Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Foyer idéal #3 OLIVIER URMAN

OLIVIER URMAN
EXPOSE SES ŒUVRES RÉCENTES
CHEZ PIERRE-ALAIN CHALLIER

VERNISSAGE JEUDI 17 MARS 2016
Exposition 17.03.2016 > 30.04.2016

OLIVIER URMAN expose une vingtaine de ses œuvres récentes à la galerie Pierre-Alain Challier ; oeuvres minimentales, canevas, obstructions volontaires, faux tableaux et sculptures en plexiglas.

Alors qu’en mai 2016, Olivier Urman s’apprête à sortir un nouvel opus de sa musique post bourgeoise, il propose une nouvelle exposition sur le thème du foyer idéal.

La consommation du décor, tel est le thème central, qu’il décline depuis une dizaine d’années, à travers l’ensemble de son travail.

« Je ne pense pas avoir jamais désiré être artiste mais mes recherches m’ont amené à faire et proposer des œuvres d'art pour traduire mes obsessions. Je n’ai pas cherché à produire en quantité, je n’ai fait que ce qui était nécessaire à ma démonstration.

Au début, il y a 30 ans, ingénu et impétueux, je voulais arrêter le temps, arrêter son passage, éviter la fin des choses, la fin de l’amour, la fin du film, la fin de l’histoire.

J’ai employé toutes les méthodes à la portée de mon imagination pour y arriver mais je n’ai évidemment pas réussi à arrêter le temps.

La matière principale du temps est le passé ; il fallait que je vive pour avoir un passé, c’est fait !

J’ai présenté mon premier foyer idéal en 1999.Le foyer idéal est un lieu, un décor dont la vocation est de résister au passage du temps. Il regroupe dans un lieu un ensemble de mes dispositifs artistiques permettant de lutter contre la fin de choses...plexiglas, peluches, canevas, faux tableaux matière unique constituent ce foyer protecteur contre le passage du temps. C’est en quelque sorte une clinique artistique. » déclare Olivier Urman.

Dans cette nouvelle exposition on découvrira une sculpture monumentale réalisée en plexiglas intitulée « Victoire », surgie un matin, à la fin d’un rêve.

Les « faux tableaux », qui feront l’objet d’une performance hors les murs à la fin de cette année 2016 correspondent à un nouveau tournant de la démarche de l’artiste.

Les « obstructions volontaires », « les oeuvres minimentales » et les canevas sont des éléments indissociables de cette obsession du décor.

Dérision et subversion ne sont pas loin… sans référence à tout mouvement artistique antérieur.
C’est signé Olivier Urman, avec sa poésie singulière, ses mots ciselés et sa vision d’un décor « post-bourgeois ».

A PROPOS D’OLIVIER URMAN

Olivier Urman artiste français né en 1964, vit et travaille à Paris.
Son parcours d’artiste débute en 1998 avec un défilé de meubles intitulé « Amour éternel », suivi d’une installation « les peluches du Docteur Urman » en 2001 à l’hôtel du Cirque.
Il expose régulièrement dans des galeries parisiennes : notamment la galerie Albert Benamou, la galerie Anne de Villepoix, avec laquelle il est intervenu pour la Nuit Blanche en 2006, et la galerie Magda Danysz en 2009, lors de son inauguration. Il expose régulièrement chez Pierre-Alain Challier, ainsi qu’à la Fiac et à Art Paris. En Inde, à Delhi, il a exposé à la galerie Peter Nagy en 2005.

Ses œuvres sont entrées dans plusieurs collections privées.
Il est également l’auteur de la musique post bourgeoise, depuis 2006. Le prochain disque est prévu en mai 2016.


--
Contact Presse:

SylviaBeder CommunicationCulture


http://www.sylviabeder.com/actualites/olivier-urman/
Identifiant Diffuseur : 54839
--

Communiqué envoyé le 15/03/2016 09:49:41 via le site Categorynet.com dans la rubrique Art / Culture

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______