Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

MARIA RADUCANU en concert au Satellit Café le 14/09

Jeudi 14 septembre 2006
La Voix Roumaine du Folklore Européen
Jazz/World, Improvisations Vocales

Extraordinaire par sa voix et sa technique, Maria Raducanu met aujourd'hui son immense talent au service du répertoire traditionnel qu'elle s'efforce de restituer dans son authentique simplicité. Une interprétation poignante qui laisse surgir toute la force dramatique d'un héritage musical qui remonte aux souches les plus anciennes de la civilisation européenne. Pour le Satellit, Maria présentera « Hérésies », tribut audacieux et passionné à la voix humaine. Folklore balkanique et fado, berceuses flamencas et romances russes, standards de jazz et melos séfarades, tango et bossa-nova... « Hérésies », ou l'improvisation à bout de souffle...

Maria Raducanu chante de la musique traditionnelle (généralement roumaine, parfois venue d'ailleurs) d'une façon très personnelle. En tant que personne et artiste, Mari est d'un non conformisme classique. Elle aime les musiques traditionnelles (expression du fond de la sensibilité du monde) et le jazz (emblème ultime de la liberté dans l'art sonore). Son aversion pour les clichés, les frous-frous commerciaux, l'esthétisme glacial la sépare tout aussi nettement du folklore soi-disant traditionnel que des hybrides contemporains vendus sous l'étiquette « ethno ».

Parce que son but n'est pas une quelconque reprise de quelques thèmes folkloriques (d'autant mieux, car le folklore mérite bien plus qu'une simple remise au goût du jour) mais plutôt une redécouverte par l'émotion pure, faisant table rase des conventions et des préjugés, de cette musique indestructible dont nous sépare uniquement le plus clair du temps, notre incapacité de nous laisser envoûter.

Sur « Les Chants du Levant » (« Cantente din Rasarit » Soft Records - 2005) l'un de ces deux derniers albums, Maria propose une expédition vers les archétypes. Ses incantations stupéfient par leur dépouillement et par l'austérité sonore. La voix prend des allures de sortilège. Certains airs nous semblent familiers depuis des ages infinis, nous faisant redécouvrir leur forces ; murmures qui blessent, plaintes qui apportent l'assouvissement. La contrebasse de Jan Roder l'accompagne de près et augmente la vibration telle une seconde voix, souvent contrastante. Tissu sonore et bouffées rythmiques inédites, enveloppant un vide et un silence féconds.
Une musique qui provoque... et une fois la provocation acceptée, on ne peut que se sentir agressé ou raillé (dans le bon sens du terme)... Ce qui est certain, c'est qu'une fois lancé sur cette voie, tout retour devient impossible !

Son projet actuel reprend des thèmes ethniques européens, (balkaniques, roumains, tziganes, russes, juifs, mais aussi corses, basques, français ou portugais) avec les moyens de la musique contemporaine jazz ou d'avant garde. Archétypes, hérésie sonores ou improvisations d'antan. Pour cette date parisienne au Satellit, Maria nous fait le plaisir de sélectionner parmi ses plus beaux titres... histoire de faire partager au public sa relation à la musique, dans sa vision d'ensemble. Un répertoire enrubanné tel un cadeau !

SATELLIT Café
44 rue de la Folie Méricourt 75011 PARIS
Métro : St Ambroise ou Oberkampf
www.satellit-cafe.com / 01 47 00 48 87
Concert 21h - paf : 8/10 €
5€20 pour les étudiants (places à retirer au Crous de Paris)