Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

Exposition "Hop...e" de Marie Piselli

Quand Marie Piselli conjugue La Renaissance avec la civilisation moderne.

Expositions à Draguignan à partir du 10 mai 2016.

L’aventure commence en 2014, lors de la découverte physique de la prison désaffectée de Draguignan. Bâtiments voisins de la maison de l’artiste ; prison dévastée le 15 juin 2010 lors des inondations et évacuée dans la foulée.

L’occasion est donnée à Marie Piselli de visiter le site encore imprégné de souffrances. Profondément marquée par l’âme du lieu, elle décide d’en faire le sujet de sa future exposition. De la difficulté à sortir du matériel de cette prison (lit, portes, œilletons…) - ce qui n’a jamais été fait auparavant – elle puise la matière première de son installation future pour laquelle, très vite, un lieu s’impose : la Chapelle de l’Observance, monument magnifique et imposant, datant du XVème siècle, située non loin de là.

Convaincue que le monde contemporain vit une période de mutations profondes qui a tout d’une Renaissance, Marie Piselli établit une allégorie avec notre monde moderne et invite à parcourir cette nouvelle Renaissance au travers de l’exposition « Hop…e », qui marque le pas d’une époque en cours de transformation. Elle offre ses outils, ses propositions de sortie de l’enfermement.

Un enfermement contemporain cristallisé sous toutes ses formes, qui peut se comprendre par la volonté de s’élancer, aller au-delà d’un horizon, tel un explorateur parvenant enfin à dépasser les limites d’un monde dont il connaît les moindres recoins.

Cette exposition n’est pas un rêve éveillé, elle est conçue comme une expérience réalisée par l’individu en pleine conscience dans un environnement magistral aux limites perceptibles.

Marie Piselli modèle alors sa clé de la Chapelle de l’Observance. Calquée sur le plan de l’édifice, celle-ci ouvre la porte de nos possibles. La percée de ce monde étriqué est personnifiée par son Burin géant, outil essentiel, selon l’artiste, pour extraire puis modeler la pierre de l’édifice d’une pensée nouvelle.

Le parcours amènera le public à découvrir d’authentiques portes de cellules symbolisant le changement aujourd’hui en marche. N’attendant plus que la délivrance du visiteur, l’exposition Hop…e se parcourt à l’aide d’un « visuel guide » objet conçu par l’artiste, fruit de son ressenti sur son œuvre dont l’émotion passe inéluctablement au travers de ce Judas transformé.
Dans le même temps, passé et présent se répondent dans les salles du Musée d’Art et d’Histoire de la ville qui accueille plusieurs séries d’œuvres, mélangeant différents supports tels la photo et la peinture.

Hop…e, une ode à l’espoir, au renouveau, à la pensée critique voulue par une artiste déterminée qui nous offre des outils pour dépasser notre enfermement, trop sclérosé par le doute existentiel.

Dans une époque en «crise », marquée par un « état d’urgence » Marie Piselli propose une ouverture, une porte de sortie vers l’espoir. La volonté de plonger le visiteur dans une série de questionnements, de le perdre dans son dispositif pour le confronter aux bouleversements de notre société. Une société en mutation qui se caractérise par de profonds changements dans tous les domaines, artistiques, littéraires, philosophiques, scientifiques ou encore religieux faisant écho à la Renaissance, ayant donné le point de départ d’une nouvelle ère.

Cette exposition forte se lit en deux temps, à la Chapelle de l’Observance et au Musée d’art et d’histoire. Elle est l’occasion de mettre à l’honneur une nouvelle forme de Renaissance, composée à la fois de matériaux provenant du milieu carcéral et d’œuvres-objets qui interpellent par les questions posées. Il s’agit donc d’une introspection au cœur de l’œuvre de Marie Piselli depuis ses début à Draguignan jusqu’au moment emblématique de son retour par la case « prison-avant-destruction » de sa ville natale.

Entre décloisonnement et espoir, la liberté de l’homme ne peut-elle être que réellement cadenassée, et l’horizon devenir une condition sine qua non de toute raison ?


--
Contact Presse:

Paymal Network
Christophe Paymal
01 48 06 30 60 - 06 11 11 99 94
http://paymalnetwork.com/
Identifiant Diffuseur : 75962
--

Communiqué envoyé le 09/03/2016 09:40:23 via le site Categorynet.com dans la rubrique Art / Culture

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com

______