, Professeur à la Sorbonne, Institut Napoléon

« Un spectacle rare, qui tient en haleine de bout en bout, dont le dialogue violent ou léger vous accroche jusqu’au dénouement et force la réflexion sans jamais tomber dans le didactisme » Yves Coppens, paléontologue, Professeur au Collège de France

« Jean Victor Moreau fut effectivement l’un des plus brillants généraux de la Révolution française…il commanda avec succès l’armée du Rhin, il écrase les autrichiens à Hohenlinden, il met à genoux la monarchie autrichienne qui demande l’armistice...Bonaparte réussit à s’en attribuer le mérite… ».. » Jean-Jacques Marie La Quinzaine Littéraire

La pièce de Soizik Moreau pose une question d’une brûlante actualité : pour garder le pouvoir, faut il compromettre les valeurs et les principes ?

Soizik Moreau, femme de culture et d’histoire

Passionnée, entière, talentueuse, Soizik Moreau est atypique : mairie adjointe chargée de la culture à la mairie du XI° arrondissement de Paris, elle a créé une troupe de théâtre quand elle était professeur au lycée Voltaire, et bon nombre de ses élèves font partie aujourd’hui des acteurs connus et reconnus.

Douée d’une plume d’une finesse rare, ses écrits prennent le plus souvent leur source dans l’histoire, et le destin du général à qui nous devons d’être français, au nom et à la vie tombées dans l’oubli, ne pouvait que la toucher.



Jean-Victor Moreau L’adversaire de Napoléon Punctum Editions- 204 pages Prix :14,50 €.







Napoléon et Jean Victor Edition de La pièce de Soizik Moreau Punctum Editions







Contact presse :

Elisabeth Pierre-Lion

Email : elisabethpresse ( a ) aliceadsl.fr

Tél. : 00 33 (0)6 68 96 78 91





Août 2006