Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

VIDEOPARISKIZOMBA

La kizomba est une danse d’origine angolaise au demeurant appelée semba. Elle se popularise dans le monde à travers sa dernière forme URBANKIZ et c’est un business en pleine expansion eu égard à l’augmentation du nombre de soirées, de festivals, de professeurs et de troupes de taxi-danseuses/danseurs (personnes censées aider les nouveaux à appréhender cette danse).

A l’origine, kizomba et semba constituent la même danse ou plus exactement sont constitués des mêmes pas de base avec respectivement un rythme lent pour l’un et plus rapide pour l’autre.

Un concert du groupe Kassav en 1985 à Luanda (Capitale de l’Angola) ainsi que le melting-pot des populations lusophones en Europe ( et plus exactement au Portugal et la France ne serait en reste) ont fait évoluer la kizomba en y intégrant des danses capverdiennes (passada) mais également le zouk d’origine antillaise.

La forme actuelle de la kizomba (y compris celle vue par certains traditionnalistes) n’est pas la forme originelle de cette danse qui se retrouve uniquement dans le semba.

Les quiproquos autour de la danse kizomba dans sa forme actuelle naissent au demeurant avec la musique kizomba portée par Eduardo PAIM et son groupe.

En effet, lorsqu’il immigre au Portugal avec son groupe, leur musique est contestée par les autres communautés lusophones qui y voient une ressemblance avec leur musique et leur instrument respectif.

La kizomba dans sa forme actuelle est donc le fruit d’une origine l’Angola avec le Semba ainsi que l’apport d’autres cultures du Cap-Vert mais également des Antilles françaises voire d’autres danses comme le Tango ou même le hip-hop ainsi que d’autres danses de salon.

On peut donc distinguer trois formes de kizomba sachant que chacune de ses formes peut avoir des variantes :

- Semba ou kizomba traditionnelle

- Kizomba née au milieu des années 80 dont certains considèrent comme étant traditionnaliste alors qu’il s’agit d’une modification ancienne du Semba pour les motifs précités

- Urbankiz (appelation générique pour traduire l’évolution ou l’adaptation des danses précitées aux codes européens)

En France, la kizomba (dans sa forme des années 80) existait au demeurant dans les milieux communautaires capverdiens fréquentés par l’ensemble des lusophones (Angola, Portugal, Cap-Vert).

Il semble qu’une personne d’origine portugaise donnait au demeurant des cours de kizomba, eu égard à son expertise d’enseignant avec les enfants.

Parallèlement à cela, un groupe de jeunes danseurs et danseuses (Cap-Vert, Angola, Martinique et France) va se constituer pour dynamiser la kizomba à travers des cours structurés et des soirées dans certains lieux réputés comme l’Alizée.

L’expansion de la kizomba en France est donc partie d’une étincelle communautaire dont la flamme est la résultante d’un groupe de personnes ayant décidé de la vulgariser jusqu’à sa dernière forme actuelle : URBANKIZ.

C’est donc ce contexte que la plateforme VIDEOPARISKIZOMBA est née.

L’objectif de cette plateforme : VIDEOPARISKIZOMBA, promouvoir la kizomba à travers la vidéo en valorisant sa beauté et ses acteurs.

Cela étant, cette plateforme est un lieu d’échanges et de débats souvent houleux autour de l’origine de la kizomba et de ses acteurs initiaux (c’est la raison pour laquelle, aucun nom en dehors d’Edouardo PAIM n’a été cité) pour ménager les susceptibilités des uns et des autres.

VIDEOPARISKIZOMBA permet également à des gens soit d’apprendre, soit de réviser lorsque vous êtes danseur ou danseuse.

Lorsque vous êtes professeurs de kizomba ou autres danses, VIDEOPARISKIZOMBA vous permet d’analyser ce que d’autres professeurs font de leur coté.

https://www.facebook.com/videopariskizomba/




--
Contact Presse:

VIDEOPARISKIZOMBA


https://www.facebook.com/videopariskizomba/
Identifiant Diffuseur : 88859
--

Communiqué envoyé le 28/03/2016 18:58:05 via le site Categorynet.com dans la rubrique Art / Culture

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______